AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Administration :: RPS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(+18) prélude à la destruction (galaad & elerinna)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Race Race : demi-elfe
Dim 29 Juil - 1:01
Voir le profil de l'utilisateur
Lunara se sentit comme une reine quand Galaad accepta son petit jeu. Elle redressa légèrement le menton, un sourire à la fois tendre et conquérant sur les lèvres, et approcha lentement, sa démarche fluide ridant à peine l'eau sur son passage. C'était aussi à lui qu'elle devait ce genre d'aisance, même si la manière dont il lui avait appris ça était plutôt... Brutale. Pendant des semaines, il l'avait jetée dans des torrents glacé - les sorceleurs ne pouvaient attraper de rhume - uniquement attachée à une corde par la taille, jusqu'à ce qu'elle parvienne à nager plus d'une heure sans s'arrêter, et puis, ils étaient passés au combat dans l'eau. Cela restait l'une des parties de son apprentissage qu'elle avait préférée.
Lorsqu'elle arriva entre les jambes légèrement écartées de Galaad, elle leva la tête vers lui pour lui sourire, l'une de ses mains remontant de son genou vers sa cuisse avec douceur. Elle voulait procéder avec autant de lenteur que de douceur, jusqu'à le rendre positivement fou. Peut-être qu'il perdait le contrôle sur lui-même, peut-être pas. Dans les deux cas, les efforts de Lunara payeraient. Elle n'en doutait pas un seul instant.
Ses mains remontèrent sur son torse et ses lèvres se joignirent aux caresses. Elle pouvait goûter l'air du soir et l'eau chaude sur sa peau, mais ce n'était pas cela qu'elle était venue chercher. Ses baisers, qui avaient commencé sous la ligne pectorale - le plus haut qu'elle puisse atteindre facilement dans cette position, commencèrent à descendre lentement, accompagnés par ses doigts qui retraçaient chaque ligne, chaque plein, chaque délié - elle voulait mémoriser son corps jusqu'au dernier centimètre carré.
— Tu as toujours des doutes ?
Sa voix était tendre, douce. Ses mains atteignirent enfin son entrejambe, qu'elle ne doutait pas de trouver déjà sensible et éveillée. Elle commença à le caresser lentement, embrassant et mordillant chaque muscle abdominal plus de fois qu'elle ne pouvait compter. Elle se demandait combien de temps il pourrait tenir à ce régime. Elle n'avait jamais été si loin dans les jeux de tendresse avec qui que ce soit - parce que personne n'avait valu son temps et ses efforts autant que Galaad - mais elle avait une assez bonne idée des arts de la chair pour savoir ce qui faisait perdre la raison aux hommes.
Il n'y avait aucun espoir pour lui de sortir indemne de ce qu'elle prévoyait.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Dim 29 Juil - 14:06
Voir le profil de l'utilisateur


Prélude à la destruction Galaad & LunaraLà était surement sa vengeance.
C'est vrai qu'il s'était bien amusé tout à l'heure, à essayer de la rendre folle. Il supposait qu'elle lui rendait la pareille à sa manière. Ou alors peut-être avait-elle simplement envie de se montrer cruelle. Dans tous les cas, il s'agissait d'une cruauté pour le moins... divine. Une délicieuse torture. Il détestait ça, être ainsi réduit à l'impuissance. Il avait l'habitude de la guider, c'était ce qu'il avait fait durant vingt ans. Il s'était montré cruel parfois, mais le résultat en valait sans aucun doute la peine. Il n'avait jamais été plus conciliant car elle était une fille, bien au contraire. Il avait été intransigeant, bien plus qu'il l'aurait été avec un apprenti. Elle se devait d'être meilleure qu'eux. Tout simplement car elle était une fille, ce n'était pas juste mais leur monde était ainsi fait.

- Tu as toujours des doutes ?

Hein ?

Quoi ?

Quels doutes ? Il ne se souvenait pas d'avoir un jour eu des doutes. A quel propos d'ailleurs ? Il ne se rappelait plus de rien depuis que l'attention de la sorceleuse s'était concentrée sur son entrejambe. Il rejeta la tête en arrière en même temps qu'il ferma les yeux, qu'il avait auparavant gardé dans les siens. Il aimait beaucoup son regard et ce qu'il y voyait. Ça avait pour lui beaucoup plus de valeur que les mots.

Enfin, en tout cas il ne répondit pas. Se contentant simplement d'étouffer un gémissement. Il saurait garder le contrôle, il en avait l'habitude.

Du moins pour l'instant.
©️️Justayne


I never meant to start a fire
I never meant to make you bleed
I'll be a better man today
I'll be good
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Dim 29 Juil - 14:17
Voir le profil de l'utilisateur
Lunara savait reconnaître une victoire en devenir quand on en venait aux arts de la chair. Le corps de Galaad était un nouvel instrument dont elle devrait apprendre à jouer, mais elle avait tout le temps pour ça cette nuit et... Et peut-être les suivantes ? Il faudrait qu'ils abordent ce sujet bientôt. Avant le lever du soleil sans doute. Les sorceleurs, les bons, apportaient beaucoup d'importance aux notions qu'ils utilisaient. Une nuit se déroulait du crépuscule à l'aube et si quelque chose devait appartenir à une seule nuit, alors ça s'arrêterait avant que le jour se lève.
Un gémissement, même étouffé - elle avait une trop bonne oreille pour que cela passe inaperçu - était à ses yeux à la fois un encouragement et une supplique. Elle savait exactement comment l'interpréter pour amener Galaad là où elle le voulait. Ses mains se firent plus fermes, sa prise plus étroite, mais s'il croyait que ça s'arrêterait là, il se trompait.
Les prostituées appelaient l'art de donner du plaisir avec la bouche le languissement, et c'était étonnant tout ce qu'on pouvait apprendre simplement en les regardant faire, en assistant à leurs cours sur la question. Oui, Lunara avait énormément appris, et dès qu'elle posa ses lèvres , elle s'appliqua à déployer tout son art pour que ce soit aussi doux, tendre et passionné que possible. Elle agissait avec lenteur, tant par égards pour elle-même que pour mieux le torturer, ses mains accompagnant parfois, d'autres fois caressant ses jambes, ses hanches, ses reins. Quelques longues mèches s'étaient détachées de son chignon lors de leur précédente étreinte et s'étalaient maintenant, légèrement humides, sur les cuisses du sorceleur. Cette vision, argent sur sa peau mate, plaisait à Lunara.
Elle espérait que ce qu'elle lui faisait lui plaisait encore plus.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Dim 29 Juil - 16:29
Voir le profil de l'utilisateur
Mais où.
Avait-elle.
Appris.
Tout ça.

Pas avec lui en tout cas ! Et c'était bien normal puisque lui-même n'était pas sûr de savoir comment elle faisait tout ça. Tous ses muscles jusque là contractés se détendirent dans l'eau chaude qui l’était sûrement moins que sa peau. Il n'allait pas tenir longtemps ainsi et le savait très bien. Il n'osait pas ouvrir les yeux de peur de définitivement se laisser aller. Elle savait indéniablement s'y prendre et il ne se rappelait pas avoir déjà été si peu endurant. Rien que l’imaginer en train de…

Oh et puis merde.

C’était quoi ce jeu insupportable ? Il ne l’aimait pas. Il profita une dernière fois de la douceur de sa langue avant de définitivement s'extraire à son étreinte. En un clin d’œil, la jeune femme avait pris la place de Galaad au bord du bassin et avait le ventre contre ce dernier. La maintenant ainsi avec plus de force qu’il ne l’aurait voulu, il embrassa son épaule avec une délicatesse qui la contrastait fortement.

- J’ai fini de jouer.

Il s'enfonça en elle en un coup de reins, meurtrissant la peau de ses hanches à chaque mouvement. Il se fendit d'un soupir soulagé en se sentant enfin libre de ses mouvements mais surtout capable de lui donner du plaisir comme elle lui en avait donné. De plus, la chaleur de l'eau mêlée à celle de Lunata était tout bonnement exquise.


I never meant to start a fire
I never meant to make you bleed
I'll be a better man today
I'll be good
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Dim 29 Juil - 16:48
Voir le profil de l'utilisateur
Et Galaad perdit. Lunara savait que cela arriverait, mais dans tous les cas, tous deux gagnaient, n'est-ce pas ? En un instant, Lunara perdait sa prise sur lui et se retrouvait le ventre pressé contre le carrelage tiédi du rebord du bassin, maintenue en place par des mains à la fois fortes et douces. Elle n'aurait jamais envisagé de se débattre, mais elle comprenait qu'il ait besoin de lui montrer sa force après ça. Il fallait qu'elle se l'avoue, c'était l'objectif. Elle aimait parfois les jeux un peu plus brutaux, dans lesquels elle tenait plutôt le rôle de la proie, et Galaad...
Galaad était définitivement un chasseur.
- J’ai fini de jouer.
Elle n'eut que le temps de cette phrase pour se préparer à sa plongée presque brutale en elle. Elle était encore si sensible après leur première étreinte, et la position n'arrangeait rien. Elle avait un peu mal, de cette douleur qui ne fait qu'ajouter de l'huile sur le feu. Ses gémissements étaient de plus en plus rauques, son corps rendu fou totalement à sa merci. Elle ne pouvait plus, dans cette position, que prendre tout ce qu'il lui donnait.
— Ah, je t'en prie !
L'orgasme vint vite, parce qu'elle était déjà pleine de désir et d'excitation du fait de lui avoir donné du plaisir, parce que l'eau presque brûlante et la vigueur de leur première fois rendait sa sensibilité presqu'au-delà de ce qu'elle pouvait supporter. Ses muscles se nouèrent si fort qu'elle avait l'impression que son corps ne pourrait plus jamais se détendre totalement, qu'il resterait à jamais dans cet état au sommet de la vague de sa langueur. Cela dura longtemps aussi, plus que la dernière fois, et quand la flamme baissa enfin - mais ne s'éteignit pas totalement - elle était frissonnante et chaque mouvement de Galaad semblait voué à relancer ce feu.
— Mon dieu, Galaad, tu es...
Elle avait l'impression qu'il pouvait la pousser encore plus loin... Peut-être pas cette fois-ci - elle était déjà allée bien loin selon ses propres standards avec cet orgasme qui lui avait donné l'impression de durer une éternité - mais elle sentait qu'il en avait la possibilité. Et rien que l'idée l'excitait encore davantage.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Dim 29 Juil - 20:20
Voir le profil de l'utilisateur


Prélude à la destruction Galaad & LunaraLa voir dans cet état, c'était sûrement la plus belle chose qu'il lui avait été donné d'observer. Chaque mouvement qu'il effectuait n'était presque que pour la rendre encore un peu plus folle de plaisir. Il avait besoin de la sentir contre lui après tout ce qu'ils avaient vécu. C'était quelque chose de viscérale. Quelques minutes après, Galaad comprit qu'il avait atteint son but ultime. Elle venait, et son corps se tendait contre le sien. Il remonta ses mains vers poitrine, lui embrassa la mâchoire au passage tout en maintenant la cadence. Les préliminaires qu'elle lui avait offert étaient bien trop excitant pour qu'il finisse maintenant. Il voulait que cela dure le plus longtemps possible, pour que jamais elle n'oublie cette nuit. Il savait très bien que maintenant leur relation ne pourrait plus qu'être amoureuse, car il ne supporterait pas de la voir avec quelqu'un d'autre. Car il ne supporterait pas de n'être plus avec elle tout simplement. Alors s'il la perdait, s'il lui faisait ce que les gens qui s'aiment font si souvent, c'est à dire du mal... alors il voulait au moins qu'elle se souvienne de cette nuit. Qu'elle se souvienne de ce moment où ils étaient tant connectés, presque fondus l'un dans l'autre.

Il vint après quelques minutes supplémentaires, desserrant son étreinte autour de Lunara. Il espérait ne pas lui avoir fait mal, mais il fallait dire qu'elle l'avait cherché. Il l'aida doucement à se remettre face à lui et l'embrassa rapidement. Ses lèvres lui avaient manquées, même si il avait été plaisant de pouvoir la voir ainsi, à sa merci. Il finit par dire, l'air un peu contrit :

- Je crois que j'ai perdu...

Contrit mais souriant. Il se fichait bien d'avoir perdu. De toute façon il relevait de l'impossible pour lui de ne pas la toucher.
©️️Justayne


I never meant to start a fire
I never meant to make you bleed
I'll be a better man today
I'll be good
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Dim 29 Juil - 20:45
Voir le profil de l'utilisateur
C'était presque trop pour Lunara. Galaad était rude avec elle, mais ce n'était pas une rudesse cruelle, c'était celle dont elle avait besoin, là, maintenant, même si son corps s'était libéré de sa volonté pour n'être plus qu'instinct et réaction. Elle ne pouvait que s'accrocher aux bras de Galaad et le laisser faire ce qu'il voulait d'elle.
Et puis ce fut fini et enfin son corps se sentit autorisé à se détendre. Elle aurait flotté dans l'eau avec félicité si Galaad ne l'avait pas remise sur ses pieds. Elle avait les jambes qui tremblaient et le regard un peu flou, les lèvres rouges et un peu enflées d'avoir été trop embrassés, mordues, pressée quand elle essayait encore vainement de retenir l'expression de son plaisir. Comme si elle avait jamais eu la moindre chance à ce sujet.
- Je crois que j'ai perdu...
La sorceleuse éclata d'un rire sauvage, la tête rejetée en arrière. Il lui fallut une vingtaine de secondes pour se calmer, bien loin de la poignée d'instants de son rire bref et sarcastique habituel. Elle coinça derrière son oreille les quelques mèches de cheveux qui avaient échappé à son chignon, un sourire toujours sur les lèvres.
— Je pense que tu as gagné autant que moi.
Mais c'était vrai, elle avait gagné, dans l'esprit du jeu : elle lui avait fait perdre le contrôle de sa sacrosainte volonté. Elle se dressa sur la pointe des pieds et l'attira à elle pour l'embrasser, pressant sa poitrine contre son torse, les doigts enfouis dans ses cheveux. Elle était meurtrie, mais de la meilleure des façons, et elle lui avait promis une nuit entière de plaisir. Elle pouvait le faire, elle avait déjà fait bien plus la nuit de la Route de la Joie, et même si Galaad était particulièrement vigoureux et enthousiaste, elle s'en sentait capable.
— On devrait profiter du repos de ton épée pour nous laver. Je pensais chaque mot de "toute la nuit".
Avec un clin d'oeil, elle s'éloigna d'un petit bond pour attraper deux pains de savon parfumés à la lavande disposés sur un autre bord du bassin et lui en lança un avec adresse, frottant l'autre contre un linge doux qu'elle fit passer sur tout son corps.
Oui, ils auraient toute la nuit.
__________
Le lendemain, Lunara se réveilla délicieusement meurtrie et toujours un peu épuisée. Ils avaient arrêté de se sauter dessus l'un et l'autre juste après l'aube. À ce moment-là, Lunara ne pouvait déjà plus marcher et Galaad avait dû la porter quand il lui était venu à l'idée de le faire une dernière fois sur le balcon, en plein lever de soleil. Nul doute que les deux marchands les plus matinaux de la place du Hiérarque avaient entendu son ultime exclamation de plaisir.
Elle était ravie de sentir contre sa joue un pectoral chaud et une odeur qu'elle reconnaîtrait entre mille, sous les effluves de sexe et de lavande. Galaad aurait très bien pu partir, mais il était resté, et ça, ça voulait bien dire quelque chose, non ? On ne restait pas pour dormir quand ce qu'on faisait ne comptait pas. Elle le savait fort bien.
Avec un petit soupir, elle ouvrit un oeil. Il ne servait à rien de feindre le sommeil : Galaad savait toujours l'instant précis où elle se réveillait, elle le savait pour avoir plusieurs fois essayé de faire semblant pour gratter quelques minutes pendant son apprentissage. Un grand soleil baignait sa chambre. Il devait être bien plus tard que son heure de lever habituel. En même temps, quand on se couchait à cette heure...
En se redressant lentement, elle gémit et pressa les cuisses l'une contre l'autre en se frottant le visage. Pas de doute, elle le sentirait toute la journée. Bha, elle n'avait rien prévu, de toute façon. Elle sourit au sorceleur qui la dévisageait. Pourrait-elle faire comme si de rien n'était, comme si le fait qu'ils soient un couple était désormais établi ? Elle ne voulait pas le voir partir. Elle ne voulait même pas aborder ce sujet, de crainte qu'il la rejette à nouveau. Mais il le faudrait sans doute, et elle était brave.
— Bonjour... Bien dormi ?
Autant commencer doucement.



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Lun 30 Juil - 0:38
Voir le profil de l'utilisateur


Prélude à la destruction Galaad & LunaraIl ne put s'empêcher d'éclater de rire.
Celui de Lunara était bien trop communicatif pour qu'il ne puisse résister. En plus la situation était pour le moins... cocasse. Il y a à peine une heure, ils étaient fâchés et lui était convaincu qu'il ne pourrait jamais faire ce genre de choses avec Lunara. Qui était son élève et qu'il avait élevé. Était, justement. Aujourd'hui... il n'avait visiblement plus rien à lui apprendre.

— Je pense que tu as gagné autant que moi.

Elle l'embrassa ensuite, mêlant ses doigts à ses cheveux tandis que lui s'appliquait à défaire les siens. Il les préférait détachés. Il avait toujours voué une sorte de culte à ses cheveux, n'ayant jamais cessé de vouloir respirer leur parfum ou enfouir son visage dedans. Un peu étrange, mais pas forcément injustifié. Avec une telle crinière, il était bien normal d'être ainsi fasciné. Il n'empêche que malgré ce travail, il profita grandement de ce qu'elle lui offrait.

— On devrait profiter du repos de ton épée pour nous laver. Je pensais chaque mot de "toute la nuit".

Le repos de son épée... il mit un moment à comprendre. À vrai dire, les figures de style il n'aimait pas vraiment ça. Il préférait dire clairement les choses. Mais celle ci le fit sourire et il secoua doucement la tête de droite à gauche pendant qu'elle partait chercher de quoi se laver. Toute la nuit hein...

Et bien, ils avaient du pain sur la planche.


***


Exténué. Vidé de toute énergie. C'était a peu près comment se sentait Galaad.

En même temps, l'envie de passer des nuits aussi endiablées lui était passée depuis longtemps, et il se disait trop vieux pour ça. Seulement, Lunara avait curieusement fait renaître cette envie en même temps que son érection, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Il se sentait... bien tout simplement. Avec son odeur partout et la sensation de l'avoir sous la peau. Il aurait pensé se sentir coupable une fois que l'euphorie de la nuit était passée... mais non. Il avait toujours autant envie d'elle, et il avait passé une bonne dizaine de minutes à la regarder dormir comme un imbécile. Il était conscient qu'ils allaient devoir discuter mais n'en avait absolument aucune envie. Comme précédemment mentionné, il n'était pas doué avec les mots et se donner comme il l'avait fait durant cette nuit, était une preuve plus que suffisante ses yeux. Il avait enfin compris qu'il n'avait rien fait de mal et ne voulait pas quitter cette maison.
Enfin, Lunara se réveilla. Il commençait à s'impatienter, mais ne l'aurait réveillé pour rien au monde.

- Peu, mais bien. Et toi, ça va ?

Oui, il ne lui demandait pas si elle avait bien dormi mais comment elle allait. Avec un grand sourire. Parce qu'il savait qu'elle devait souffrir de leur nuit mouvementée et ça le faisait... sourire. Pas rire, car sa souffrance ne l'amusait pas mais... disons que ça lui rappelait de bons souvenirs.

©️️Justayne


I never meant to start a fire
I never meant to make you bleed
I'll be a better man today
I'll be good
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : demi-elfe
Lun 30 Juil - 0:50
Voir le profil de l'utilisateur
- Peu, mais bien. Et toi, ça va ?
Oh ce petit... Grand... Fourbe ! Pendant une seconde, elle songea à s'ébahir devant tant de ruse, mais franchement, ça demandait plus d'énergie qu'elle n'en avait actuellement. Elle pinça les lèvres pour essayer de retenir un sourire, mais peine perdue.
— Comme si un griffon m'était passée dessus, mais comme le griffon s'appelle Galaad, j'aime bien. Attends de devoir te lever, on va voir si tu n'as pas de courbatures !
Avec un petit rire, elle se leva justement, entraînant le drap qu'elle avait posé sur eux avant qu'ils s'endorment avec elle. C'était une chaude et douce journée dont elle comptait bien profiter en s'habillant léger. Boitillant légèrement - elle n'allait sans doute pas marcher droit de la journée - elle alla se placer devant sa garde-robes, hésitante. Après un instant de réflexion, elle enfila une vieille chemise qui avait appartenu à Galaad et qu'il lui avait laissée quelques mois auparavant pour en faire des chiffons - ouais, c'est ça - et... Rien d'autre. Ses longues jambes minces disparaissaient sous le tissu blanc, et elle savait exactement de quoi elle avait l'air avec ses cheveux en bataille et son maquillage rendu approximatif par la nuit.
— Je meurs de faim. Ca te dit qu'on descende ? Je sens l'odeur du petit-déjeuner et après cette nuit de folie, je pourrais avaler un cerf entier.
Enfin, elle se retourna vers lui, l'air presque frêle dans cette chemise si large qu'elle était à peine retenue par ses épaules. Elle ne se gêna pas pour le dévorer du regard, ronronnant presque à cette vision qu'on aurait dû intituler « La virilité alanguie ». Ou quelque chose comme ça. Elle n'était pas peintre après tout.
— Je me doute que tu n'aurais pas aimé devoir aller rechercher tes vêtements dans le jardin. Connaissant Éline, elle les a déposés dans le couloir. Tu viens ?



❝ i owe you everything❞
I worry because I care. Gods help me, I know I shouldn't, but I do. So I will always tell you to be careful, because I will always care what happens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Lun 30 Juil - 1:17
Voir le profil de l'utilisateur


Prélude à la destruction Galaad & Lunara— Comme si un griffon m'était passée dessus, mais comme le griffon s'appelle Galaad, j'aime bien. Attends de devoir te lever, on va voir si tu n'as pas de courbatures !

Beurk. Il n'aimait pas cette comparaison. Les griffons étaient de sales bêtes, très coriaces. Et il devait toujours sortir son arbalète pour l'abattre. Et les dieux savaient à quel point il était habile avec une arbalète... c'est à dire pas du tout. En plus ça lui rappelait le boulot et il détestait penser au travail dans de telles situations.

- Je meurs de faim. Ca te dit qu'on descende ? Je sens l'odeur du petit-déjeuner et après cette nuit de folie, je pourrais avaler un cerf entier.

Non. Il n'avait pas envie de descendre. Il avait envie de rester ici éternellement afin de dormir. D'ailleurs, il avait failli se redresser, taper du poing avant de hurler "femme, lit, maintenant" et de se recoucher. Mais bon, il n'était pas vraiment un sauvage non plus et la vue de Lunara nue et debout l'avait un peu convaincu. La vue de Lunara debout et dans une de ses chemises l'avait presque fait bondir sur ses jambes en lui criant de l'achever. Il ne se souvenait même pas de cette chemise... mais c'était effroyablement sexy. Une véritable invitation à la luxure. Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais c'était un fait.

— Je me doute que tu n'aurais pas aimé devoir aller rechercher tes vêtements dans le jardin. Connaissant Éline, elle les a déposés dans le couloir. Tu viens ?

Avec un immense soupir fatigué, papy Galaad se leva en emmenant le drap avec lui. Il n'allait pas non plus se balader nu dans la maison tout en risquant de croiser la domestique. C'était précisément pour ça qu'il n'en avait pas chez lui, pour pouvoir se balader nu en toute quiétude... et parce qu'il ne supportait pas qu'on touche à ses affaires. Et qu'on fasse le ménage chez lui. Et qu'on fasse à manger à sa place. Et...

La liste était interminable.

- D'accord, mais on revient ici après.

Il ne posait même pas la question. Il allait revenir après. Il n'avait pas de contrat prévus pour cette journée et rien de plus intéressant à faire que de dormir avec elle. Ou sans elle si elle décidait de faire la forte tête. Son odeur suffirait.

Peut-être.
©️️Justayne


I never meant to start a fire
I never meant to make you bleed
I'll be a better man today
I'll be good
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sauter vers: