AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Administration :: RPS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
vins, drogues et complots ft. Elerinna de Novigrad.
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Ven 20 Juil - 10:59
Voir le profil de l'utilisateur

ELERINNA
DE NOVIGRAD

ELIJAH NYX
CAEDREACH

vins, drogues et complots
Ton rictus s’aggrandit légèrement à la remarque de la maquerelle concernant la jeune espionne et tu pointa ton regard sur elle, penchant légèrement la tête. « Voyons, Elerinna… Nous savons tous les deux que je n’ai pas une chance dans cette affaire. Les espions sont mariés avec leur travail et je n’ai pas suffisamment d’intérêt question informations pour qu’elle daigne se complaire de quelqu’un d’autre que celui qui l’intéresse pour ses informations. » Tu avais suffisamment d’années de vie dans ce monde pour avoir tenté de nombreuses femmes, et d’hommes, dont les métiers étaient divers. Les espions faisaient partis d’un monde à part, qui étaient mariés à leur travail pour toute une vie. On devenait espion mais il était impossible de ne plus l’être. Du temps au Sigismund Dijsktra était encore vie, tu avais eu une conversation à ce sujet, pendant que vous faisiez affaire. Il te l’avait bien dit : être maître-espion, cela voulait dire observer chaque fait et gestes de tout le monde pour découvrir celui qui serait intéressant, et après, et seulement après, se tuer le corps pour récupérer ce qu’il y avait d’utile. Le reste n’était que superflus et non avenu. Ainsi, tu savais très bien que tu pouvais faire une croix sur la jeune femme, mais ce n’était pas grave. La soirée ne faisait que commencer et il y avait bien à faire.

Tu l’écoutas à nouveau, répondant à ta question avec un sourire dévoilant le plaisir qu’elle avait à créer ses intrigues particulières. Tu ne pouvais que t’amuser de la voir ainsi et tu découvrais petit à petit les ficelles d’une pièce qu’elle avait montée dans le seul but de récupérer des informations qui lui seraient potentiellement utiles plus tard. Tu trouvas ça assez curieux de mettre autant d’efforts dans quelque chose qui n’était que potentiel, qui n’était pas encore certain. C’était quelque chose de bien humain, à ton avis, de mettre des espoirs dans une possibilité plutôt que quelque chose de sûr, de concret. Cela dit, tu n’étais pas à être juge, tu étais un simple spectateur dans une vie trop longue. « La seule chose que je peux dire vis-à-vis de ton petit manège, c’est qu’il faut que tu sois prudente. Tu n’es pas à l’abri d’un maître-espion se cachant dans ta foule et qui lui, va repérer que c’est toi qui tire les ficelles. Tu sais aussi bien que moi que s’il y a un espion ici, que tu as laissée entrer, il peut très bien y en avoir d’autres. Prenons l’exemple des guêpes, si tu en croises une, il n’est que rare qu’il n’y en ai pas d’autres aux environs. » Tu pris une légère pause, ton regard se posant sur l’assemblée, analysant rapidement les comportements des invités avec un rictus amusé. « Cela dit, je dois bien dire que tu me rends curieux d’en savoir plus et de voir le dénouement de tout ça. C’est bien le genre de frasques diplomatiques qui a de bonnes retombées sur mon commerce, alors.. Je te suis. » Tu te levas à sa suite, après avoir récupéré ta coupe désespérément vide, tendant ton bras pour que la maquerelle le prenne afin que vous retourniez auprès des invités. Tu tournas une dernière fois ton regard bicolore dans sa direction, un mince rictus sur les lèvres tandis que tu te penchais vers son oreille, le ton malicieux et empli d’un mystère non dissimulé. « Maintenant, dis-moi un peu, comment comptes-tu chasser ton Nilfgaardien ? Vas-tu m’inclure dans ton plan de façon à ce que ce ne soit pas toi qui soit directement compromisse ? » Tu ne pouvais pas mentir, cette petite mascarade était des plus amusantes, et cela faisait bien longtemps que tu n’avais pas pris plaisir à jouer des ficelles politiques. La petite dose de fisstech prise avant ton arrivée jouait peut-être sur ta bonne humeur et sur ton entrain, mais qu’importe, rares étaient ceux capables de distinguer ta personne sans ou avec drogue.



Relieve the pain in the night
And I'm so high I'm numb, Living fast, I'm lapping 'em liquor, drugs, and sex addiction, I'm all of 'em wrapped in one. Stay in control up until you spiral out of it, living fast as freeways, I ain't slept in three days, making money three ways, keep on running these plays.× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Ven 20 Juil - 19:55
Voir le profil de l'utilisateur
Vins, drogues et complotsQuand les grands esprits se rencontrent, ils boivent et font affaire
La jeune femme accepta le bras d'Elijah et continua à avancer tranquillement. Apparemment, les deux hommes ne s'étaient pas encore remarqués. Il n'y avait donc aucun risque que ça dégénère.

Pour l'instant.

- Peut-être... mais la soirée ne manque pas de belles personnes ! Tu peux sans aucun doute y trouver ton bonheur...


Du moins elle l'espérait. Parce qu'avec tout le mal qu'elle se donnait tous les jours pour avoir des employés qui convenaient aux goûts de tout le monde, ça aurait été une véritable déception pour elle. Elle qui se targuait constamment d'en avoir pour tous les goûts et les couleurs...
Quant à l'avertissement du brun... elle n'en tint pas compte. Elle pensait être suffisamment entourée comme ça pour ne pas craindre d'éventuelles attaques et ce même si elles venaient d'espions. Après tout c'est aussi pour cette raison qu'elle s'acharnait à rester alliée avec tout le monde, du moins officiellement.

- Et je suis touchée que tu t'inquiètes pour moi, Elijah, mais je t'assure que j'ai déjà pris mes dispositions. Si quelqu'un souhaite m'assassiner, la tâche lui sera plutôt ardue.


En fait... elle était consciente qu'un bon espion était plus ou moins capable de la tuer dans une salle remplie de monde et avec six gardes du corps à sa disposition. Mais bon, elle ne voyait pas pourquoi quelqu'un voudrait la mort d'une personne aussi douce qu'elle.

Hum hum.

En tout cas il faudrait l'éliminer par la lame, puisqu'elle faisait très attention à ce qu'elle buvait et mangeait. L'empoisonner était encore plus compliqué que de la passer au fil de l'épée.

- Et tout dépend de toi, mon cher ami. Je n'oserais jamais te forcer à faire quoi que ce soit contre ta volonté. En revanche, si tu as envie de pimenter ta soirée en m'aidant un peu, je ne vais certainement pas refuser.

Elle lui sourit, sourire qui démentit ses propos en une seconde. Bien sûr qu'elle aurait pu l'amener à faire quelque chose contre sa volonté qu'il n'aurait jamais imaginé faire. Mais pour cette fois, ce n'était pas le cas, Elerinna était sincère et c'était tellement rare qu'elle-même en était surprise.

En tout cas, si c'était effectivement ce qu'il voulait, il faudrait se dépêcher. Les deux associés s'approchaient dangereusement du lieu de réception.
   
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Ven 20 Juil - 22:07
Voir le profil de l'utilisateur

ELERINNA
DE NOVIGRAD

ELIJAH NYX
CAEDREACH

vins, drogues et complots
La remarque d’Elerinna te fit légèrement sourire tandis qu’elle prenait le bras que tu lui avais tendu. Ta démarche était lente mais assurée, bien en direction de la demeure que vous aviez quittée pour faire affaire il n’y a pas si longtemps que cela. « Oh je n’en doute pas. Tu as l’œil pour les belles femmes, et hommes, qui travaillent dans tes bordels. » Après tout, ce n’était pas pour rien qu’il revenait régulièrement pour y trouver le plaisir d’une nuit sans trop de soucis et sans attaches personnelles. Tu prenais l’habitude de prendre une prostituée pour la nuit, c’était beaucoup plus simple. Elles ne s’attardaient pas sur de longues discussions après l’acte et tu avais peu de chance de t’y attacher également. Tu ne les considérais pas comme des objets, mais elles étaient un moment de répit dans une journée trop sombre rongée par tes mélodrames habituels. Tu ne fus pas étonné de la réponse de la jeune femme à ton avertissement concernant les espions et au fond, tu savais bien qu’elle était protégée. Une femme avec un tel empire, même lors des jours les plus simples devait se protéger, même si elle n’était pas la cible la plus recherchée.

Elle pouvait le devenir si elle avait des informations sensibles et compromettantes sur x ou y personnes et pour l’instant, elle n’était pas en possession des informations en question. « Bien évidemment. Avec une telle soirée et un tel plan, j’aurais été étonné du contraire. Fais juste attention à toi. Ce sont des requins lorsqu’il est question d’informations, et surtout de secrets. » Mais c’était juste une mise en garde. Pour ce qui était du reste, tu t’en fichais. Après tout, si elle ne pouvait se protéger, tu ne pouvais pas y faire grand-chose. Autant, tu appréciais et respectais Elerinna, autant tu n’allais pas bousiller la couverture d’humain lambda pour une humaine. Tu ne voulais pas que ta nature de vampire se fasse savoir dans toute la ville, c’était mauvais pour les affaires et ça te pousserait à déménager à nouveau. Tu étais plutôt bien établi ici, tu avais un commerce qui rapportait et qui t’apportait un minimum d’intérêt et il était presque hors de question que tu abandonnes tout cela parce que tu avais voulu protéger quelqu’un de quelques maudits espions, pour quelques maigres informations à peine sensibles. Et pour une fois, tu n’avais pas pris tes habituels kukris sur toi, ne voulant pas te risquer à une fouille de la part des gros bras et ainsi te retrouver bloquer à l’entrée du bordel, comme un couillon.

Cela dit, un nouveau rictus se forma sur tes lèvres tandis que vous arriviez près de la demeure, les lumières éclairant doucement ton visage ainsi que celui de la femme à tes côtés. Tu sentis quelques regards inquisiteurs sur vous deux tandis que tu penchais doucement la tête. « Eh bien.. » Tu commenças, levant doucement ta coupe de ta main libre, un rictus amusé sur les lèvres. « Il serait mal venu que je m’en aille maintenant, n’est-ce pas ? Après tout, cela ne fait même pas une heure que je suis ici et quelle mauvaise réputation cela donnerait qu’un de tes invités s’en aille si tôt, non ? » Bien sûr, elle pouvait deviner aisément la réponse à sa question, tes mots emprunts d’un amusement qui n’était pas venu depuis bien longtemps. « Et si t’accompagner dans tes plans me permet de boire un peu plus de ces délicieux vins, je te suis dans ton plan. » Tu annonças véritablement, passant finalement la barrière entre l’extérieur et l’intérieur, la musique revenant doucement à tes oreilles tandis que la lumière t’éclairait.



Relieve the pain in the night
And I'm so high I'm numb, Living fast, I'm lapping 'em liquor, drugs, and sex addiction, I'm all of 'em wrapped in one. Stay in control up until you spiral out of it, living fast as freeways, I ain't slept in three days, making money three ways, keep on running these plays.× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Sam 21 Juil - 5:25
Voir le profil de l'utilisateur
Vins, drogues et complotsQuand les grands esprits se rencontrent, ils boivent et font affaire
Enfin, quelqu'un le reconnaissait.

Elle qui se donnait tant de mal pour choisir ses employés... bon évidemment ce n'était pas comme travailler dans les mines mais Elerinna considérait ça comme un travail très dur. Très dur mais aussi très délicat que tout le monde ne pouvait pas effectuer.

En tout cas, elle fut très heureuse de retrouver la pièce qu'elle avait préparé pour la soirée. Admirer son travail et s'envoyer des fleurs faisaient partie de ses passes-temps favoris. D'ailleurs tout se passait à merveille. La lumière violette faisait effectivement son petit effet, contribuant à donner une ambiance sensuelle et quelque peu électrique à la pièce. Tous les voilages installés avaient également l'air de beaucoup amuser ses clients...

Ils la dégoûtaient parfois.

Ça arrivait par vagues et ça repartait presque aussitôt. Mais parfois, voir de si belles jeunes filles ou de si beaux garçons avec de vieux nobles rougeauds... ça la faisait grimacer. Pourtant elle se reprenait vite, elle avait appris au fil du temps à ne rien laisser transparaître. Et puis après tout qui était-elle pour juger ces hommes ? Rien qu'un être humain qui prostituait d'autres êtres humains. Rien de bien glorieux et rien de plus louable.

Enfin, elle cessa très vite d'y songer puisque son jouet numéro un venait de remarquer le jouet numéro deux. Le Témérien darda alors son regard noir sur elle, comme si elle venait de littéralement lui planter un couteau dans le dos. Elerinna prit une mine choquée et serra le bras d'Elijah avant de se tourner vers lui, la bouche grande ouverte.

- Elijah ! Vous ne m'aviez pas dit que vous aviez invité votre ami Nilfgaardien !

Alors évidemment, le brun ne connaissait pas cet homme et ne l'avait aucunement invité. Mais il était bien plus crédible que le Nilfgaardien ait été réellement invité par quelqu'un d'autre qu'Elerinna que de plaider qu'il l'ait fait de lui-même. D'autant plus qu'il avait une invitation. Enfin, ce n'était qu'un petit plus. Elle aurait sûrement réussi à faire gober au Témérien son plan B, mais elle n'en avait guère besoin puisqu'Elijah s'était porté volontaire pour l'aider. Merveilleux n'est-ce pas ?

- Je suis véritablement confuse ! Je tiens toujours mes promesses et je peux vous assurer que je n'étais pas au courant !

Elle s'approcha légèrement du militaire et lui murmura sur le ton de la confidence.

- Vous savez bien que je suis totalement dévouée à votre cause...

Si avec ça il n'était pas plus détendu, alors elle ne saurait pas quoi faire. À part peut-être diluer une des pillules magiques d'Elijah dans son verre de vin, et encore, elle n'était pas sûre que ça fasse effet sur lui.

Ah, et le Nilfgaardien ne comprenait strictement rien.

   
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Sam 21 Juil - 10:59
Voir le profil de l'utilisateur

ELERINNA
DE NOVIGRAD

ELIJAH NYX
CAEDREACH

vins, drogues et complots
Malgré ton indifférence vis-à-vis des humains, tu restais admiratif de la beauté qui pouvait émanée de leur corps, ces charmes dissimulés et tout ce mystère autour d’une drague. C’était vraiment quelque chose que tu appréciais et était toujours curieux de découvrir, tu devais bien l’avouer. C’est pour ça que les bordels t’attiraient tant : tu pouvais juste rester et observer la nature humaine se développer et évoluer dans un milieu qui leur était propre ou tu pouvais t’amuser avec ses corps en chair, presque conçus pour les actes les plus charnels. Tu avais commencé chez Cat l’Estropié, à ton arrivée à Novigrad mais bien vite, ce fut les bordels d’Elerinna de Novigrad qui conquirent ton intérêt pour les prostituées. Tu ne voyais pas en elles un travail dégradant mais plus un métier de haut-vol où le premier objectif était de satisfaire un besoin primaire, animal. C’était ça aussi qui te fascinait dans ces lieux, c’était le besoin primaire humain qui régissait tout ce commerce, tout cet empire du sexe. C’était fascinant à tes yeux, d’autant plus que ça n’existait pas, de là où tu venais. Et pour une fois, tu pouvais avouer qu’il s’agissait d’une découverte des plus intéressantes.

Le plan était en marche cela dit, la maquerelle avait presque lâché ton bras, s’offusquait que tu aies amené un Nilfgaardien par ici. Et c’était ton tour d’entrer en action pour que la maquerelle ne soit finalement pas liée à toute cette affaire auprès du Nilfgaardien qui était bien rond. Cela dit, l’attention provoquée par les paroles d’Elerinna ne t’enchantait guère. Tu n’aimais pas avoir les yeux des autres braqués sur toi, comme si tu étais un animal de foire ; c’était arrivé bien trop souvent. Tu inspiras silencieusement avant de hausser la voix. « Je suis profondément navré Dame Elerinna, permettez-moi de rectifier mon erreur ? J’avais complètement oublié à quel point les remontrances politiques étaient toujours de mises. » Tu soufflas avant de t’éloigner d’elle, mimant une courbette. Tes pas t’amenèrent vers le Nilfgaardien qui ne comprenait strictement rien à ce qu’il se passait. Dans ton sillage, tu avais attrapé une bouteille de vin, peu importe d’où il venait et tu appuyas ton bras contre l’homme soûl. « Monsieur ? Vous me semblez bien ivre, et si je vous accompagnais dehors, pour que puissiez prendre l’air l’espace d’une seconde ? » Tu plongeas tes deux iris bicolores dans son regard uni, un sourire faux plaqué sur les lèvres tandis qu’il acquiesçait. Tu ne t’inquiétais pas pour Elerinna, tu savais très bien qu’elle allait s’en sortir haut la main. Tu plaças une main dans son dos avant de l’accompagner vers la sortie, vers la rue donnant sur le bordel. Tu glissas, rapidement, une petite poudre que tu possédais dans son verre de vin, après lui avoir rempli de vin, une sorte de drogue utilisant des hallucinations pendant un moment avant d’avoir un effet de somnifère. L’homme était déjà bien ivre, la poudre allait faire son effet très rapidement. Une fois à l’extérieur, tu guidas l’homme bredouillant jusqu’à la rue, toujours une main sur le dos, prenant quelques gorgées de la bouteille de vin que tu avais pris au passage, souriant doucement. « Vous devriez aller dormir, mon cher monsieur, avant de tomber et de vous retrouver dans une flaque de boue, nous savons tous les deux à quel point Novigrad peut être sale et dangereux de nuit. » Ta voix se faisait mielleuse tandis que l’homme acquiesçait, finissant goulument sa coupe avant de te la laisser pour rejoindre les pavés de la cité libre. Tu l’observas partir, titubant comme s’il n’était plus quelqu’un d’important, les mains dans tes poches. Tu t’étais occupé du Nilfgaardien comme un chef, et tu savais très bien qu’il ne se souviendrait plus d’être parti du bordel, ou du moins, pas pourquoi.



Relieve the pain in the night
And I'm so high I'm numb, Living fast, I'm lapping 'em liquor, drugs, and sex addiction, I'm all of 'em wrapped in one. Stay in control up until you spiral out of it, living fast as freeways, I ain't slept in three days, making money three ways, keep on running these plays.× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Dim 22 Juil - 2:47
Voir le profil de l'utilisateur
Vins, drogues et complotsQuand les grands esprits se rencontrent, ils boivent et font affaire
Et bien, ça c'était du jeu d'acteur !

Elle avait toujours été étonnée par l'effet qu'avait l'alcool sur les gens importants. Un haut dignitaire Nilfgaardien n'était plus qu'un rustre paysan de Velen après avoir bu le verre de trop. Elle n'avait encore jamais testé l'effet de l'alcool sur les Témérien, mais espérait qu'il serait aussi efficace que sur leurs adversaires politiques. C'est donc par là qu'elle commença en voyant partir Elijah, couvé par son regard satisfait. Il faisait un très bon allié, il faudrait qu'elle pense à l'inviter plus souvent. Enfin, elle doutait tout de même que le beau brun se prête une nouvelle fois au jeu.

Mais bon, qui ne tente rien n'a rien...

Elle servit un discours si mielleux au militaire que n'importe qui en aurait été adouci, presque anesthésié. Une fois qu'il lui sembla plus ouvert à la discussion, elle le mit dans les bras de Roya qui saurait à coup sûr comment le décrisper une bonne fois pour toutes. Du moins elle l'espérait. Sinon elle venait de se donner beaucoup de mal pour rien.

Et elle détestait, se donner du mal pour rien. Entre autres choses.

Une fois Elijah de retour au bordel, sans la compagnie du Nilfgaardien, son invité maintenant pendu aux lèvres de l'espionne sembla totalement lâcher prise. Grand bien lui fasse, et surtout leur fasse puisqu'il était bien question de tirer profit de ce soudain relâchement. Quant à son ami qui l'avait tant aidé, Rinna passa de nouveau son bras sous le sien et reprit leur petite parade en souriant tranquillement.

- Bien, c'était parfait. Comment puis-je te remercier...

Elle fit un moment semblant de réfléchir, comme s'il y avait réellement plusieurs options qui s'offraient à elle en tant que maquerelle d'une chaîne de bordels.

- Je sais ! De quoi trouver une remplaçante à Roya ! Et gratuitement en plus ça !

Oui, elle était d'humeur généreuse. En même temps c'était plus ou moins la moindre des choses après s'en être servi comme videur de Nilfgaardien soûl. Et puis il restait encore de très beaux jeunes gens disponibles.

- Alors voyons voir... un homme ? Une femme ? Les deux ? Humain ? Elfe ? Blond ? Brun ? Roux ? Dis moi ce qui te ferait plaisir !

Elle s'entoura d'une jolie demoiselle et d'un beau jeune homme avant d'arquer un sourcil. En fait, elle ne savait pas vraiment s'il lui restait tout ce qu'elle venait d'énoncer. Mais il devait bien rester quelque chose à se mettre sous la dent...
   
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Dim 22 Juil - 11:30
Voir le profil de l'utilisateur

ELERINNA
DE NOVIGRAD

ELIJAH NYX
CAEDREACH

vins, drogues et complots
Tu ne pensais pas que le Nilfgaardien serait si facile à distraire et à emmener loin de la foule. Tu avais souvenir que les nilfgaardiens étaient plus difficiles à manipuler, après tout, tu avais vécu auprès d’eux pendant vingt-trois ans, tu pensais connaître leurs petites habitudes et petites manies, mais visiblement.. Ils avaient bien changés en deux cent ans. Cela dit, ce n’était pas pour te déplaire, tu n’avais pas vraiment l’envie de t’armer de patience pour un homme complètement ivre qui ne voulait pas écouter. Heureusement, cela n’avait pas été le cas, ainsi, tu le regardas partir, ses pas tremblants martelant le pavé tandis que tu te tenais dans l’entrée de la propriété. Un serveur passa non loin de te toi, avec un plateau de coupes et tu en repris une, après lui avoir rendu la bouteille que tu tenais dans la main. Ton regard scanna la rue, il n’y avait pas grand monde, quelques ivrognes au pied des ruelles ainsi que les gardes gardant l’entrée à l’île du temple. C’était presque désert. La pègre devait avoir décidé de ne pas ruiner cet événement. Tu savais que le roi des mendiants était friand de ce genre d’occasion mais il ne t’avait rien soufflé à ce sujet, quand bien même il te savait inviter. Peu importe, tu n’avais reconnu aucun de ses hommes et ce n’était pas plus mal. Elerinna n’avait pas besoin que des hommes de basse culture viennent saboter sa soirée.

Tu tournas les talons, revenant ainsi à l’intérieur de la demeure, trouvant du coin de l’œil l’espionne et le Témérien bien occupés. Eh bien, Elerinna s’était bien débrouillée à priori. Cela ne t’étonnait pas. Question complots et plans machiavéliques, la maquerelle était presque devenue experte. Elle reprit ton bras tandis que tu te dirigeais vers le buffet dans l’optique de picorer quelques morceaux de nourriture pour accompagner ton vin. A ses mots, tu t’enquis d’un sourire charmeur tandis que tes pupilles bicolores se posaient sur elle. « Gratuitement ? Voyons… Ce n’est pas vraiment dans tes habitudes, même pour remercier. » A vrai dire, tu t’étais attendu à une remise sur le prix de la nuit, mais si elle offrait cela gratuitement, tu n’étais pas homme à dire non, même si tu n’avais pas l’humeur la plus adéquate pour cela à l’heure actuelle. Elle s’entoura rapidement d’un homme et d’une femme que, tu devais bien l’avouer, tu trouvais fort à ton goût. La femme était une elfe, l’homme un humain, ça pouvait être intéressant. « Laisse-moi finir mon verre, avant tout de chose. Mais ces deux-là pourraient faire l’affaire. » Ton sourire s’agrandit légèrement tandis que tu buvais à ta coupe. Tu n’avais que rarement des exigences, tu prenais ce qui attirait ton œil en premier lieu, le reste n’avait que peu d’importance. Après tout, tu arrêtais de lier sentiments à acte sexuel, tu avais pris beaucoup trop de douleur à le faire par le passé, et ça n’avait fait qu’affecter ton rapport avec l’humanité en général.


Relieve the pain in the night
And I'm so high I'm numb, Living fast, I'm lapping 'em liquor, drugs, and sex addiction, I'm all of 'em wrapped in one. Stay in control up until you spiral out of it, living fast as freeways, I ain't slept in three days, making money three ways, keep on running these plays.× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Dim 22 Juil - 19:33
Voir le profil de l'utilisateur
Vins, drogues et complotsQuand les grands esprits se rencontrent, ils boivent et font affaire
Et bien, décidément, tout le monde la voyait comme une horrible rapiat près de ses sous. Ce qu'elle était un peu à bien des égards. Mais tout de même, elle savait faire des cadeaux. D'ailleurs, elle renvoya ses cadeaux d'une tape sur l'épaule en leur sommant de ne pas trop s'éloigner avant de prendre un verre. Elle aussi en avait bien besoin après tout, elle travaillait beaucoup trop.

- Je sais remercier correctement mes amis !

Elle ne savait même pas s'ils étaient réellement amis. Il était plus question d'un partenariat professionnel à l'origine, mais bon. Elle n'avait aucune envie de jouer sur les mots et Elijah était... sympathique. Cela suffirait pour ce soir.

Quant au fait de sacrifier deux de ses employés rien que pour le remercier... et bien de toute façon elle prévoyait souvent de trop. Les clients qui se préoccupaient du plaisir de leur partenaire se comptaient sur les doigts d'une main et très souvent, l'acte ne durait que quelques minutes. Une heure grand maximum. En bref, les prostitués se libéraient rapidement et il arrivait même que d'autres restent libres toute la soirée. Un gâchis incroyable selon Elerinna.

- Et tu n'es pas difficile à ce que je vois...

Elle sirota sa coupe tout en observant à la fois Elijah et ce qu'il se passait dans la salle. Elle avait pris ces deux charmantes personnes un peu au hasard et n'était même pas sûre qu'ils soient réellement ce qu'elle avait de mieux.

Enfin, ce qu'elle avait de mieux dans ce qui lui restait.

Mais apparemment, Elijah n'était pas très regardant. Il y en avait comme ça. Il y en avait d'autres en revanche qui lui faisaient faire dix fois le tour de tous ses bordels avant de trouver LA perle rare qui leur convenait. Ceux-là étaient franchement usants. Voir même agaçants. Voir même elle avait envie d'étaler leurs cervelles sur les murs de ses établissements.

Oui, il lui arrivait d'avoir des pulsions... violentes.

Elle fit aussi venir sa domestique pendant que son allié d'une soirée buvait, lui demandant de préparer la somme d'argent nécessaire à l'achat de ses petites pilules. La jeune femme faillit s'étouffer lorsque la maquerelle la lui donna. Effectivement, ce n'était pas rien mais les bénéfices de la soirée suffiraient amplement à la couvrir.

Normalement.

La domestique disparut alors et Elerinna put se concentrer de nouveau sur ses délicieux petits fours.
   
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Dim 22 Juil - 20:47
Voir le profil de l'utilisateur

ELERINNA
DE NOVIGRAD

ELIJAH NYX
CAEDREACH

vins, drogues et complots
Amis ? Tu haussas un sourcil. C’était un terme qui t’était étranger tout en étant particulièrement familier. Cela dit, si la jeune femme te considérait ainsi, pourquoi pas. Après tout, tu la respectais, ce qui était déjà mieux que le reste de la population de cette soirée, et c’était peu dire. Ma foi, tu haussais les épaules, considérant ça comme réciproque, après tout, tu n’y connaissais pas grand-chose. Deux cent années de vie dans ce monde et tu étais toujours aussi peu au courant et us et coutumes, concepts et des idéologies de ce monde, s’en était presque affligeant. Ça aurait pu être grave si tu n’en avais pas tant rien à faire. Tu t’étais découvert un sens des affaires et un plaisir démesuré pour le sexe, l’alcool et la drogue, tu t’en convenais bien. Elerinna était à l’origine une partenaire d’affaire, elle le demeurait sans aucun doute, et peut-être une amie, soit. Tu pouvais accepter ce concept, bien qu’il te soit toujours étrangement singulier et lointain à tes yeux. Cela dit, aux paroles suivantes de la maquerelle, tu esquissas un léger sourire, ne portant plus ton regard sur la jeune femme mais plutôt sur les invités dont le taux d’alcoolémie commençait sérieusement à grimper en ces heures tardives. « Je me contente de peu, tu sais. Et il serait mal venu de ma part de déranger toute ton organisation pour une sauterie d’une heure, cela va sans dire.  » Tu rajoutas, ton regard se posant sur les deux créatures qui allaient passer une heure avec toi. Ils étaient séduisants, bien évidemment. Tu ne te serais probablement pas arrêter sur eux en premier lieu, mais ils avaient un certain charme. L’elfe était peut-être ta préférée, dans cette affaire, avec deux iris émeraude et des cheveux d’un roux presque surnaturel, un corps à damner, aux formes radieuses dévoilées et en même temps dissimulées. Oui, elle était intéressante. L’homme aussi, cela dit, dans un charme plus brut, plus masculin, plus sec mais ce n’était pas pour te déplaire non plus. Tu appréciais chaque beauté à sa juste valeur, et aucune des prostituées de la maquerelle était laide ; en tout cas, pas ici, pas lors de cette soirée.

Tu observas du coin de l’œil la maquerelle faire ses demandes à la sa servante tandis que tu sirotais lentement ta coupe. Tu allais attendre qu’elle t’ait payé pour les pilules avant de monter avec les deux créatures qui naviguaient non loin. Elles restaient à une distance raisonnable, ne polluant pas encore ton espace privé mais gardaient un œil sur toi, peut-être la peur que tu disparaisses soudainement. Tu pourrais le faire, rien que pour amuser la galerie, mais tu savais ce que cela t’en coûterait. La fumée était une forme que tu appréciais pour sa discrétion, surtout lorsque tu avais le malheur de faire des méfaits ou lorsque tu voulais simplement te dissimuler du reste du monde pour quelques temps. La fumée était volatile, imperceptible et demeurait un camouflage parfait. Tu ne pouvais qu’être plus heureux d’avoir choisi de maîtriser cette capacité vampirique que tu possédais. Elle te correspondait bien. Tu finis d’une traite ta coupe, la déposant sur une petite console où d’autres coupes étaient laissées avant de te tourner vers la maquerelle, le petit sachet de pilule dans la main. Tu te rapprochas d’elle, ta main se déposant sur la hanche de la maquerelle pour camoufler tout mouvement de ton autre main qui glissait le sachet de pilule et récupérait l’argent. « Ce fut un plaisir de faire affaire avec toi, Elerinna. » Tu soufflas doucement, de façon à ce que seule elle ne t’entende. Il fallait, là encore, que la discrétion soit de mise. Pour ceux te connaissant dans l’assemblée, ils ne devaient pas savoir qu’Elerinna faisait affaire avec toi, question de réputation pour elle. Toi ? Tu t’en fichais au fond. Ta réputation valait ce qu’elle valait : tu étais un trafiquant, tu trempais dans des choses louches et tu ne niais pas lorsque l’on te demandait. Mais Elerinna avait plus d’ambition qu’un petit trafiquant de la cité libre, elle créait un empire de toute pièce, sur le marché du sexe, et même si la drogue et le sexe étaient proches… Elle ne devait pas forcément y être affiliée. Tu finis par t’éloigner, un petit rictus sur les lèvres tandis que les deux créatures choisies revenaient vers toi, sentant que la soirée allait prendre la tournure choisie par ta personne. Tu attrapas l’elfe par la hanche, humant doucement le parfum qui émanait de son cou à la peau d'ivoire tandis que l’homme se glissait dans son dos, une main sur le bas de ton dos, l’autre sur ton bras. Tu jetas un regard amusé et charmeur à la maquerelle devant toi, laissant un de tes crocs visible dans ton sourire aguicheur. « Je vous souhaite une agréable fin de soirée, dame Elerinna. » Sur ces mots, tu te retournas avec les deux créatures, les suivant jusqu’à une chambre de libre du bordel. Tu ne savais pas si tu repasserais par cette pièce une fois le travail fait. Peut-être que tu t’évaporerais comme un songe dans la nuit noire de Novigrad ou prendrait le chemin totalement humain pour retourner dans ton antre.


Relieve the pain in the night
And I'm so high I'm numb, Living fast, I'm lapping 'em liquor, drugs, and sex addiction, I'm all of 'em wrapped in one. Stay in control up until you spiral out of it, living fast as freeways, I ain't slept in three days, making money three ways, keep on running these plays.× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: