AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Toussaint :: Beauclair :: PLACE EPONA :: Maison de Katarina Farah Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
First lesson. For who ? [ft. Katarina Farah]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Race Race : Humaine
Ven 20 Juil - 4:30
Voir le profil de l'utilisateur
First lesson. For who ?

ft.


Samedi était arrivé. La dernière fois qu'elle avait vue la Mage, c'était par pur hasard, dans une taverne. La Sorceleuse n'aurait pas cru que les choses se seraient passées ainsi. Une rencontre aussi improbable... Et même sans ça, elle n'aurait jamais pensé qu'elle reverrait sa professeur de magie. Après avoir quitté l'Académie, elle pensait ce temps derrière elle pour toujours possiblement. Mais les choses étaient ainsi. Et la façon dont elles s'étaient quittées... Pourquoi cette Elfe l'avait appelée « chérie » ? Se croyait-elle tout permis ? Ou alors avait-elle si peu de respect ? Ou bien encore cherchait-elle à la provoquer ? Elle n'avait que peu de souvenirs de ces moments en cours d'apprentissage de la magie... Les souvenirs étaient floues en son esprit alors elle ne se rappelait plus le type de caractère que Katarina avait.

Mais peu importait. Aujourd'hui, elle devait donner un cours pour l'apprentissage du tir à l'arc. Qui aurait cru qu'un jour les rôles seraient inversés ? La Sorceleuse froide aux yeux de glace, apprenant à son ancienne professeur à manipuler une arme. En parlant de ça... Elle finit de mettre sa veste et prit ses armes dans son dos. Son coutelas, tout d'abord, qu'elle ne quittait jamais, même en ville. On ne sait jamais... Et son arc et son carquois, rempli d'une dizaine de flèches. Elle se demandait d'ailleurs si son « élève » en avait un, mais aussi sa qualité. Pratiquement n'importe lequel suffirait à un simple cours, mais plus l'arc était bon, mieux c'était. Enfin... C'était ce qu'elle pensait en tout cas.

Les premières lueurs du soleil pointaient et cela signifiait que l'heure de rendez-vous approchait à grands pas. Elle frotta la tête de son loup qui la regarda partir depuis le petit jardin à l'arrière de sa maison, avant de se mettre en route dans les rues de Beauclair. Elles étaient totalement vides de monde, peut-être à part quelques passants ici et là. Mais à part ça, il n'y avait rien... Il était encore trop tôt pour que les échoppes ouvrent, n'étant pas encore l'heure pour les commerçants. L'air et l'ambiance étaient au plus calme, alors que les bruits de ses pas martelaient les dalles sous ses bottes. Le calme était vraiment paisible, bien qu'elle sentait que ça n'allait pas être le cas pendant encore longtemps. Entre la ville qui allait s'animer dans sans doute moins d'une heure, couplée au fait qu'elle allait devoir donner un cours à une femme qui semblait aimer parler. Oh oui, sa patience allait être mise à rude épreuve... Et sans doute encore bien plus vu ce que la Mage avait fait comprendre quant à ses capacités au maniement de l'arme. Cette journée allait être longue...

Otsumi regarda une dernière fois le papier, entrant dans la rue correspondante. Elle finit par arriver au bout de quelques mètres devant la porte de la femme qui avait été sa professeur pendant deux ans, alors qu'elle était à l'école d'Aretuza. L'aube pointait de plus en plus, éclairant désormais les bâtiments d'une lumière chaude et plutôt rosée. Elle toqua à la porte, ses mains couvertes de mitaines noires, les protégeant durant les combats mais laissant la liberté et la dextérité de ses doigts. Croisant les bras sur son buste, la brune dont la chevelure était légèrement ébouriffée, espérait que son élève n'avait pas oublié leur rendez-vous.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Mar 24 Juil - 1:06
Voir le profil de l'utilisateur
Quelques jours avaient passé depuis ma rencontre avec la Sorceleuse et plus j'enseignais à mes étudiants, plus je me demandais si j'arriverais à reprendre le rôle d'étudiante avec la jeune femme. Car les rôles sociaux n'incluent pas les mêmes convenances et comportements. Un enseignant doit se montrer patient, pédagogue et sévère lorsqu'il ne faut... Le travail d'un étudiant est d'être à l'écoute de son enseignant, persévérant et ouvert aux critiques. Il y a longtemps qu'on ne m'avait critiquée, puisque j'enseigne dans un domaine que j'excelle. Être reprise en défaut sur des faiblesses et lacune où la Sorceleuse avait raison serait difficile à accepter... Mais c'était un processus nécessaire pour apprendre et passer au prochain niveau. L'épanouissement vient après l'acceptation!

Le vendredi soir avant mon entraînement avec Otsumi je n'avais pas été bien sage. Je ne m'étais pas couchée tôt comme je l'avais envisagé et j'avais bu un peu de vin. Rendant donc le réveille extrêmement difficile en ce samedi matin. Oui l'un des seuls matins où je pouvais dormir jusqu'à midi, ruiné à ma demande pour un entraînement. Parfois il faut savoir choisir ses priorités et à ma rencontre avec la Sorceleuse, apprendre les arts martiaux était me premier besoin. En date d'aujourd'hui, samedi matin au levé du jour, mon sommeil semblait vouloir prendre le dessus. J'étais levée et habillée, assise dans ma cuisine, la tête couchée sur la table de bois. J'attendais que mon eau bouille, afin de finalement pouvoir siroter mon Thé pour me réveiller. C'est alors que je sursautais, on cognait à ma porte et cela devait être mon enseignante. Observant le contenu de ma bouilloire, je voyais qu'il manquait clairement de l'eau à l'intérieur, j'avais donc dû m'assoupir un peu sur la table de cuisine.

-J'arrive!

Ouvrant finalement la porte, je souriais alors à la Sorceleuse. Mes cheveux n'étaient pas en bataille pour leur part et je portais des vêtements moulants brun et noir. Légèrement décolleté à la poitrine, sans être vulgaire. Confortable pour faire de l'équitation ou de l'entraînement. J'avais attaché mes cheveux vers l'arrière et me poussait hors de la porte pour la laisser entrer,

-Aller entre, puis-je te proposer une tasse de Thé avant de commencer l'entraînement?

Sans même attendre son autorisation, je rajoutais de l'eau dans ma propre honte de l'avoir oublié. Avec mes quelques heures de sommeil dans le corps, c'est à dire 5 heures au total, je tentais de tout faire pour rester éveillée sans montrer ma fatigue à la guerrière. Relevant la tête vers celle-ci, alors que je reposais la bouilloire sur le feu, je prenais alors la peine de lui demander également,

-Il n'a pas été trop difficile de trouver ton chemin jusque chez moi?


Sur ma table de cuisine se trouvait un petit sac en cuire. Celui-ci contenant les 50 couronnes pour le premier cours que j'avais demandé. J'en avais plus à la maison au besoin... Ho oui bien plus... Mais pour le moment, nous avions convenu d'une heure pour aujourd'hui. Je laissais le sac à vu pour lui montrer que j'avais bien son paiement, sans lui proposer de le prendre tout de suite. J'attendais d'avoir obtenu ma leçon avant de payer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Dim 29 Juil - 3:08
Voir le profil de l'utilisateur
First lesson. For who ?

ft.


Otsumi attendait patiemment, les bras croisés sur son buste. La porte fit un bruit typique et rapidement, l'Elfe vint lui ouvrir. Ses yeux observèrent discrètement mais pas vraiment, la tenue de Katarina. Elle avait fait un bon choix apparemment... Cette tenue la laisserait totalement libre de ses mouvements, ce qui était bien meilleurs pour apprendre à se familiariser avec un arc, tout come sa coiffure empêcherait ses cheveux de la gêner. Et puis ce décolleté était plutôt bienvenue...

-Aller entre, puis-je te proposer une tasse de Thé avant de commencer l'entraînement?
« C'est pas vraiment une bonne idée. »

C'était surtout pour le fait qu'il valait mieux commencer dès maintenant, plutôt que de perdre du temps. Mais sa réponse était dans le vide, car à peine la Sorceleuse avait ouvert la bouche que la Mage s'était empressée d'aller verser de l'eau dans sa bouilloire. Bon...

« Ok alors... »
-Il n'a pas été trop difficile de trouver ton chemin jusque chez moi?
« Non. Et arrête de perdre du temps, j'suis pas venue pour qu'on papotte. »

Elle était là pour lui apprendre à se servir correctement d'un arc. Enfin...Se servir tout court même, vu les exploits que son interlocutrice et hôte du moment lui avait racontés.

Le regard d'Otsumi se posait un peu partout, voulant comprendre un peu les habitudes de son élève afin de... déterminer la meilleure approche pour le cours ? Non, loin de là. C'était juste par simple curiosité, c'était tout. Son regard se posa une petite bourse en cuir, et il ne fut pas difficile pour elle de comprendre de quoi il s'agissait. Son paiement. Mais hors de question d'y toucher, elle le réclamera qu'en fin de session, pas avant.

Elle continua de marcher, cherchant le meilleur endroit pour commencer l'apprentissage. Elle se souvenait que Katarina lui avait parlé d'un jardin ou de quelque chose du genre...


« Où est ton jardin ? »

Après avoir reçu la réponse, la Sorceleuse put alors s'y diriger. Elle inspecta le terrain, afin de penser à la première leçon. Bon, ça ne serait pas difficile, il s'agirait d'apprendre à tenir l'arc et à viser, voire tirer probablement. Elle se demandait aussi si...

« T'as prévenu ton voisin de pas sortir, vu que y'a une prévision de pluie de flèches ? »

Elle eut un petit sourire amusé, commençant déjà à taquiner son ancienne enseignante. Ça risquait d'être vraiment cocasse aujourd'hui... La louve sentait qu'elle passerait par l'amusement et l'agacement, et serait sans doute blasée par la Mage.

Otsumi s'attela ensuite à installer le terrain, à le préparer, posant son arc et son carquois empli de flèches contre le mur. Elle prit la cible et l'attacha à l'arbre, vérifiant la stabilité. Elle regarda aussi tout autour d'elle, pensant déjà aux leçons suivants, où il s'agira de faire preuve de précision, voire de vitesse peut-être un jour ? Mais elle se disait que le temps qu'elle arrive à ces leçons, il allait s'écouler des mois et des mois... Peut-être même plusieurs années, qui sait.

Tout était maintenant en place, et le cours allait pouvoir commencer. Dans très peu de temps, s'il n'y avait pas ce thé à boire. Bon, soit. Elle reprit son arme, même s'il y avait très peu de risque qu'on lui vole son arc et ses flèches, puis retourna à l'intérieur, avant de s'installer face à l'Elfe. Elle la regardait faire, le sourcil haut, se posant plusieurs questions à son sujet. Pourquoi l'arc ? Pourquoi elle ? Pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ? Et à quoi tout ça allait lui servir ? Une simple envie, un simple caprice ? Ou une intention dissimulée ? Tant de possibilités. Mais tout ça ne la regardait pas. Des Elfes l'avaient bien entraînée au maniement de cette arme si souple et élégante, alors qu'elle était une simple humaine, sans réellement chercher à savoir ses vraies motivations, même si elle ne leur avait jamais menti. Alors, elle accepterait de rendre la pareille. Après tout, Katarina était peut-être tout simplement comme elle. Elle lui avait peut-être bien tout dit et rien caché.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Mer 8 Aoû - 3:07
Voir le profil de l'utilisateur
Des paroles vident de sens. Contre l'idée de prendre un thé, elle abandonnait bien rapidement l'idée d'argumenter alors que je préparais déjà l'eau et deux tasses. Et même si elle avait contesté, j'aurais bu mon thé avant de commencer à m'entraîner. Son manque de hargne à contester ma décision devait être en lien avec mon air. Ma posture fière, droite et forcément entêtée. Faisant les cent pas dans l'attente de mon thé, j'appuyais le bas de mon dos contre le comptoir de ma cuisine. Croisant les bras sur ma poitrine, un petit sourire amusé s'installait sur mes lèvres, alors que je lui soufflais avec un léger ton d'arrogance,

-Diantre, papoter est la seule chose à faire dans l'attente que l'eau pour le thé soit prête. Et pour mon jardin...

Un doigt pointait alors une porte dans la cuisine, menant directement à celui-ci,

-Tu peux utiliser cette porte, elle t'y mènera directement.


Aussitôt la porte pointée, elle était partie examiner mon jardin. Elle était beaucoup trop centrée sur la tâche cette sorceleuse. Elle allait devoir apprendre à se détendre à mes côtés, puisque j'aime bien prendre mon temps et m'amuser. Surtout qu'elle était payée même si elle ne m'enseignait pas à proprement dit. À sa provocation, j'éclatais alors de rire. Sens de l'humour? J'ai un très bon sens de l'humour et cela était extrêmement bien dit. Alors que je vérifiais l'eau, qui commençait finalement à bouillir, je sortais ma langue et grimaçais alors,

-Ha Ha Ha...Non, mais je l'ai prévenu que je recevais une mignonne petite Sorceleuse chez moi...

Compliment sur sa beauté en réplique, car je savais que cela la laisserait sans voix. Un peu comme offrir notre amour à une personne qui nous déteste. Le contraste est tellement déstabilisant que bien souvent, le cerveau humain analyse difficilement l'information et nous donne une longueur d'avance, voire une victoire sur notre victime. Lorsqu'elle rentrait de nouveau dans la cuisine bien des minutes plus tard, je versais finalement l'eau chaude dans deux tasses, avec des herbes de thé de la meilleure qualité. Inspirant l'alléchante odeur qui sortait de ma tasse, je soupirais de plaisir. Poussant la boisson chaude vers la Sorceleuse, je lui souriais avec douceur,

-Bois avant que cela ne refroidisse... Tu m'en donneras des nouvelles, c'est l'un des meilleurs Thés de la région de mon humble point de vue.

Buvant une gorgée, un nouveau soupire m'échappait, alors que je fermais les yeux. Posant mes prunelles sur ma comparse de nouveau, je remarquais cette lueur dans son regard. Ses épaules vers l'avant, comme si elle retenait des mots dans sa bouche. La curiosité, voilà ce que c'était. Un nouveau sourire en coin éclairait mes lèvres, alors que d'un sourire solaire je lui soufflais avec un ton amusé,

-Je vois bien que tu as des questions sur le bout de la langue. Ne te gêne pas pour les poser, considérant que nous avons un Thé à boire avant l'entraînement, je ne vois pas de meilleur moment pour le faire.

Prenant une nouvelle gorgée, je lui souriais paisiblement. Patiente et bien installé dans le fond de ma chaise, d'une posture calme et en contrôle de la situation.

-Aller, va s'y... Si ton sourcil reste haussé plus longtemps, tu auras des rides!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Mar 14 Aoû - 1:40
Voir le profil de l'utilisateur
First lesson. For who ?

ft.


Alors que la Magicienne répondait, Otsumi avait pu aller au jardin pour voir un peu et tout préparer pour le terrain, ainsi que l'analyser, afin de voir ce qu'elle pourrait faire. Même si ça serait surtout par rapport aux... prouesses de l'Elfe avant tout.

-Ha Ha Ha...Non, mais je l'ai prévenu que je recevais une mignonne petite Sorceleuse chez moi...

Mignonne petite Sorceleuse ? L'utilisation de ces deux adjectifs clouèrent l'humaine sur place. Non mais... Qu'est-ce qui lui prenait de dire ça ? D'utiliser de tels mots en parlant d'Otsumi ? Elle n'était ni mignonne, ni petite ! Bon, c'était vrai qu'elle était beaucoup plus jeune, une cinquantaine d'années de moins, si elle se souvenait bien des informations entendues sur Katarina lorsqu'elle suivait ses cours à Aretuza. Bon, et aussi le fait que l'humaine faisait quelques centimètres de moins qu'elle... Bon d'accord, l'utilisation du mot « petite » n'était peut-être pas si inapproprié... Mais tout de même ! Et puis surtout, ce « mignonne »... Elle n'avait rien de mignon ! Strictement rien ! Personne de mignon n'avait la tignasse en bataille comme elle, un regard de glace et encore moins des cicatrices et des armes aiguisées ! Non mais oh... Otsumi s'en mordait la lèvre en silence, restant sans voix, sans savoir comment réagir correctement.

Elle revint après tout examiné et tout préparé, à l'intérieur, pour s'installer un peu, vu que la Magicienne ne semblait pas prête à travailler. Pas encore...


-Bois avant que cela ne refroidisse... Tu m'en donneras des nouvelles, c'est l'un des meilleurs Thés de la région de mon humble point de vue.
« Hm hm... »

Si elle le disait... C'était vrai qu'Otsumi préférait le thé et la bière à toute autre boisson. Bon, mise à part l'eau car c'était essentiel pour elle d'apprécier l'eau dans son travail... Le besoin de s'abreuver, de ne pas être alcoolisée, tout ça...

-Je vois bien que tu as des questions sur le bout de la langue. Ne te gêne pas pour les poser, considérant que nous avons un Thé à boire avant l'entraînement, je ne vois pas de meilleur moment pour le faire.

Hein ? Elle avait utilisé un de ses dons pour lire dans ses pensées ou quoi ?

-Aller, va s'y... Si ton sourcil reste haussé plus longtemps, tu auras des rides!
« Rah, la ferme... » râla-t-elle dans un soupir, sans méchanceté.

Non, quoi qu'il arrivait, ça n'était pas utile de faire part de ses réflexions. Et puis, elle était venue ici pour travailler, pas pour papoter. Non, vraiment, elle ne voyait pas l'intérêt de discuter. Elle prit alors son thé, en silence, buvant à peine. Elle n'avait ni faim, ni soif, en fait... Sans doute l'habitude de manger peu, par manque de temps ou de moyens parfois, ou simplement le fait qu'elle avait mangé il y avait moins d'une heure.

La Sorceleuse finit par poser le thé et sortir de table, si on pouvait le dire ainsi. Elle posa son épée dans un coin, sachant qu'ici, il n'y aurait pas de problème, personne ne viendra lui voler sa gwyhyr. Elle prit ensuite son arc et jeta un regard à Katarina.


« Quand t'auras fini de te réveiller, venez, toi et ton décolleté, dans le jardin. Histoire qu'on fasse ce que tu voulais et aussi tôt, surtout. Le thé aussi peut venir, mais il risque de refroidir. »

Après tout, c'était l'Elfe qui avait proposé le jour et l'heure... Alors qu'elle soit plus sérieuse un peu. N'était-elle pas professeur à l'Académie ? Que diraient ses élèves s'ils la voyaient ainsi ? Oh, pas grand chose, sans doute, par peur de représailles... Otsumi sortit alors dans le jardin et commença alors à tirer quelques flèches. Si elle devait attendre son apprentie, au moins qu'elle ne perde pas trop de temps et qu'elle utilise ce temps d'attente pour elle-même.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Dim 19 Aoû - 4:58
Voir le profil de l'utilisateur
Mon thé était délicieux, spécialement à cette heure si matinale. Je m’en délectais autant que des réactions de ma comparse, qui m’arrachait de petits sourires en coin amusés. Son soupire d’exaspération avait été à mes oreilles, aussi douces qu’une mélodie et en retour, je m’étais contenté de lui sourire silencieusement. J’adhérais a ça demande, menace vide de sens et la fermait. En vérité? Parfois il faut savoir s’arrêter aussi. J’aime embêter les gens et me montrer infernale, mais je sais par intuition lorsqu’il est le moment de calmer le jeu pour ne pas exagérer la chose et la rendre réellement insupportable. Le but n’était pas après tout d’agacer la Sorceleuse à un point qu’elle ne voudrait jamais revenir chez moi pour les leçons.

Toutefois… Avec sa réaction plus tôt quant à ma provocation sur sa beauté… Il était alors clair à mon esprit qu’elle n’était pas tirée d’affaire. J’avais bien trop pris goût à ce silence forcé, alors qu’elle ne savait que dire. À son désarroi et son déséquilibre, qui m’avait alors donné une victoire sur sa personne. Son silence et manque de réaction était une bonne démonstration de son impuissance après ma réplique. Impuissance que j’aimais goûter sur le bout de ma langue avec un certain sadisme, alors que je m’amusais bien en compagnie de la Sorceleuse.

Je prenais bien mon temps pour ma part, sirotant mon thé pour bien profiter du goût et de sa chaleur. L’objectif n’était pas de me brûler, ni de l’avaler d’un trait pour en oublier la douce saveur. Ce qui me faisait penser que je n’avais point mangé aussi. Je me coupais donc une tranche de pain et piochaient dans un panier de bois quelques raisins d’une grappe. Je lui laissais briser le silence qu’elle avait elle-même exigé la première et avec un petit sourire angélique, lançait d’une voix amusée,

-Je savais que tu avais regardé dans mon décolleté!


Avec un petit clin d’œil, je la laissais sortir de la pièce et continuait de boire mon thé. Ce n’est pas parce qu’elle se levait que j’allais plus me dépêcher! Je paierais le temps d’extra, cela ne me dérangeait absolument pas! Ce n’est que 10 minutes plus tard que je me levais à mon tour. Prenant quelques raisins supplémentaires que j’avalais d’une bouché. Sortant à mon tour dans le jardin, je rajoutais aussitôt avec un amusement bien présent,

-Moi et mon décolleté sommes prêts pour la leçon Miss Lavnenn.

Je me permettais d’observer les installations faites dans mon jardin et ne pouvait empêcher le prochain commentaire de franchir la barrière de mes lèvres,

-Tu tires bien!

La cible était après tout, percée de nombreuses flèches déjà. Impressionnée et plutôt heureuse de l’avoir choisie comme enseignante, je lui souriais de façon bienveillante. Je l’avais choisi, sans l’avoir réellement vu tirer, j’avais pris une chance et profité de l’occasion pour discuter avec mon ancienne élève. Voilà que je n’étais pas déçue de mon intuition et de la réputation des Sorceleur au combat.

-Hum… La cible est près du terrain de mon voisin… Tu as raison, l’avertir d’une pluie de flèche aurait été une bonne idée finalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Dim 26 Aoû - 23:48
Voir le profil de l'utilisateur
First lesson. For who ?

ft.

-Je savais que tu avais regardé dans mon décolleté!
« C'était pas une invitation ? »

Elle aurait juré que ce joli décolleté avait été volontairement mit ici, aussi creux et généreux, pour attirer ses yeux et donc son intérêt. Et elle n'était pas déçue de la vue. Non pas qu'Otsumi était perverse, mais elle ne cachait pas son goût pour les femmes, alors pourquoi faire la sainte nitouche alors qu'elle était expérimentée et parlait ouvertement de son homosexualité ? Si Katarina en était offusquée, ce qui l'étonnait avec ce clin d'œil, eh bien elle était bien différente de ce qu'elle avait démontré : une femme apparemment joueuse.

La Sorceleuse s'entraînait à l'arc pour patienter, mais aussi pour penser également à ce qu'elle devrait faire pour lui apprendre. Elle n'avait jamais enseigné à qui que ce soit... Ses armes, elles lui servaient à combattre, et non pas pour un apprentissage quelconque. Mais bon, elle n'avait qu'une parole.


-Moi et mon décolleté sommes prêts pour la leçon Miss Lavnenn.

Son arc bandé, ses yeux de glace concentrés sur la cible, elle ne répondit pas tout de suite, préférant garder son attention sur ce qu'elle visait. Et elle tira juste à côté de l'autre flèche qui était au centre de la cible.

-Tu tires bien!

L'humaine se tourna vers l'Elfe, lui adressant enfin un regard. Un simple hochement de tête pour lui dire merci suffit à lui répondre. Avant de commencer la leçon, elle décida d'aller récupérer ses flèches qui perçaient la cible. Il valait mieux en avoir une propre et sans le moindre obstacle pour voir ce dont la Mage était capable.

-Hum… La cible est près du terrain de mon voisin… Tu as raison, l’avertir d’une pluie de flèche aurait été une bonne idée finalement.
« Trop tard apparemment. T'es en tenue et moi j'suis décidée à t'enseigner. Alors vaut mieux commencer maintenant avant que je change d'avis. »

Et qu'elle ne décide à nouveau d'aller se boire un thé, ce qui ferait que la Sorceleuse stopperait net les cours. Autant celui-ci que tous les prochains. Sa patience avait de bien faibles limites quant aux autres créatures humanoïdes qui n'étaient pas considérées comme des monstres à abattre. Enfin... si on pouvait dire, car vu ce qui se disait à Novigrad...

« Tu as dis avoir un arc. Alors prends-le, et tes flèches aussi. Je veux voir comment tu tires. »

Ce n'était pas juste la qualité de sa visée qu'Otsumi comptait observer, mais l'ensemble qui faisait l'archer. L'apparence de son arc, son entretien, ainsi que ceux de ses flèches. Mais aussi, le maintien qu'elle avait, sa position avant de tirer, lorsqu'elle bandait l'arc, la façon dont elle tenait sa flèche et son arme. Tout en elle avant qu'elle ne décoche sa flèche, et la mette dans la cible. Ou pas. C'était à voir si elle savait un minimum viser ou non.

En attendant que l'Elfe aille prendre le nécessaire, la Sorceleuse ne comptait pas bouger, afin de laisser Katarina libre de ses mouvements. Elle ne comptait pas dire le moindre mot, pour ne pas la perturber ni la déranger en aucune façon. Son élève devait se sentir totalement libre de ses gestes, et donc, elle agirait sans doute comme elle le faisait seule lorsqu'elle tirait à l'arc. Otsumi comptait faire attention à ne pas avoir la moindre expression sur son visage, si ce n'était la neutralité, car elle était certaine que la Mage allait chercher à déceler une approbation ou une désapprobation sur le langage corporelle de sa professeur du jour. Et peut-être des prochains, à voir sa motivation et son assiduité à s'entraîner. Et tout allait dépendre également du travail qu'il y aurait à faire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Lun 3 Sep - 5:34
Voir le profil de l'utilisateur
Avant qu'elle ne change d'avis? Mon sourire s'agrandissait à ce moment. Elle en avait des nerfs cette sorceleuse... Et bien peu de patience! Je n'avais que bu une petite tasse de thé! Qu'étaient quinze minutes d'attente lorsqu'on a l'éternité pour s'entraîner, après tout. Il faut croire que je n'avais toutefois pas la même notion que la mercenaire en matière d'orientation dans le temps. Ou étais-je simplement bien plus décontractée. Il faut avouer que la brune vivait une vie des plus dangereuse. Prenant des contrats dans l'intérêt d'affronter des monstres pour obtenir son gagne-pain. Peut-être était-elle coincée au présent? Incapable de prendre le temps de se poser pour prendre la peine de se transporter vers le futur ou revenir vers le passé. Deux perspectives plus calmes et qui laissaient le temps de réfléchir, de se préparer. Non, elle semblait surtout dans l'action du ici et maintenant. Le présent la qualifiait bien mieux dans ses réactions.

N'importe qui de sensé aurait couru chercher son arc et ses flèches. Mais pas moi. Je ne cours pas après les gens et encore moins après des armes. Je retenais un bâillement et marchais à ma vitesse normale pour aller chercher l'équipement requis. J'avais même un très léger et discret déhanché, mettant en valeur mon fessier bien rond. Ressortant avec mon carquois contenant environ 25 flèches et mon arc, je commençais par bander la corde de mon arc. Cela, j'y arrivais bien et sans me tromper. Heureusement...

-Bon... Je suis prête...

Prenant une flèche dans la main droite par les plumes, je tenais mon arc dans ma main gauche. Je me plaçais les jambes sur la largeur des épaules, droites et face à ma cible. Lançant un regard en coin vers la Sorceleuse, je laissais un petit rire raisonner,

-Je vois... Tu vas la jouer comme ça... La professeure neutre et impartiale, qui ne veut pas influencer son élève d'aucune façon. Dans l'intérêt de bien évaluer ses compétences, je t'avoue que c'est une excellente technique...

En même temps de parler, je venais de placer l'embout de ma flèche sur la corde de l'arc. À la moitié de la corde, de deux doigts sur la corde, de chaque côté de la pointe, je venais tirer. Approchant mon bras de mon corps tout en gardant l'arc au même endroit, devant moi. La corde devenait de plus en plus tendue et avant d'arriver à totalement bander l'arc, n'allant pas au bout de la corde à cause d'un flagrant manque de force physique, je relâchais celle-ci, après avoir pris une ou deux secondes pour viser.

La flèche décollait dans la bonne direction au moins! Mais alors qu'on aurait pu croire qu'elle atteindrait la cible, elle continuait sa direction un bon mètre plus loin de la cible. Passant par-dessus ma clôture et terminant sur la maison de mon voisin, tout près d'une fenêtre. Je grimaçais aussitôt et me grattait alors nerveusement l'arrière de la tête,

-Heureusement qu'il dort très durement... Je lui donnerais des couronnes pour faire réparer le tout...

Approchant de la clôture de la maison, je bondissais par-dessus. Après tout, elle n'était pas bien haute et je suis tout de même grande. Atterrissant dans le jardin de mon voisin, telle une espionne en mission d'infiltration pour le roi, je récupérais rapidement mon bien et filet avant de me faire remarquer par qui que ce soit. À cette heure matinale, il n'y avait personne à l'horizon et je soupirais de soulagement une fois de retour près de la brune,

-Personne ne m'a vue, je crois... Hormis toi...

Grimaçant, je haussais les épaules en riant de façon nonchalante. Vaut mieux en rire qu'en pleurer,

-Je ne fais pas bien honneur à la réputation de ma race comme tu as pu le constater!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Mer 12 Sep - 2:33
Voir le profil de l'utilisateur
First lesson. For who ?

ft.

-Bon... Je suis prête...

Enfin ! Il était temps... Otsumi restait statique, ne bougeant pas d'un millimètre, son regard braqué sur les moindres faits et gestes de la Mage, afin de déterminer au mieux ses atouts et ses faiblesses. Elle devait savoir sur quoi se concentrer en tout premier lieu afin que ses leçons soient le plus efficaces possibles. Même si ça ne la dérangerait pas si le spectacle était toujours aussi plaisant...

-Je vois... Tu vas la jouer comme ça... La professeure neutre et impartiale, qui ne veut pas influencer son élève d'aucune façon. Dans l'intérêt de bien évaluer ses compétences, je t'avoue que c'est une excellente technique...

La Sorceleuse ne répondit pas, restant toujours dans ce rôle qu'elle s'était donné. La technique qu'utilisait l'Elfe n'était pas mauvaise, loin de là, son position était à revoir mais elle était sur une bonne voie. C'était déjà ça. Par contre, elle notait un manque flagrant de force dans la tension de la corde, ce qui expliquait sans doute... oui, une très mauvaise visée. Celle-ci avait été particulièrement médiocre, au point que la flèche manqua la cible d'un bon mètre et atterrit alors dans le jardin du voisin. Et même tout simplement dans l'un des murs, à quelques centimètres d'une fenêtre.

-Heureusement qu'il dort très durement... Je lui donnerais des couronnes pour faire réparer le tout...

Elle hocha simplement la tête, continuant d'observer le petit spectacle qui s'offrait à elle.

Malgré un manque de force, ce qui ne l'étonnait pas plus que ça, la race de la Mage n'était pas réputée pour leur puissance physique brute, mais davantage pour leur agilité... Il fallait dire que pour une débutante comme Katarina se prétendait, elle n'était pas si mauvaise. Elle s'était entraînée, c'était flagrant. Mais depuis combien de temps ? Peu importait au final, l'humaine avait un contrat avec son ancienne professeur, et elle comptait bien l'honorer. Elle n'avait qu'une parole.

Elle la regarda revenir, ses bras toujours croisés contre son buste depuis le moment où son élève du jour était partie au domicile de son voisin afin de récupérer son bien pointu. La Mage était souple et agile, il n'y avait rien à dire dessus... Ses compétences à la rapière devaient être particulièrement intéressantes...


-Personne ne m'a vue, je crois... Hormis toi...
« Oui. »
-Je ne fais pas bien honneur à la réputation de ma race comme tu as pu le constater!

Pour toute réponse, Otsumi se contenta d'un sourire en coin, à la fois amusé et blasé. Elle prit l'arc de l'Elfe, avant de l'observer et de tendre la corde au maximum, vérifiant par la suite l'équilibre de l'arme. Elle était de bonne qualité, il n'y avait rien à dire...

« Bon. Première leçon : apprendre à tendre ta corde. La deuxième consistera à la visée. »

Pour la Sorceleuse, il fallait avant tout savoir manier son arme et la maîtriser elle sur ses aspects bruts, avant de pouvoir passer à ce qui demandait davantage de finesse.

« Plus tu seras à l'aise en tendant ton arc, plus tu auras de facilité à viser. C'est pour ça qu'on va d'abord travailler sur tes bras avant de passer aux yeux. Une fois que tu sauras rester immobile avec l'arc tendu pendant plusieurs minutes, et que tu sauras viser parfaitement, on passera à la troisième leçon. »

Otsumi rendit son arc à Katarina, avant de prendre le sien. Elle ne prit pas de flèche, incitant son élève à faire exactement comme elle, et tendit la corde au maximum.

« Reste comme ça aussi longtemps que tu peux. On recommencera autant de fois que nécessaire, et on arrêtera uniquement quand tu auras le bras qui tremblera. Et non, ce n'est pas négociable. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Dim 23 Sep - 3:45
Voir le profil de l'utilisateur
Clignant des yeux, je l'observais avec la lueur d'une vieille magicienne qui croit tout savoir. Tendre la corde d'un arc? C'est facile, je le fais, déjà voyons. Mais sans argumenter, je reprenais l'arme en main et tel un miroir, me positionnait face à la Sorceleuse pour l'imiter. Me positionnant de côté, je tendais le bras gauche avec mon arc et tirait sur la corde, jusqu'à amener ma main à ma joue à la pleine extension. Mon arc était bien ajusté à mes dimensions heureusement. Chose normal toutefois, car je l'avais fait faire et comptait possiblement l'enchanter magiquement lorsque j'arriverais à la manier correctement.

-Comme ci c'était mon style de négocier!


Une... Deux... Trois... Je tenais la position pendant 7 secondes, avant de relâcher ma corde en abaissant l'arc. Cela devait bien faire une minute non? Le sourire de la Sorceleuse rapidement m'indiquait que non. Bon... D'accord peut-être que physiquement je manque de force et endurance physique! Étirant mes bras un après l'autre, je tentais de nouveau l'expérience. Une petite lueur déterminée et orgueilleuse dans le regard. J'allais réussir, dieu que oui! Aucune montagne n'était trop haute à escalader pour ma personne. Aucun défi n'était trop grand, alors que je croquais la vie à pleine dent et tentait de donner le meilleur de moi-même tous les jours.

Parfois toutefois, il faut apprendre à prendre un pas de recul pour réussir. Il faut laisser le temps œuvrer un peu de son côté pour avoir des résultats. Le corps n'est pas aussi simple que la magie d'un côté. Il ne s'agit pas d'incanter une formule magique pour obtenir un résultat. Le corps doit être travaillé et entraîné pour se développer . Les muscles ont besoins de temps pour se former et se régénérer entre les sessions d'effort physique. Je le voyais clairement à cet instant, alors que je n'avais pas réussi à tenir plus d'une minute jusqu'à présent dans la position sans bouger. Je comptais les secondes dans ma tête, mais serrant les dents sous l'effort, j'avais même parfois l'impression d'avoir sauté quelques chiffres dans la manœuvre. Et la Sorceleuse pour sa part... Grande et puissante chasseuse tenait bon et me regardait. Semblant trouver le tout aussi facile qu'une balade dans un parc, dans le centre de la ville.

C'est en sueur et en tremblant du haut du corps, que finalement j'expirais bruyamment en abaissant l'arc. Secouant ma main qui tirait la corde, comme ci cela détendait mes muscles automatiquement, je soufflais avec un regard amusé,

-D'accord... Initialement, j'avoue avoir pensé que le tout serait facile... Mais je dois avouer que ce n'est pas un entraînement des plus évident... Du moins, lorsqu'on n'y est pas accoutumé.


Replaçant mon chandail, je le relevais un peu pour dissimuler un peu plus mon décolleté qui avait agrandi avec les mouvements de mon corps. Ma poitrine ferme tremblant sous l'effort de mes pectoraux avait dû faire son effet sur la brune d'ailleurs. Je me permettais d'ailleurs de rajouter avec un sourire en coin,

-Maintenant que tu m'as fait sortir la poitrine un peu plus et que j'ai les bras en compote. Quel est la suite du programme professeur?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: