AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Administration :: RPS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(+18) prélude à la destruction (galaad & elerinna)
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Race Race : demi-elfe
Mer 25 Juil - 21:18
Voir le profil de l'utilisateur
Il était si facile de se détruire quand on souffrait. Lunara en faisait l'expérience depuis une semaine. Cela faisait une semaine qu'elle s'était enfermée dans sa chambre et n'en était pas ressortie. Eline lui apportait plateaux repas et bains deux fois par jour. Si elle laissait les premiers intouchés, la gorge trop nouée pour avaler quoique ce soit et sombrement satisfaite de transformer sa souffrance mentale en quelque chose de concret, de physique, elle acceptait les seconds, ses sens de sorceleuse étant bien trop sensibles pour tolérer la saleté.
Cela faisait une semaine. Une semaine qu'elle avait failli avoir ce qu'elle voulait le plus au monde, ce dont elle avait fini par avoir besoin comme on a besoin d'eau ou d'air, une semaine que cette chose lui avait été retirée, le plus cruellement du monde. Une autre femme aurait été folle de rage, aurait changé cette détresse en une force capable de soulever des montagnes, ou aurait simplement détourné le regard d'un air méprisant pour se dédier à quelqu'un d'autre, quelqu'un qui la méritait et qui la voulait, lui. Lunara ne manquait pas de gens qui la voulaient. Mais elle, elle ne soupirait qu'après Galaad, les autres n'étaient que des corps, des corps éventuellement habités par des amis pour lesquels elle avait une sincère affection, mais rien d'autre.
Le temps était passé lentement le premier jour de son agonie. Elle n'avait été capable de rien d'autre que de pleurer à en avoir les yeux douloureux et sensibles à la lumière. Depuis, elle n'avait plus versé une larme, retirée si loin en elle-même que cela ne lui était tout simplement possible. Elle ne se levait que pour se laver ou prendre un livre de la petite bibliothèque dans sa chambre quand elle avait fini le précédent. Elle arriverait bientôt à la fin de sa provision. Elle enverrait Eline en chercher d'autre, dut-elle les acheter une fois qu'elle aurait épuisé le stock de sa maison.
En nourrissant son esprit de concepts de plus en plus complexes, elle ignorait les autres faims de son corps, celles qui ne la faisaient pas souffrir du ventre mais de plus bas, celles qui créaient dans son esprit des images parfois tendres, parfois brusques. Elle avait vraiment cru pendant un instant que Galaad la voulait comme elle, elle le voulait lui. Qu'elle était stupide. Il avait sans doute connu mieux au cours de sa longue vie. Qui voudrait de Lunara de La Joie pour autre chose qu'une nuit de soupirs ?
Pensive, elle passa une main sur son buste, sous ses seins, suivant le contour des côtes dont le tracé commençait à apparaître sous sa peau. Elle connaissait quelques personnes qui lui auraient volontiers encastré la tête dans le mur pour avoir laissé aller les choses aussi loin. Son ventre se tordait sans cesse de crampes. Elle estimait qu'elle pouvait encore tenir une semaine comme ça. Après, elle mangerait... Et recommencerait de plus belle, jusqu'à ce que la souffrance ne soit plus qu'un mot vide de sens et qu'une partie d'elle au moins se relève pour tuer des monstres comme s'il en pleuvait.
En attendant, elle pouvait bien rester là en agonie quelques jours de plus à rêver l'oubli.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Mer 25 Juil - 22:34
Voir le profil de l'utilisateur
Prélude à la destructionQuand il est grand d'intervenir et de devenir une super-héroïne qui sauve ses amis
( Brigitte → Palladium )
Bien, l'heure était grave.

À vrai dire, Lunara était une sorte de roc dans l'esprit d'Elerinna. Du genre inébranlable, à ne jamais faillir ou montrer de faiblesse. Alors quand sa domestique venait la prévenir que sa maîtresse n'allait pas bien et qu'elle ne se nourrissait plus...

Oui définitivement, l'heure était grave.

En fait, elle doutait presque de la véracité des propos de la jeune femme. Mais face à son insistance, Elle comprit bien vite qu'elle était sérieuse. Très sérieuse. Alors Elerinna avait soupiré, réfléchit, prit quelques affaires et foncé chez Lunara. Si Éline n'avait pas exagéré, ce devait être sérieux. La domestique avait d'ailleurs mentionné cet imbécile de Galaad, très rapidement cela dit. C'était à cause de lui qu'elle était dans cet état apparemment. En même temps, ça ne pouvait être qu'à cause de lui.

Elle s'occuperait de son cas plus tard.

En attendant, les deux femmes avaient parcouru Novigrad, les bras chargés de paquet en tout genre qui aideraient normalement au rétablissement de la sorceleuse. C'était un monde tout de même, d'arrêter de se nourrir pour un idiot pareil. Elle n'avait jamais ressenti ça. Pour personne.

Elles arrivèrent enfin à bon port et Elerinna ne tarda pas avant de monter les marches qui la mènerait à la chambre de son amie. Elle voulait voir ça de ses propres yeux. Elle ne pouvait pas être si ma...

Et c'est là qu'elle la vit. Recroquevillée sur son lit. Maigre à en faire pâlir toutes les dames de Novigrad. Cette vue lui paraissait... effrayante. Bien pire que ça, elle se sentait infiniment triste de voir la blonde ainsi. Ça la brisait en deux.

Elle posa toutes ses affaires sur une table, ouvrit les rideaux pour laisser la lumière entrer dans la pièce et se tourna vers elle, mains sur les hanches. Il fallait qu'elle se reprenne si elle voulait sortir Lunara de cette mauvaise passe.

- Non mais ça va pas ?!

Elerinna se mit à gesticuler tout en tournant dans la pièce, l'air extrêmement contrariée.

- Tu t'es vue ? Tu comptais te laisser mourir ? Ça dure depuis combien de temps ? M'écrire ça t'es pas venu à l'idée ? Bien sûr que non ça t'es pas venu à l'idée puisque tu es STUPIDE ! C'est pour Galaad c'est ça ? Tu te laisses mourir pour... ce péquenot ?! Ce répugnant personnage qui doit se laver une fois tous les mois ?

Elle s'agenouilla ensuite près de son amie, chassant quelques mèches de son visage délicatement. Il méritait une bonne claque pour lui avoir fait ça. Elle la regarda très sérieusement et fit de son mieux pour ne pas réagir à sa mine défaite. On aurait dit qu'elle n'avait fait que pleurer depuis des semaines.

- Tu veux que j'aille lui casser sa gueule ?

Elle espérait qu'elle dirait non. Galaad était... un peu plus grand qu'elle. Mais si elle répondait par l'affirmative, elle irait. Avec l'effet de surprise, ça le ferait.

©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Mer 25 Juil - 22:51
Voir le profil de l'utilisateur
Lunara sut tout de suite que ce n'était pas Eline venue lui amener de l'eau pour son bain. Le son de la démarche était différent et elle l'identifia tout de suite. Un autre jour, folle de joie, elle se serait jetée dans les bras de son amie. Sa seule amie qui soit une vraie fille, de celles qui mettent des fleurs dans leurs cheveux et de jolis corsets. Tout son opposé à elle, en fait. C'était peut-être ce genre de femmes que Galaad préférait. À cette pensée, elle se renfrogna encore plus, tentait sans trop de succès de réprimer les vagues de douleur qui lui montaient au coeur.
- Non mais ça va pas ?!
Il en fallait plus que ça pour faire réagir Lunara, aussi ne remua-t-elle pas un cil. C'était assez fascinant de voir Elerinna en colère contre elle. D'habitude leurs échanges les moins cordiaux étaient les payements, et encore, c'était juste parce qu'il s'agissait des Affaires - avec un A majuscule tout à fait mérité - pas parce qu'elle était une mauvaise payeuse. En-dehors de ce sujet sérieux, elles s'étaient toujours bien entendues. Les opposés s'attiraient.
- Tu t'es vue ? Tu comptais te laisser mourir ? Ça dure depuis combien de temps ? M'écrire ça t'es pas venu à l'idée ? Bien sûr que non ça t'es pas venu à l'idée puisque tu es STUPIDE ! C'est pour Galaad c'est ça ? Tu te laisses mourir pour... ce péquenot ?! Ce répugnant personnage qui doit se laver une fois tous les mois ?
Sa voix lui vrillait les tympans, mais c'était de bonne guerre. Combien de fois Lunara ne lui avait-elle pas vrillé les siens dans sa maison des plaisirs ? À présent, même ça ne lui faisait plus envie. Pas plus qu'une bonne baston d'ailleurs. Ses deux plaisirs coupables lui avaient été volés par le même homme et... Et ce n'était pas très gentil. Voilà.
- Tu veux que j'aille lui casser sa gueule ?
Enfin, elle réagit. C'était plus fort qu'elle. Si Elerinna attaquait, il y avait de bonnes chances de Galaad se défende, femme ou pas. Et il n'avait pas vraiment la défense passive, sauf apparemment en ce qui la concernait elle. C'était ridicule ! Il refusait de frapper la femme la plus à même d'encaisser ses coups. Mais toujours était-il qu'il fallait détourner Elerinna de cette idée dangereuse. Aussi dit-elle la première chose stupide qui lui passait à l'esprit et qu'elle n'aurait jamais envisagée de dire autrement.
— Les sorceleurs se lavent beaucoup plus souvent qu'une fois par mois. Odorat surdéveloppé.
Oui, d'accord, c'était une remarque débile. En plus, Elerinna le savait bien, ça, parce que Lunara avait plus d'une fois renvoyé un prostitué mentant sur son état de propreté, le dénonçant dans la foulée à la patronne. On ne plaisantait pas avec la puanteur.
— Je... J'ai pas envie d'accord ? J'ai l'impression d'être la seule à qui ça fait quelque chose d'avoir été repoussée. En plus, c'est lui qui a fait le premier geste ! Ca ne se fait pas d'ouvrir le bal et de le fermer avant même le premier baiser. Il ne m'a même pas donné d'explication. Si au moins je savais ce que j'avais mal fait... Il ne m'a laissé aucune chance de corriger ce qui ne lui plaît pas chez moi.
Pour une fois presque fragile - l'acier n'était jamais loin sous la surface et même déprimée Lunara pouvait encore botter des culs - elle étreignit ses genoux avec ses bras et posa sa tête dessus, ses cheveux dissimulant son visage.
— Il n'est pas revenu me voir depuis. Ce n'est pas comme s'il vivait à l'autre bout de la ville... C'est mon voisin, par les couilles d'Elua !



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Jeu 26 Juil - 1:15
Voir le profil de l'utilisateur
Prélude à la destructionQuand il est grand d'intervenir et de devenir une super-héroïne qui sauve ses amis
( Brigitte → Palladium )
Oh oui, elle allait lui casser la gueule.

Sorceleur ou pas, géant ou pas. Cet homme était-il imbécile à ce point ? Bien sûr qu'il l'était. Sinon ils seraient en train de s'envoyer en l'air et Lunara se serait pas en train de pleurer ! Ou de joie à la rigueur mais ça c'est une autre histoire...

Elerinna lui caressa patiemment le dos en l'écoutant, ponctuant son récit de "quel salaud" de "t'as bien raison" ou encore de "t'aurais dû lui péter le nez".

Il fallait bien ça pour lui remonter le moral.

Elle lui fit une tresse à la hâte pour voir un minimum son visage puis se leva. Elle avait amené... de la nourriture. Beaucoup de nourriture. Très grasse. Bien sûr elle n'avait pas amené que ça mais elle avait amené beaucoup de ça. Elle prit un sachet en papier qui était déjà imprégné d'huile et en sortit une pâtisserie.

- Bien, avant toute chose, tu vas manger. On s'occupera de ton état général et de ce vile personnage plus tard. D'abord, manger. D'accord ?


Il n'y avait pas de "d'accord ?" qui tenait de toute façon. Elle allait manger ce truc qu'elle le veuille ou non. Elle lui ferait une perfusion avec s'il le fallait. Sa maigreur était absolument effrayante et elle aurait pu tuer Éline pour avoir attendu autant avant de l'appeler.

- J'ai trouvé ce machin tout gras à la Criée. Et moi je ne devrais pas en manger.


Sur ce, elle croqua dedans avant d'en tendre un autre à Lunara.
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Jeu 26 Juil - 1:37
Voir le profil de l'utilisateur
Elerinna était vraiment une bonne copine et Lunara ne la méritait sans doute pas. Elle ne savait toujours pas par quelle magie elles étaient devenues... Proches. Pour autant que quelqu'un puisse être proche de Lunara, à par Galaad. Son coeur se serra encore une fois. La simple pensée de son nom faisait mal. Elle était épuisée de souffrir. C'était comme si l'arrivée d'Elerinna avait coupé net l'élan de destruction dans lequel elle s'était lancé.
La danse des doigts de son amie dans ses cheveux apaisait quelque chose qui en elle n'avait cessé de hurler de colère depuis le rejet de Galaad. Elle n'était pas vraiment fatiguée, parce qu'un sorceleur pouvait endurer pire que ça d'un point de vue physique, tout comme les elfes. Certes, elle n'était qu'une hybride, mais elle avait très tôt senti la différence, par rapport aux apprentis humains. Avec un petit soupir triste, elle se laissa aller, savourant simplement d'être, pour une fois, celle dont on s'occupait plutôt que l'inverse.
- Bien, avant toute chose, tu vas manger. On s'occupera de ton état général et de ce vile personnage plus tard. D'abord, manger. D'accord ?
Lunara hocha la tête d'un air absent, le regard fixé sur la pâtisserie. Oh, c'était délicieusement trop. Trop tout. Elle pouvait rien qu'à la sentir déjà avoir son goût sur la langue. Ses mains se crispèrent sur le livre qu'elle avait lu pour s'occuper l'esprit et qui reposait, déjà oublié, entre ses doigts pâles. C'était sans doute passionnant, mais pas autant qu'un déluge de sucre et de glace.
- J'ai trouvé ce machin tout gras à la Criée. Et moi je ne devrais pas en manger.
La jeune sorceleuse leva les yeux au ciel avec un sourire effronté. Toutes les deux savaient qu'aucune d'elles ne garderait de trace de cet écart. Elerinna, parce que son métabolisme semblait défier les lois de la médecine, et Lunara, parce que la minceur semblait venir de fait avec l'épreuve des herbes. Il lui fallait souvent manger bien plus qu'un homme pour arriver à satiété. Rares étaient les sorceleurs qui avaient la volonté de se faire assez de mal pour s'affamer volontairement. À croire qu'il lui manquait un peu de bon sens. D'accord, sans doute plus qu'un peu, en fait. L'histoire du griffon qu'elle avait combattu avec seulement des gants de frappe à pointes en argent, juste parce qu'elle voulait relever le défi, avait marqué les esprits à Novigrad. Elle en gardait une bonne cicatrice, et Galaad l'avait copieusement dépecée après lui avoir sauvé les fesses, mais ça valait toujours le coup.
La pâtisserie fut avalée pratiquement en deux bouchées, après qu'elle eut posé le livre sur son oreiller. C'était un compte-rendu d'autopsie d'un des nouveaux monstres de la Conjonction, ennuyeux à mourir, mais, vraiment, elle manquait de livres à lire.
— Tu sais c'est quoi le pire ? Je n'ai pas baisé depuis la fois où il m'a surprise. Je suis en manque. Et ce... Ce stupide... Sexy... Immense sorceleur sur lequel je fantasme depuis mes seize ans ne m'a rien donné d'autre qu'un baiser dans le cou et des mains sur les hanches avant de me dire "Oh tiens il est temps de se battre dis donc !". Je lui aurais bien lancé mon épée au visage mais il l'aurait sans doute rattrapée. Je ne sais plus quoi faire avec lui... La seule chose que je n'ai pas essayée c'est de me trouver nue dans son lit avant qu'il rentre chez lui, et c'est impossible parce que sa maison est mieux gardée que le foutu palais royal !
Sa voix était encore rauque de larmes et d'inanition, mais elle commençait déjà à retrouver des couleurs, sur les lèvres et le bout des doigts au moins. Elle tendit la main pour prendre une autre pâtisserie. Même promptement affamée, elle mangeait avec un minimum de manières et avait encore assez de fierté pour ne pas se lécher les doigts. Elle sentait aussi des effluves de viande cuite qui, si elle ne se trompait pas - et qui trompait un sorceleur, franchement ? - venaient du petit marchand ambulant juste en face de sa maison. Des ravioles fourrées à la viande juteuse, pleine de graisse et encore chaudes. Exactement ce qu'il lui fallait après une débauche de sucre.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Jeu 26 Juil - 2:15
Voir le profil de l'utilisateur
Prélude à la destructionQuand il est grand d'intervenir et de devenir une super-héroïne qui sauve ses amis
( Brigitte → Palladium )
Elerinna lutta longuement, sa pâtisserie dans la main, avant de finalement éclater de rire. L'image était bien trop drôle. Elle pouvait parfaitement imaginer la tête qu'aurait Galaad si elle mettait son plan à exécution. Mais c'est vrai qu'en dehors de ça, elle avait bien le droit de se demander ce qu'il frabriquait. C'est vrai quoi, les mutations l'avaient rendues aveugle ? Parce que... Lunara était bien loin d'être laide. Sauf qu'il en avait visiblement conscience puisqu'il... oui ce n'était vraiment pas logique. Elle irait l'engueuler un coup, peut-être que ça lui passerait l'envie de faire du mal à sa meilleure amie et puis...

Oh...

Une idée...

Enfin, elle verrait ça plus tard. Pour l'instant il fallait la lever de son lit.

Elle jeta d'ailleurs un très léger coup d'œil au livre de Lunara... elle ne savait pas vraiment ce que c'était mais il y avait le mot autopsie dedans. Pas étonnant qu'elle ait envie de se pendre avec ce genre de trucs. Déjà qu'Elerinna n'aimait pas lire, lire un machin qui parlait visiblement de monstres morts ça la...

Urgh.

Ça lui donnait des frissons. Elle était néanmoins contente de voir que son amie se... rétablissait peu à peu. Bon évidemment, il allait lui falloir beaucoup plus de bouffe mais elle n'avait déjà plus l'air d'un cadavre. Elle entreprit de lui répondre en finissant sa pâtisserie :

- C'est vrai qu'il est pas mal. Mais bon tu sais, tout est pas forcément proportionnel chez un mec, si tu vois ce que je veux dire. Si ça se trouve, il en a une toute petite. Je peux te trouver un sosie si tu veux ? Non ? Enfin bref, tu devrais essayer le machin avec toi toute nue dans son lit, rien que pour vérifier. En fait non, oublie. Il le mérite pas.

Elle se leva après avoir fini d'engloutir le beignet et essuya ses mains sur une serviette en papier. Elle avait bien vu que Lunara regardait la fenêtre derrière elle avec... insistance. Un peu comme si elle allait se lever et dévorer le bidule en bois autour. Ça voulait forcément dire quelque chose. Quelque chose qui avait probablement un rapport avec la délicieuse odeur qui traversait les murs.

- Tu... veux qu'on aille y faire un tour ?

Ou alors elles demanderaient à Eline de leur apporter quelque chose. C'était peut-être un peu trop de demander à Lunara de sortir alors qu'elle était... dans cet état. Surtout qu'elle n'avait aucune envie que ce sorceleur de ses deux ovaires la voit ainsi.
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Jeu 26 Juil - 12:56
Voir le profil de l'utilisateur
- C'est vrai qu'il est pas mal. Mais bon tu sais, tout est pas forcément proportionnel chez un mec, si tu vois ce que je veux dire. Si ça se trouve il en a une toute petite. Je peux te trouver un sosie si tu veux ? Non ? Enfin bref, tu devrais essayer le machin avec toi toute nue dans son lit, rien que pour vérifier. En fait non oublie, il le mérite pas.
Lunara avait envie de protester. Elle avait passé assez de temps auprès de Galaad pour savoir que c'était plutôt elle qui, sans doute, ne le méritait pas. Face à son rejet, elle redevenait la gamine bâtarde et avide de prouver sa valeur au monde qu'elle avait été quand il était venu la chercher. Elle lui devait tout ce qu'elle était aujourd'hui, tout ce qu'elle avait. Même si elle ne l'avait pas aimé, son refus l'aurait dévastée. Ses sentiments ne faisaient qu'aggraver la tempête de sentiments qui lui passait dessus encore et encore.
- Tu... veux qu'on aille y faire un tour ?
Lunara baissa le regard sur ses mains. Outre le sucre et le gras qui faisaient luire ses doigts, elle s'aperçut de la finesse qu'elles avaient prises. Avant, on ne pouvait si distinctement voir l'ossature de son poignet, ni les tendons sur le dos de sa main. Elle n'avait pas eu conscience de ça avant maintenant. Elle aurait sans doute continué sur cette lancée comme un boulet de canon furieux si Elerinna n'était pas intervenue.
— Je crois... Je crois qu'on peut faire ça.
Lentement, réprimant une grimace de douleur, elle se leva. Elle vacilla un instant mais se redressa bien vite, tendant la main pour attraper l'un de ses poignards et le fixer à sa ceinture. Elle n'était pas assez inconsciente pour sortir non-armée, même si elle se savait incapable pour l'instant de prendre l'épée. Ce n'était même pas un problème de force, juste... C'était Galaad qui les lui avait offertes. Quand elle en empoignait la garde, elle pouvait sentir la main de son maître couvrir la sienne, comme il l'avait fait pour lui apprendre les premiers mouvements.
— Comme c'est un cas d'urgence, c'est moi qui invite.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Jeu 26 Juil - 14:19
Voir le profil de l'utilisateur
Prélude à la destructionQuand il est grand d'intervenir et de devenir une super-héroïne qui sauve ses amis
( Brigitte → Palladium )
Super, Lunara se levait et lui payait à manger. Que demander de plus ? Qu'elle reprenne forme humaine peut-être. Heureusement, elle avait aussi pris de quoi faire ça. Elle doutait sincèrement que la jeune femme ait de quoi mener à bien un tel chantier, ce qui était bien dommage. C'est vrai quoi, elle aurait dû pouvoir dégommer des monstres et se faire un eye-liner de temps en temps. Du moins c'était l'avis d'Elerinna. Elle roula des yeux lorsqu'elle la vit prendre une arme.

- Tu sais, on va juste manger un peu. Je ne pense pas que quelqu'un va nous attaquer pour nous piquer nos bouts de viandes.

Mais bon, Lunara restait Lunara. Elle passa d'ailleurs son bras sous le sien, un peu parce qu'elle en avait envie mais surtout pour la soutenir de manière... déguisée. Elle savait très bien que son amie refuserait son aide si elle la lui proposait ouvertement. Ou du moins elle en avait la conviction.

- Bon, c'est quoi le plan maintenant ? Parce qu'on va certainement pas se laisser abattre comme ça. Tu m'as dit qu'il avait failli craquer non ? Et bien on va le faire craquer tout court ! Ohlala comme j'ai de bonnes idées...

Elles sortirent de la maison puis atteignirent rapidement le marchant ambulant qui vendait... des grillades. D'après ce qu'Elerinna pouvait voir. Il était effectivement très proche de la maison de la sorceleuse et elle se fit la réflexion qu'elle n'aurait jamais pu vivre aussi près d'une telle invitation à la gourmandise. Elle commanda une brochette. Si quelqu'un qu'elle connaissait la croisait avec dans la main, elle n'aurait plus qu'à la jeter très loin en prétextant avoir besoin de s'étirer. Enfin, en vérité les clients d'Elerinna devaient plus ou moins se moquer de ce qu'elle mangeait. Mais ça lui semblait important...

- Je vais te rendre tellement bonasse qu'il va tomber aveugle, dit-elle en mordant dans la viande. Tu vois dans le genre, sexy mais pas trop... non en fait oublie le "pas trop". Il a rien a faire là.

Notez tout de même, qu'à cet instant elle ne donnait aucune chance à Lunara de décliner son offre. Peut-être aussi... parce que ce n'en était pas une. Après tout elle voulait l'avoir son sorceleur non ? Alors autant s'en donner les moyens.
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Jeu 26 Juil - 15:09
Voir le profil de l'utilisateur
Lunara aimait ce moment de la journée. Midi était passé et les quelques bistrots de Novigrad n'étaient plus occupés de dîneurs, mais il était encore trop tôt pour que les poivrots s'incrustent dans les tavernes. C'était le moment parfait pour sortir.
- Tu sais, on va juste manger un peu. Je ne pense pas que quelqu'un va nous attaquer pour nous piquer nos bouts de viandes.
Lunara haussa les épaules. Leurs bouts de viande, non, mais leurs bourses... L'après-midi était le moment d'action privilégié des voleurs. C'était à cette période de la journée qu'on faisait le moins attention à ses affaires, parce qu'on se disait "mais quel voleur serait assez débile pour venir voler sous le soleil ?" et c'était naïf. Les meilleurs voleurs ne prenaient jamais de pause.
- Bon, c'est quoi le plan maintenant ? Parce qu'on va certainement pas se laisser abattre comme ça. Tu m'as dit qu'il avait failli craquer non ? Et bien on va le faire craquer tout court ! Ohlala comme j'ai de bonnes idées...
La jeune sorceleuse jeta un regard sceptique à son amie. Justement, le mot important était failli. Il s'était approché du gouffre et avait trouvé la volonté de faire demi-tour, alors qu'elle, elle avait déjà été toute prête et impatiente, qu'elle lui avait offert tout ce qu'elle pouvait lui donner. Franchement, est-ce que ça se faisait ? Elle connait des prostituées qui payeraient pour coucher avec elle. En fait, il y avait une petite histoire drôle à ce sujet : c'était Lunara qui avait dépucelé le jeune fils d'un noble avide de se noyer dans une vie de débauche, plutôt qu'une des filles de joie d'Elerinna. Elle voulait ce jeune fou et son amie le lui avait donné, parce qu'elle savait que Lunara lui rendrait absolument tout l'argent qu'il lui avait donné. Il l'avait fait sourire avec son empressement et sa maladresse, mais finalement, il avait juré que chacune des pièces qu'il lui avait données était parmi les mieux dépensées de sa vie.
Quel problème avait-elle, pour que Galaad ne la désire pas suffisamment fort pour vraiment désirer l'embrasser ? Lunara savait ce que c'était que le désir, le vrai, celui qu'aucune volonté ne peut retenir sinon un refus de l'autre. Et elle n'avait rien refusé de lui. Rien du tout. Alors le problème devait venir d'elle.
- Je vais te rendre tellement bonasse qu'il va tomber aveugle Tu vois dans le genre, sexy mais pas trop... non en fait oublie le "pas trop". Il a rien a faire là.
Lunara commanda à son tour un assortiment de brochettes marinées dans une sauce au miel. C'était son péché mignon, l'une des rares nourritures qui la réconfortaient vraiment. Tout en mordillant prudemment sa première brochette, elle égara son regard vers la maison de Galaad. Il était si près... Peut-être était-il même chez lui en cet instant. Et si... Et s'il pouvait la voir ? Un frisson courut sur sa nuque et elle se détourna bien vite. Il n'y avait sans doute rien ici qu'il ait envie de voir.
— Comment tu prévois de faire ça ? Je te rappelle que je n'ai pas une seule robe, pas de maquillage, que mes seules chaussures sont les bottes que je porte en ce moment et que j'attache mes cheveux avec des languettes de cuir. Je n'ai rien qui soit... Qui lui donne envie d'oublier jusqu'à son nom.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Jeu 26 Juil - 20:05
Voir le profil de l'utilisateur
Prélude à la destructionQuand il est grand d'intervenir et de devenir une super-héroïne qui sauve ses amis
( Brigitte → Palladium )
C'était presque une offense qu'elle lui faisait là.

Quoi ? Elle avait sérieusement imaginé que elle, ELLE, Elerinna de Novigrad, n'avait pas pensé à prendre de quoi relooker son amie dépressive ? Quand on déprime, on pleure, quand on pleure, on ne mange pas, quand on ne mange pas, on maigrit, quand on maigrit, on devient moche, quand on devient moche, il faut appeler Elerinna. CQFD. Elle avait amené son sac "urgence laideur". Bon elle ne l’appellerait peut-être pas comme ça devant la blonde... disons plutôt... "pack de survie". Condensé de maquillages, de deux robes et de produits un peu étranges en tout genre qui étaient censés soit donner bonne mine soit masquer les cernes...

- Franchement... Lunara... à ton avis, est-ce que je suis vraiment venue ici les mains vides ?

Elle haussa un sourcil, avant de la détailler des pieds à la tête. Oui, il y avait du boulot. Mais sérieusement, elle pensait vraiment qu'elle n'avait rien de spécial ? C'était possible avec un corps pareil ? Elle aussi méritait des claques. Plus ça allait, plus Elerinna se disait que tous les sorceleurs du monde entier méritaient de se faire remonter les bretelles au moins une fois dans leur vie. Ce n'était pas normal que personne n'ose véritablement les engueuler par peur des représailles. Bon en même temps, c'est vrai que quand elle voyait Galaad, elle n'avait pas spécialement envie de lui arracher les yeux. Question d'instinct de survie.

- Et arrête de dire des bêtises, tu es ravissante. Arrête aussi de regarder sa baraque avec l'air d'un veau qui regarde la sortie de secours de l'abattoir. Tu penses que je ne te vois pas ? Allez, si tu es gentille tu auras le droit à une robe sans corset.

Elle savait bien que Lunara n'était pas vraiment une adepte des vêtements compliqués... enfin tout dépendait du point de vue. Après tout, Elerinna aurait bien été incapable de mettre une armure ou quelque chose qui y ressemble. Mais bon, une armure, c'est sans doute bien plus confortable qu'un corset. Et de toute façon, si le but ultime de cette opération était de faire succomber Galaad, moins il y aurait de choses compliquées à enlever mieux ce serait.

- Alors, commençons pas là. Sa couleur préférée ?

Même si ce n'était pas vraiment la couleur de ses vêtements qui allaient faire changer d'avis le sorceleur, mais plutôt le manque de tissu...
©️ 2981 12289 0




I'm built for all the abuse. I got secrets, that nobody, nobody knows.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sauter vers: