AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: le reste du monde :: Event #02 : Wicked Secrets :: Les extérieurs :: Les Terrasses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
blood and wine in the middle of humanity ; ft. ruz tan.
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Mar 28 Aoû - 22:29
Voir le profil de l'utilisateur
ft. Ruz Tan
Blood and Wine in the middle of Humanity
Tu avais reçu une invitation toute particulière, de la part d'Ingrid Vegelbud. Elle t'invitait tout particulièrement à cette soirée, t'envoyant tout ce dont tu avais besoin pour faire le déplacement. Tu avais un passif avec Madame Vegelbud, puisqu’il lui arrivait de venir à tes ventes aux enchères, légales bien sûr. C’était probablement pour ça qu’elle t’avait convié à cette petite soirée où la famille Vegelbud avait encore mis les moyens pour que cette soirée soit sur toutes les lèvres pendant un petit moment. C’était déjà le cas quand tu es arrivé et que de nombreuses voitures étaient déjà là, les dignitaires pouffant allègrement en voyant la grandeur de la bâtisse. Du coin de l’œil, tu observais les domestiques qui, eux, ronchonnaient du nombre de caisses et de fûts à rentrer à l’intérieur. Après avoir laissé tes affaires dans la chambre qui t’était attitré, tu enfilas quelque chose qui était au plus près de la noblesse. Tu avais délaissé le pourpoint, seule exception. Une belle chemise noire, un pantalon de la même couleur ainsi que des bottes similaires, avec une petite chainette en argent dans ta poche qui remontait jusqu’à ta ceinture de cuir. Par-dessus, tu avais rajouté une de tes longues vestes, achetées pour l’occasion, faite en suédine bleu nuit, les boutons dans un doré presque étrange. Tes pas te guidèrent à la salle du buffet puis à la salle de bal, où tu pris soin d’attraper un verre de vin. Observant la foule d’êtres humains, tu te retrouvas sur une des terrasses où un petit groupe de domestiques discutaient, probablement leur pause. Tu observas pendant quelques instants les jardins, illuminés par les torches dispersées entre les fleurs et les haies avant de sentir une présence à tes côtés, toute nouvelle. Tu n’avais pas besoin de regarder pour savoir de qui il s’agissait, rien que son aura et son odeur te permettaient de la reconnaître au milieu de cette foule humaine, déjà bien ivre. « Ruz Tan. » Tu soufflas tandis que tu approchais ton verre de tes lèvres, dégustant le fin vin de Nazair, légèrement fruité, un peu fumé et délicieux en bouche. Tu te promis de demander à Ingrid de t'en faire livrer quelques caisses à l'occasion puisqu'en été, la dame était plus présente ici qu'à Novigrad. Cela dit, le vin s'accordait parfaitement avec les températures et la météo actuelle : le ciel sombre était dégagé, les étoiles parfaitement visibles, il fait chaud mais pas trop, et une petite brise nocturne balayait le domaine dans un mouvement des plus gracile et agréable en cette belle saison.


darkness becomes a part of who you are
When the illusion of self is shattered, you simply cease to be. Though it may not seem that way to others, you know when it is true. You can feel it, a stranger in your own body, an imposter and nothing is the same ever again. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieure
Jeu 30 Aoû - 21:36
Voir le profil de l'utilisateur
Blood & Wine in the middle of humanity
Ce morceau de papier d'apparence si travaillée qu'il était aisé de comprendre que l'on avait prit soin au moindre de ses aspects, tournait entre ses longs doigts aux ongles vernis de noir. Refuser une telle invitation serait rater une occasion de se divertir et pour rien au moindre elle ne se l'accorderait. Lorsqu'elle passait le portail gigantesque, ce papier fut prit par les mains d'un simple humain qui semblait à la fois satisfait et peiné de se voir confier la tâche d'accueillir les invités et de repousser les indésirables, planté là, à simplement attendre que les gens s'approchent de lui et veuillent bien lui accorder une seconde d'attention. La foule était déjà bien dense, mais rien n'attirait son regard pour le moment. Seule une coupe l'intéressa, et qu'elle se chargea donc d'agripper habilement, la remplissant d'un liquide rougeâtre s'apparentant à du vin. Leurs odeurs étaient à la fois infecte et tentatrice, tant qu'elle décida pour l'une des rares fois de s'éloigner de ces êtres inférieurs qui n'étaient que de simples jouets pour ceux comme elle. Sa robe rouge traînait légèrement au sol dans un froissement de la soie dont elle était faite, le devant étant pour sa part d'une couleur noire, brodée sur les contours d'ornement dorés. Les longues manches lui couvraient les bras ainsi que les épaules, dont les bouts étaient évasés et tombant, recouvrant presque ses mains. Une fine capuche était rabattue dans son dos, petit accessoire qui lui avait semblé amusant, tout comme le discret décolleté qui était tout sauf vulgaire. Les Vampires n'ont guère besoin de vulgarité pour attirer leur proie, ils ne sont pas des bêtes stupides, mais des êtres supérieurs aux charmes certains.

Une odeur l'attira vers les terrasses, celle délicieuse du tourment d'un homme qu'elle connaissait bien. L'amusement fit naître un sourire malicieux sur ses lèvres teintées de rouge, faisant pétiller ses yeux aux couleurs révélées par le maquillage noir qui les entourait. Elle s'approcha alors de lui, se mettant à ses côtés, sa coupe en main. Son nom prononcé ne fut aucunement une surprise pour elle, se doutant qu'il serait au courant de sa présence alors même qu'elle passait la porte.

« Elijah. »

De simples politesses échangées pourraient suffire, mais certes pas à satisfaire la curiosité souvent malsaine de la Vampiresse.

« Viens-tu te mêler aux humains pour de bonnes ou de mauvaises raisons ? »

La réponse ne dépendait pas d'une vérité objective, mais bel et bien subjective. Chaque acte, chaque pensée, chaque intention, n'était ni bonne ni mauvaise, à part selon le point de vue que l'on abordait.
Elijah Nyx Caedreach & Ruz Tan Hoal El Damani
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Ven 31 Aoû - 17:51
Voir le profil de l'utilisateur
ft. Ruz Tan
Blood and Wine in the middle of Humanity
L’odeur musquée et légèrement métallique, signe distinctif du sang et des vampires, de ta compatriote désormais à tes côtés ne te fit pas détourner la tête du paysage qui se dessinait sous tes yeux. Des milliers de lampions décimés dans les jardins comme des milliers d’étoiles qui venaient éclairées le passage des invités, un spectacle des plus doux et des plus agréables à contempler en cette si sympathique soirée. Tu pris une gorgée du vin que tu avais entre les doigts avant de tourner ton regard en direction de celle qui portait ses cheveux aussi rouge que le feu et le vin. Elle était plus jeune que toi, bien plus instinctive, peut-être plus irresponsable aussi. Mais là n’était pas ton devoir que de l’éduquer à ce monde. Elle avait dû avoir un mentor, dans sa vie, à un moment donné mais là n’était pas ton questionnement ni ton affaire. Le passé de chacun ne regardait qu’eux, et ce même si elle était au courant de certaines de ses affaires et des maux qui hantaient son quotidien des plus singuliers. « Si le divertissement est une bonne raison, alors pour de bonnes raisons. Cela dit, cela peut dépendre du point de vue, j’imagine. Si je peux récolter quelques clients au passage, je ne suis pas contre non plus. » Tu pris une nouvelle gorgée du breuvage que tu tenais entre tes doigts avant de te retourner complètement, appuyant ton dos contre la balustrade tandis que tes yeux bicolores scannaient la folle assemblée depuis la terrasse. Tu avais déjà repéré quelques bonshommes à qui il serait aisé de leur vendre une carte des territoires ophiri et d’autres pour qui le fisstech convenait mieux. Un bien drôle mélange d’invité, tu devais bien l’avouer. « Et toi ? Tu es là pour de bonnes ou de mauvaises raisons ? C’est assez rare de te voir dans de telles soirées, en tout cas.. Assez loin de Beauclair. »


darkness becomes a part of who you are
When the illusion of self is shattered, you simply cease to be. Though it may not seem that way to others, you know when it is true. You can feel it, a stranger in your own body, an imposter and nothing is the same ever again. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Ven 31 Aoû - 17:51
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Elijah Nyx Caedreach' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé des Dignitaires' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieure
Mer 12 Sep - 20:39
Voir le profil de l'utilisateur
Blood & Wine in the middle of humanity
Le divertissement hm ? Quel délicieux jeune homme... Enfin, jeune n'était guère le mot, elle en convenait, mais il en avait l'apparence, alors autant le flatter en quelque sorte. Mais il avait bien raison. Rien ne valait le fait de se divertir, de profiter afin de prospérer, que cela soit d'une manière ou d'une autre, peu importait la finalité également tant qu'on en ressortait vainqueur. Mais quel homme de raison aussi, à profiter de ces instants et de ces nouveaux visages afin de se forger une nouvelle clientèle. Avait-il tant le sens des affaires ou était-ce une différente forme de divertissement ? Cela ne la regardait nullement et sa curiosité ne demandait à être satisfaite. Les secrets sont une chose bien délicieuse et ce soir-là n'était pas le bon pour parler affaires... Et voici que la question lui était retournée, ce qui ne l'étonnait aucunement, se doutant bien que son aîné serait curieux de savoir ce qui avait attisé le désir de Ruz Tan de se mêler à ces chaires ambulantes.

« Le divertissement aussi, chéri... Mais le mien, je ne saurai te dire s'il est bon ou mauvais, selon tes critères. Selon les miens, il n'est que bienfaisant... Toutes ces nouveautés hors de Beauclair, un nouveau terrain de chasse encore vierge et frais... Comment aurais-je pu résister, voyons ? »

Elle porta son verre de sang à ses lèvres, un sourire les ornant avec délice, alors que le liquide rougeâtre et précieux coula le long sa gorge, abreuvant la vampiresse.

C'est alors qu'une voix attira son attention, ses yeux se tournant vers sa provenance, intriguée par les événements qui semblaient se dérouler et qui étaient bien plus intéressants que les conversations futiles sur les richesses qu'avaient ces autres humains. Le marché noir ? Les épées ? Quelle grossièreté que ces longues armes blanches... Sauf quand elles s'enfoncent si profondément dans la chair, faisant couler le sang et provoquant une jouissance certaine sous la douleur vive.

« Ces humains ont des mots plutôt intéressant, mon bon Elijah... »
Elijah Nyx Caedreach & Ruz Tan Hoal El Damani
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Dim 23 Sep - 11:09
Voir le profil de l'utilisateur
ft. Ruz Tan
Blood and Wine in the middle of Humanity
Tu étais bien différent de Ruz Tan et elle l’était bien de toi. L’âge, probablement. Après 600 années d’existence, le sang humain n’était qu’un rare divertissement à peine plaisant pour tes yeux ; tu préférais tuer pour l’euphorie qui s’en dégageait plutôt que pour l’élixir qui coulait dans leurs veines. Ce n’était pas le cas de Ruz Tan. Elle ressemblait presque aux succubes de leur contes, qui mangeait par le sexe mais elle.. Elle séduisait et mangeait le sang des hommes pour être satisfaite. Il y a quelques siècles, tu aurais trouvé ça plutôt normal mais maintenant, tu trouvais la pratique plus dérangeante qu’autre chose. Après tout, vous n’aviez pas besoin de ce sang pour vivre, alors à quoi bon ? Qu’importe, cela dit. Elle faisait bien ce qu’elle voulait, tant qu’elle ne réveillait ou ne provoquait pas le doyen. Même là, tu ne pourrais rien faire. La prochaine convocation du doyen et tu finissais mort, en poussière. Parfois, tu te demandais si ce n’était pas plus simple qu’un jour, tu provoques cela et que tu te retrouves à mourir. Le monde se porterait peut-être mieux sans ta présence pestiférée et véhémente. Seulement, tu chassas bien vite ses pensées d’un mouvement de la tête pour te concentrer sur la vampire à tes côtés. « Te connaissant, tu ne peux résister. C’est dans ta nature, visiblement, d’être prompt à sauter sur tout ce qui ressemble à un divertissement sanglant. Ce que je ne comprends plus, d’ailleurs. » A ses mots, tu pris une gorgée de ton vin. Non seulement tu ne buvais plus de sang humain mais tu tuais de moins en moins, peut-être par ennui ? Non. Tu ne voyais pas l’intérêt de tuer s’il n’y avait pas une bonne raison qui justifiait cet acte et les justifications se faisaient rares aujourd’hui. Ainsi, tu utilisais ta chair lorsque le besoin te prenait de sentir l’euphorie d’une peau qui craque ou de sentir que malgré tout ce que tu étais, tu étais encore en vie, in extremis. Les mots d’un noble non loin attirèrent tes oreilles également, t’obligeant à tourner le regard vers eux, laissant tes deux pupilles bicolores prendre en panorama les visages et les corps de ceux qui parlaient fort. « C’est un nain, Ruz Tan. Ils ont un langage encore plus fleuris que les humains, tu t’y feras, je pense. Cela dit, je suis d’accord. Leur langage est bien différent du nôtre, n’est-ce pas, Czerwony ? » L’utilisation d’un mot dans votre langage était rare, et la langue sonnait toujours aussi bien sur ta langue, comme un retour à la maison, soudain et agréable. Le petit surnom devrait la faire sourire, un minimum. Du moins, tu l’espérais.



darkness becomes a part of who you are
When the illusion of self is shattered, you simply cease to be. Though it may not seem that way to others, you know when it is true. You can feel it, a stranger in your own body, an imposter and nothing is the same ever again. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Dim 23 Sep - 11:09
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Elijah Nyx Caedreach' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé des Serviteurs' :


   
   
Half a century of poetry
And the truth is thus: the event which gave rise to everything, to which I owe the first notes, from which my subsequent life's work was formed, was the accidental discovery of paper and pencil among the things that my company and I stole from the Lyrian military convoys. It happened...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieure
Lun 22 Oct - 2:08
Voir le profil de l'utilisateur
Blood & Wine in the middle of humanity
Effectivement, il lui serait bien impossible de résister à toutes ces délicieuses saveurs qui émanaient de ces humains, si frêles et plein de ce délicieux liquide qu'était le sang. Cependant, se nourrir en public n'était pas une idée des plus intelligentes... Elle en avait bien conscience. Mais ce pauvre Elijah semblait avoir perdu la saveur et la vigueur de la jeunesse vampirique. Quelle déception... Quel ennui... Quel dommage surtout ! Mais telle était sa décision et elle la respectait, comme l'ami qu'il était.

Un nain, certes, avec leur langage aussi fleuri que leur barbe était fournie. À croire que chaque espèce futilement mortelle avait son lot d'idioties. Mais cela était bien la première fois qu'elle entendait les mots d'un nain, étaient-ils tous ainsi ? Cependant, le petit mot « Czerwony » lui arracha un sourire sur ses lèvres rouges, alors qu'elle portait sa coupe de sang à celles-ci, buvant le précieux liquide rougeâtre. Cela faisait fort longtemps qu'elle n'avait guère entendu l'un des mots dans la langue de son monde, dont elle n'avait que malheureusement peu de souvenirs. Tout était si flou en son esprit... Malgré tout, la langue était ancrée en elle comme mêlée à son ADN coulant dans ses veines et dans chaque parcelle de son corps.

« C'est certain, Przyjaciel. »

Alors que Ruz Tan comptait se concentrer de nouveau sur des sujets plus intéressants, mais de nouvelles voix s'élevèrent non loin d'eux. Il semblerait bien que cela soit des serviteurs revanchards... Elle ne comptait nullement empêcher cette... farce... d'arriver.

« Je crois que nous allons avoir un spectacle dans peu de temps, mon cher Eli... »
Elijah Nyx Caedreach & Ruz Tan Hoal El Damani
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Vampire Supérieur
Lun 22 Oct - 13:30
Voir le profil de l'utilisateur
ft. Ruz Tan
Blood and Wine in the middle of Humanity
Tu appréciais le respect que Ruz Tan portait à ta décision d’arrêter de boire du sang au quotidien. Il t’arrivait encore, lorsque tu étais en chasse à tuer, d’en profiter et de t’abreuver d’un peu de sang, juste pour l’euphorie que cela créait mais tu n’aimais plus en boire comme tu en buvais auparavant. Tu te voulais civiliser, pouvant te fondre plus facilement dans le monde dans lequel tu étais, sans trop de contraste si ce n’est l’évident. Arrêter de boire du sang avait été une des premières démarches, l’une des plus simples, si tu étais parfaitement honnête avec toi-même. Certaines demeuraient à être améliorées et planchées de façon à ce que tu sois parfaitement adapté mais le sang était quelque chose que tu ne pouvais plus supporter. Bien des vampires te crachaient dessus pour ça, trouvant que tu reniais l’essence même du vampire que tu étais et elle, non. Elle respectait ta décision tant que tu respectais la sienne, ce que tu faisais.

Cela dit, la voix haute et grave d’un nain attira ton attention pendant quelques secondes. Il mâchait les mots de la langue commune comme s’il ne s’agissait que de vulgaires syllabes qui se mélangeaient entre elles. Il ne comprenait visiblement pas l’amour que pouvait se porter dans une langue. Cela te ramenait bien souvent à l’amour perdu que tu portais pour la langue maternelle que tu possédais. Cette langue si difficile et pourtant si fluide quand elle roulait sur ta langue et contre tes papilles. Entendre Ruz Tan te répondre avec un mot du même dialecte te fit légèrement sourire tandis que tes pupilles bicolores l’observait naturellement. Tout comme elle, tu entendis les voix des serviteurs, ne pouvant t’empêcher d’esquisser un sourire mesquin. « On pourrait presque participer, co o tym myślisz? » Tu demandas, toujours avec le même rictus amusé tandis que tu faisais rouler un petit sachet de fisstech entre tes doigts. Après tout, si les serviteurs étaient d’humeur à se venger un peu, pourquoi ne pas leur facilité la tâche, sachant en plus que tu possédais un petit éventail de tes produits sur toi à cet instant précis.  « J’ai des échantillons sur moi, czerwony. »



darkness becomes a part of who you are
When the illusion of self is shattered, you simply cease to be. Though it may not seem that way to others, you know when it is true. You can feel it, a stranger in your own body, an imposter and nothing is the same ever again. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 22 Oct - 13:30
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Elijah Nyx Caedreach' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé des Serviteurs' :


   
   
Half a century of poetry
And the truth is thus: the event which gave rise to everything, to which I owe the first notes, from which my subsequent life's work was formed, was the accidental discovery of paper and pencil among the things that my company and I stole from the Lyrian military convoys. It happened...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: