AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: le reste du monde :: Event #02 : Wicked Secrets :: Le manoir :: Game room Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Champagne-pong | Otsumi - Danaän - Katarina
avatar
Race Race : Humain
Dim 2 Déc - 17:42
Voir le profil de l'utilisateur

Boire un petit coup c'est agréableclick
Hein ? Quoi ? Des secrets ? Où ça ?
Wicked secrets : le premier qu'est bourré ben il a perduIl avait fait une terrible erreur.

Galaad avait entendu parler de cette soirée d'un client, qui l'avait d'ailleurs invité en lui vantant les mérites d'une telle réception. Il lui avait promis du vin à profusion et des nobles un peu bourrés qu'il pourrait facilement manipuler pour leur faire croire qu'ils avaient besoin de ses services. Galaad, il aimait bien quand c'était facile et il avait besoin d'argent en ce moment. Il ne manquait pas de travail, mais plutôt de clients fortunés qui ne rechignaient pas à payer. Alors il avait pris la décision d'y aller, même si Elerinna lui avait rit au nez lorsqu'il lui avait fait part de son projet. Elle laissait beaucoup trop traîner ses sales pattes chez lui en ce moment, la faute à Lunara qui laissait entrer n'importe qui.

Seulement voilà, elle l'avait fait douter. Un peu.

Alors il avait décidé d'emmener Otsumi avec lui ! Comme ça si c'était nul, et bien il pourrait toujours lui faire des câlins pour l'embêter. Il savait bien qu'elle n'aimait pas ça, mais lui ça le faisait rire alors...

Mais ça ne s'était pas tout à fait passé comme prévu.

À vrai dire, lui il s'imaginait plutôt ça comme une bouffe entre copains. Avec un petit feu, de la viande et du bon vin. Malheureusement, c'était bien loin de ses espérances et les invités ne voulaient pas lui adresser la parole. La faute à ses yeux un peu trop étranges peut-être, ou à son pourpoint un peu trop rustique. Il n'en savait rien et au final, il s'en fichait pas mal. Le souci c'est qu'il se retrouvait maintenant à Nazair, sans aucun contrat en vue et avec du vin pétillant dégoûtant en guise de boisson. Il ne savait pas trop d'où ça venait ce truc, mais c'était vraiment très mauvais.

Et là, il eut une idée.

Le genre d'idée révolutionnaire, que l'on a qu'une fois dans sa vie, au milieu d'une bande d'inconnus avec pour la plupart des plumes dans le derrière et coincé dans un pourpoint en soie qui entravait tous ses mouvements.

Qui lui avait coûté une blinde en plus.

Mais ce n'était pas si grave, parce qu'il allait enfin s'amuser.

Galaad avait entrepris de virer trois gars qui jouaient au gwynt sur une table, il avait jamais rien compris à ce machin de toute façon, et avait réquisitionné un plateau complet de ce vin immonde. Il avait disposé minutieusement les coupes de chaque coté de la table, à leurs extrémités, et s'était muni d'une grappe de raisins ramassée dans un saladier. Les raisins leur serviraient de balles, à chaque fois qu'il lançait un grain dans un des verres d'Otsumi, elle devrait le boire. Il en allait de même pour ses verres.

Simple non ?

Il avait expliqué rapidement le concept à la petite louve, avant de la forcer à la participer. Et puis elle n'avait pas tellement le choix, faut dire qu'ils avaient pas tant de distractions que ça dans cet endroit tout triste. Galaad regrettait franchement l'hospitalité de Skellige et leurs réceptions. Ah ça... ils savaient recevoir là bas ! C'était pas comme ici où tout le monde avait l'air d'avoir un balai bien planté dans le...

- Ah ! Je t'ai eu ! Allez tu bois !

Galaad se fichait bien d'attirer les regards sur eux, ils avaient de toute manière déjà été l'attraction de la soirée. Il ne craignait plus le regard des autres depuis bien longtemps, surtout quand les autres c'étaient ces coincés qui ne savaient pas s'amuser.
©️ 2981 12289 0


I never meant to start a fire
I never meant to make you bleed
I'll be a better man today
I'll be good
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 3 Déc - 2:50
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMPAGNE-PONG
ft. GALAAD - OTSUMI - DANAÄN - KATARINA

ft.

Mais pourquoi ce fou l'avait faite venir de force à cette... réception ? Qu'y avait-il de si intéressant ? Des nobles, du vin à foison, des gens qui parlent trop... Le genre d'endroit qu'elle aime éviter. Elle en a fréquenté bien trop durant son enfance et même une partie de son adolescence. Elle n'y trouvait vraiment rien d'attrayant. Mais il avait fallu que ce fou de Galaad l'y entraîne ! Ainsi, elle avait du se vêtir comme la noble que son sang clamait qu'elle était. Son pantalon taillé sur mesure, aussi sombre que sa veste brodée et fermée sur sa chemise dont le col était décoré d'une cravate à jabots. Elle n'aurait pas cru devoir de nouveau porter ce genre de vêtements aussi tôt...

Au fur et à mesure que la soirée avait avancé, elle avait remarqué l'enthousiasme de celui qu'elle considérait comme son père adoptif... s'évaporer, tout simplement. Allaient-ils donc enfin pouvoir partir ? Allait-elle pouvoir se débarrasser de cette tenue qui rappelait son passé et dont elle cherchait à se détacher le plus possible ? Eh non, malheureusement. Galaad avait trouvé une idée pour passer le temps. S'il s'emmerdait autant, pourquoi était-il venu ici en premier lieu ? Elle se passa une main dans sa tignasse bien coiffée pour une fois, avec une petite queue de cheval haute mais qui laissait tomber ses cheveux sur sa nuque. Après avoir écouté les explications du jeu inventé par le Sorceleur et un soupir qui passait sur les lèvres de la Sorceleuse aux yeux bi-colores... Elle accepta finalement. Peut-être n'allait-elle pas complètement perdre son temps.

Le jeu durait depuis déjà un bon moment et tous deux avaient bien quelques verres dans le nez. Malgré sa concentration pour tenter de viser juste, Otsumi perdit ce round.


- Ah ! Je t'ai eu ! Allez tu bois !
« Et merde ! » s'exclama bruyamment la jeune mutante en tapant fortement du poing sur la table. « Tu fais chier, vieux ! »

Mais elle accepta sa défaite et but son verre d'une traite. Elle s'essuya la bouche d'un revers de manche, posant son verre sur la table avec brutalité, avant de tirer la langue.

« Ils ont pas des bières plutôt ici, sérieux ? Eh ! Barman ! Ramène-nous des bières et bouge-toi ! »

Elle avait parlé bien fort, se fichant autant que son « père » d'avoir des regards sur eux désormais. Et puis ce n'était pas comme si ça ne faisait pas déjà une bonne heure que c'était le cas... L'alcool la rendait moins sérieuse et faisait qu'elle se lâchait bien plus. Au nouveau tour de commencer ! Après plusieurs tentatives, bien courtes pourtant, Otsumi parvint à marquer cette fois.

« HA ! Ton tour de boire, vieux fou ! Et cul sec, fais pas ton coincé du cul comme ces noblions ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 10 Déc - 19:26
Voir le profil de l'utilisateur
ft. Danaän Peryite
Champagne-Pong
Wicked Secrets
Danaän s'inclina pour remercier son public des applaudissements dont il la gratifiait. Quelque temps auparavant, elle avait dû abandonner la compagnie de la charmante Elerinna de Novigrad pour entrer en scène. Elle avait alors remarqué quelques nobles froncés les sourcils en la voyant s'installer, sans doute désappointés par son aspect. Certes, ce soir elle était apprêtée comme jamais, mais il en demeurait pas moins que ses tatouages, sa longue cicatrice et son médaillon de l'ours ne laissaient aucun doute sur le fait que cette frêle jeune femme était plus qu'elle n'y paraissait. Ses mains notamment, n'avaient rien des mains graciles de ses collèges bardes ni même de ses homologues masculins. Les siennes étaient recouvertes de corne témoignant de l'utilisation de ses armes. Car bien que ne les brandissant pas tous les jours, un entrainement quotidien permet d'allonger son espérance de vie, comme le disait son père. Mais forte heureusement, la callosité de ses mains n'enlevait rien à leur dextérité, sa musique n'étant en rien dissonante. Ces éléments pouvaient facilement rebuter de potentiel employeur, malgré la jolie frimousse de la jeune femme, mais maintenant que sa représentation était finie, les a priori des aristocrates présents avaient laissé place à des sourires et des commentaires affables, charmés par sa voix et son verbe.

Elle avait donc enfin gagné sa soirée, un salaire et une notoriété croissante, ainsi qu’une connaissance non négligeable de Novigrad. Elle aurait bien repris sa conversation avec sa nouvelle amie maquerelle, mais cette dernière était occupée ailleurs. Mais qu'importe, Danaän aura sûrement une nouvelle occasion de la recroiser dans d'autres circonstances, peut-être moins faste, mais tout aussi divertissante à n'en pas douter.

C’est une compagnie bien moins charmante qui tenta de l’accaparer. Le noble cintrien avec lequel elles avaient tenté de discuter était revenu à la charge après sa représentation et l’avait assommé de son discoure sans queue ni tête. Elle avait fini par s’en débarrasser sans ménagement, après tout, lui-même n’avait montré aucun savoir vivre, alors à quoi bon faire semblant une seconde de plus. Il n’avait cessé d’insister sans détour qu’il était étrange de voir des roturiers dans des grandes réceptions et d’affirmer, sans même prendre la peine de sous-entendre, que les nobles étaient une race supérieure, évident voyons ! Elle avait donc songeait à s’éclipser de cette réception une fois sa besogne accomplie, excédée par cet entourage, mais l’attrait de l’alcool gratuit et en grande quantité était trop grand, surtout après l’intervention du cintrien drogué. Il était donc maintenant grand temps pour elle de se détendre et continuer ce qu'elle avait si bien commencé avec sa nouvelle amie : vider de nombreux verres aux frais de la princesse !

Elle avait déambulé dans la grande demeure sans savoir où aller, tentant de fuir l’importun jusqu’à atterrir dans la salle de jeux où des tables étaient installées pour accueillir des joueurs de poker aux dés ou de gwynt. Ici comme ailleurs, l’alcool coulait à flots. Parfait ! Sans prendre le temps d’appréhender davantage la pièce, Danaän s’était précipité vers la première table bardée de verres qu’elle aperçut, exactement ce qu’elle cherchait ! Elle saisit sans crier gare, le verre de la main d’un homme à la carrure imposante et le bu cul sec avant d’en attraper un autre sur la table et de lui réserver le même sort dans la foulée.

« Pouah » lança-t-elle en reposant le verre sans une once de ménagement et en secouant la tête dans une grimace non dissimulée. Elle ne s’était pas attendue à cette boisson pétillante. La barde n’aurait jamais eu le privilège de boire du champagne, cet élixir cher et surcoté, jusqu’à présent et tout compte fait, elle s’en serait bien passé.

« Bourgeois de merde ! » ajouta-t-elle.

Danaän était une jeune femme très tolérante et patiente en temps normal, mais ce soir, sa  tolérance et sa patience avaient atteint leurs limites au milieu de cette pompeuse compagnie.

Elle releva finalement le regard vers l’homme à qui elle avait subtilisé le verre sans vergogne, devinant qu’il s’agissait d’un sorceleur au vu de ses yeux et de son médaillon du chat qu’il portait autour du cou. Elle ne s’était pas attendue à en croiser lors de cette classieuse réception. Son regard passa alors d’un sorceleur à l’autre, une jeune femme aux yeux vairons, ne comprenant pas tout de suite qu’elle avait interrompu quelque chose et remarquant enfin la disposition étrange des verres de part et d’autre de la table.

« Heu… salut ! » Finit-elle par dire à leur intention.


Little Bird
What a day to be Alive. What a day to realize i'm not dead. What a day to die trying ? What a wonderful life now all aligned. What a day to say goodbye. Bring on the evening as I cry. What a day to give a damn ? What a day to start again.. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 10 Déc - 19:26
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Danaän Peryite' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé des Serviteurs' :


   
   
Half a century of poetry
And the truth is thus: the event which gave rise to everything, to which I owe the first notes, from which my subsequent life's work was formed, was the accidental discovery of paper and pencil among the things that my company and I stole from the Lyrian military convoys. It happened...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Lun 10 Déc - 23:20
Voir le profil de l'utilisateur
Les conversations allaient à bon train. Un noble de Novigrad, un autre résident près de l’académie, un autre de la Temeria… Tous revendiquaient certains désirs ou demandes que seule la politique pouvait régler. Même leurs richesses ne pouvaient leur donner certains privilèges lorsqu’il était question de pouvoir sur le plan hiérarchique. L’argent peut acheter des terres, mais ne peut acheter le jugement. Malheureusement, bien des nobles bedonnants l’avaient oublié, comme si le manque d’exercice avait empêché leur cerveau de s’aérer pendant trop longtemps pour y retirer la poussière. J’étais présente à cette soirée des plus mornes, mais animée à la fois. Habillé d’une robe moulante, sans décolleté. Dans un contexte public, vaut mieux avoir une apparence conservatrice pour éviter les rumeurs ou murmures indésirables.

Une coupe de vin à la main, je souriais sans joie à un homme à la barbe aussi grise que son poil de torse. Non que j’aie une confirmation, mais cela était déjà plus intéressant à imaginer que de l’écouter réellement. Il animait la discussion de notre petit groupe, dévoilant ses opinions sur la table sans cacher son jeu. Pour ma part, je riais de façon fausse, mais convaincante lorsque son public en faisait de même. Suivant le mouvement de la foule, effet de masse afin d’éviter qu’on me pause plus de question ou qu’on me demande de me prononcer sur des sujets qui m’importaient peu.

Lorsque la conversation terminait enfin, je me retenais de soupirer devant tous les autres nobles. J’avais bien participé un peu lors de cette discussion, mais j’avais répondu le strict minimum. Je ne m’étais pas laissé soudoyer par ces petits idiots qui tentaient toujours d’obtenir des services des mages… Ou un élixir mandragore par exemple pour nous emmerder pour l’éternité. Je ne comptais plus sur mes doigts le nombre d’individus qui m’avait réclamé cette potion tant convoitée pour garder la jeunesse éternelle. Mais jamais je n’avais accepté de la faire pour autrui ou d’en donner la recette. J’avais appris comment la faire évidemment et nos élèves graduant de l’académie y avaient droit après un certain temps, mais je croyais que seuls ceux qui passaient les épreuves des mages la méritaient. Cela dit, il y avait bien une jeune femme qui m’avait approché pour l’obtenir, mais qui avait attiré mon regard comparé à d'autres. Je n’étais pas prête à lui remettre l’élixir, mais… Je le considérerais peut-être après un certain temps sous mon aile.

En parlant de cette dernière, j’avais pu écouter avec plaisir sa musique. Barde d’expérience avec un sens du rythme sans contestation. Je connais bien la magie et elle la musique. J’avais presque envie de l’accueillir chez moi uniquement pour entendre ses mélodies en travaillant dans mon laboratoire. L’idée de lui créer une harpe jouant d’elle-même était alléchante, qu’elle peut s’accompagner elle-même… Cela ne serait pas bien complexe à créer comme enchantement... Un rituel intermédiaire ferait le boulot! Réfléchissant aux ingrédients nécessaires à la confection de ce type de magie, je passais donc le temps.

Après un moment, alors que l’alcool se vidait de plus en plus des tonneaux, pour créer de la rougeur sur les joues de nombreux participant, j’étais encore sobre avec la même coupe. J’avais appris ma leçon depuis ma dernière cuite. Une scène attirait mon attention. Une sorceleuse que je connaissais particulièrement bien, accompagné d’un homme barbu et de mon élève.

-Barman, rapporte-nous des bières, s’il vous plait… La politesse est de mise jeune femme.

J’arrivais derrière la jeune sorceleuse, ma poitrine contre son dos et lui donnait une pichenette dans le front. Reculant avec un sourire taquin, j’adressais un signe de tête vers la blonde et l’autre sorceleur. De par son collier avec le symbole de chat, je devinais aisément sa catégorie.

-Je ne pensais pas te retrouver dans une soirée comme celle-ci, Otsumi… Danaän je m’y attendais avec ses doigts de fée, mais toi?

Je gloussais. Non je n’avais pas honte de la sorceleuse, mais la savoir présente dans un lieu ou délicatesse et habilités sociales étaient de mise avait quelque chose d’étrangement amusant. Retournant mon regard vers le troisième membre du groupe, je lui tendais une main, restant au-dessus de la jeune brune, de sorte que mes cheveux lui tombaient désormais sur la tête,

-Katarina Farah, enchanté de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: