AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Sauf conduit :: présentation :: Ô CITOYEN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Otsumi Samael Lavnenn - The Ice Eyes Witcher
avatar
Race Race : Humaine
Mar 19 Juin - 19:11
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Eyes Witcher

Otsumi Samael Lavnenn
ft. Omi [exist†trace]
nom: Lavnenn ; prénom: Otsumi Samael ; âge: 27 ans ; lieu de naissance: Beauclair ; lieu d'habitation: Beauclair ; date de naissance: 20 mars 1247 ; race: Humaine ; profession: Sorceleuse ; situation amoureuse: Célibataire ; situation financière: Modeste ; orientation sexuelle: Lesbienne ; groupe: Sorceleurs ;

you're a storyteller
I'm my own devil

Mon histoire... Ça vous intéresse vraiment ? Vous ne préférez pas demander à quelqu'un d'autre ? Non ? Soit...
Alors, on va commencer par ma naissance, même s'il n'y a pas grand chose à en dire. Je suis issue d'une famille aisée, de la bourgeoisie de Beauclair. Et je suis enfant unique aussi. On pourrait croire que j'ai vécu dans l'opulence toute ma vie, et ça aurait pu être le cas, mais je n'aimais pas ça. Déjà, quand j'étais toute petite, je rêvais d'aventures, je fuyais le domicile familial pour aller dans la Basse-Ville, avant d'aller voir les chevaliers. Ils me fascinaient... Des combattants hors pair, vous imaginez ! Mais ça n'était pas mon Destin.
Quand j'ai eu 6 ans, mes parents m'ont envoyée à l'Académie d'Aretuza. Je ne sais même pas pourquoi honnêtement, sans doute parce que je n'ai pas beaucoup de souvenirs, à part les combats des soiffards et les défilés des Chevaliers. Tout ça pour dire que j'ai suivi une formation de mage. Je n'ai jamais été douée pour ça, loin de là... J'y ai appris quelques sorts oui, mais je n'avais ni l'envie ni les capacités pour devenir magicienne. Je m'ennuyais de plus en plus... Au début, je croyais que je pourrais en tirer quelque chose, n'importe quoi, un plus pour devenir moi-même Chevalier ! J'étais très sérieuse au début, croyez-moi, je me donnais à fond. Mais au final, j'y ai perdu toute motivation, en comprenant que si je devenais mage, je ne pourrais peut-être pas devenir autre chose... Je suis donc partie, sans l'autorisation de qui que ce soit. Ça m'a prit sur un coup de tête, oui, j'avoue, mais je ne regretterai jamais cette décision !
Ce que j'ai fais ensuite ? Je suis retournée à Beauclair, je n'avais nulle part où aller, et je n'avais que 14 ans. Où aurais-je pu aller ? De maigres sorts dans ma tête et aucune expérience en quoi que ce soit. Non, il fallait que je rentre. Oh évidemment, je me suis fait passer un savon. Mais je n'avais plus l'âge pour entrer à l'Académie, alors je n'y suis jamais retournée. À la place, j'ai cherché à me former à l'art du combat. Et j'y suis parvenue. Comment ? Auprès d'Elfes. J'en avais croisé par hasard, lors d'une de mes escapades nocturnes, et je suis tombée sur eux. J'ai été fascinée par leur habilité à l'arc... Si bien que je suis retournée les voir toutes les nuits pour les supplier de m'apprendre, jusqu'à ce qu'ils acceptent. Je ne voulais pas les décevoir, ils me faisaient partager leur savoir, alors j'ai été le plus assidue possible. Je me rendais compte à ce moment-là, avec mon aisance avec les armes, que j'étais destinée à vivre auprès d'elles. Je me suis entraînée sans relâche, autant que possible, à chaque moment que j'avais de libre. Cela m'a prit quatre longues années... Mais ça non plus, je ne le regrette pas. Je ne serai jamais aussi douée qu'un Elfe, cela va de soit, mais je manie mieux l'arc que beaucoup d'Humains ! Et ça, c'est une prouesse dont je suis particulièrement fière.
La suite ? Bon sang, un peu de patience, j'y viens ! Je suis partie de Beauclair, à mes 18 ans, oui, car étant majeure, je pouvais complètement décider de ma vie, sans avoir à forcer les choses. J'ai quitté le duché et je suis partie sur les routes, peu importait où j'allais. J'ai fini par trouver un travail en tant qu'apprentie forgeron, non loin de Velen, dans un petit village. J'ai aimé ce travail, je m'y suis donnée autant que possible aussi, même si je savais que je ne serais peut-être jamais plus qu'une apprentie. Mais peu m'importais. Je participais à la création d'armes, mon maître étant spécialisé dans les épées.
Vous vous doutez que ce n'est pas la fin de mon histoire. En effet. Je me souviendrai à jamais de ce jour... J'avais 19 ans. Un Sorceleur venait au village pour acheter une arme à mon maître pour un de ses contrats. Je l'ai suivi, aussi discrètement que j'ai pu. Mais je doute vraiment qu'il ne m'ait pas entendue ni sentie. Il ne me l'a jamais dit, j'ignore pourquoi. Tout ce qui compte en fait, c'est que je l'ai vu en pleine action. Et je n'ai pas été fascinée non... Ça a été bien plus que ça... Je ne sais même pas s'il existe un mot pour décrire ce que j'ai ressenti. C'était comme si quelque chose en moi s'était éveillé. J'ai continué à le suivre, jusqu'à ce qu'il se retourne vers moi et me demande pourquoi je le suivais. J'ai pris mon courage à deux mains et je lui ai alors demandé de m'apprendre. Il m'a ri au nez... J'aurais pu laisser tomber et repartir à la forge. Mais je ne l'ai pas lâché. J'ai continué à le suivre, en lui répétant que je voulais être Sorceleuse moi aussi. Tout du long, pendant le chemin du retour, il m'a ignorée, mais je ne me suis pas dégonflée. Quand il a reçu sa récompense, il a reprit la route, et là encore, je suis restée sur ses talons. Il n'a pas arrêté de me dire que je ferais mieux de rentrer chez moi, que ce n'était pas une vie pour une gamine comme moi... Mais tout ce qu'il me disait ne me faisait pas peur, même quand il me racontait comment il avait eu certaines de ses cicatrices. Au contraire même, lui posais toujours plus de questions et j'écoutais tout ce qu'il disait, j'essayais de comprendre. Je suis restée avec lui pendant deux jours, sans faillir. C'est sans doute ça qui l'a décidé. Ça aussi, c'est resté gravé dans ma tête. Il s'est retourné vers moi et m'a dit « T'es déterminée, petite. Très bien, je vais t'enseigner la voie des Sorceleurs. Suis-moi, nous allons à Kaer Morhen. »
Pendant six ans, j'ai suivi un entraînement rigoureux et intensif, poussant toujours plus mes limites. Oh non, il n'a jamais été tendre avec moi, bien au contraire. Mon mentor était un homme extrêmement dur, presque impatient. Il me poussait toujours à bout, il ne cessait de vouloir briser mes défenses, autant mentales que physiques. J'ai tenu bon. Même quand j'étais à terre, je cherchais toujours à me relever. J'ai plusieurs fois échoué, évidemment, mais je n'ai jamais abandonné. Je revenais toujours à la charge dès que je pouvais tenir une épée dans mes mains. Malgré tout, je suis une femme, et je n'ai donc pas pu passer l'Epreuve des Herbes. Mes capacités en magie m'aident à compenser certains signes, même si jamais je n'aurai un niveau ne serait-ce que similaire. Mais j'ai appris à me battre, et à manier l'épée aussi bien que possible. Chaque jour était une épreuve, un calvaire, une torture pour mon corps. Mais si lui mettait plus de temps, mon esprit lui, s'endurcissait à chaque jour qui passait, chaque heure peut-être même. Ces six ans ont été exténuants, mais si c'était à refaire, je le referai sans la moindre hésitation.
À mes 25 ans, je suis devenue officiellement une Sorceleuse. Le jour de mon anniversaire, mon mentor m'a offert mon épée, et a décidé de partir de Kaer Morhen avec moi, pour parfaire mon entraînement, mais sur le terrain cette fois. Je ne l'ai jamais déçu, il me disait qu'il était fier de moi, lors de nos contrats. Ah, j'étais heureuse. Mon mentor était mon modèle. Oui, était. Il est mort... Nous avons été prit dans une embuscade, et il s'est sacrifié pour me sauver la vie. Même si nous avons gagné... lui... Il n'y a pas survécu. Sa dernière volonté a été que je porte son médaillon du loup. Je ne l'ai jamais ôté, pas une seule fois. J'ai traqué moi-même ceux qui avaient organisé cette embuscade, car je doutais que ce fut le simple fruit du hasard. On ne piège pas deux Sorceleurs comme ça. J'ai fini par trouver le chef de ces bandits, et même si je sais que je n'aurais pas du... Je ne pouvais pas les laisser impunis. Je les ai donc tous tués de ma main, pour venger mon mentor tombé au combat. Je sais que ça ne changera rien, mais je ne pouvais pas dormir tant que ces crapules vivaient.
Aujourd'hui, j'ai maintenant 27 ans, j'ai récemment passé l'Épreuve des Herbes grâce au mage Aslamay A. Ozaari, et je parcours les routes seule, en compagnie seulement de Kaynak, un loup que j'ai recueilli il y a maintenant quatre ans. Nous suivons la Voie ensemble, Contrat après Contrat. Je ne sais pas ce que nous réserve demain, mais je l'attends de pied ferme.

state of mind
Ice is in my blood

On me surnomme la « Sorceleuse aux yeux de Glace »... Et j'avoue que ce n'est pas si anodin que ça. Mais ça ne servirait pas à grand chose de rentrer davantage dans les détails du pourquoi et du comment. Alors laissez-moi vous dire un peu plus ce qui se passe dans ma tête. Oui, je suis quelqu'un qu'on peut qualifier de froid, car je suis une solitaire, je ne me lie pas facilement aux gens et je leur accorde peu ma confiance, je l'avoue. Mais ça ne m'empêche pas de faire attention à ce qui m'entoure. Je suis quelqu'un qui tente d'observer le plus possible, et je sais que des détails peuvent m'échapper. J'ai beaucoup de patience, ce qui m'est très utile là aussi pour mes contrats. Peu importe le temps que je mets à me préparer, je sais que si j'y fonce tête baissée, je cours facilement à l'échec. Je suis quelqu'un de très calme, bien que ce n'ait pas toujours été le cas... Mais j'ai appris de mes erreurs, et je sais qu'il faut que je garde mon sang-froid avant tout. Je ne m'énerve que bien rarement, je préfère ignorer les ennuis et peut-être qu'ils finiront par m'ignorer eux-mêmes. Certains penseront que je suis inconsciente ou lâche, mais ce n'est pas le cas. Parfois, il vaut mieux ne pas tirer l'épée... Les conséquences pourraient être pires si j'engage le combat ou réponds aux provocations. Pareil pour quand on m'observe de loin, on me croit timide ou arrogante. La vérité est tout simplement que je suis une solitaire, rien de plus, et que je préfère m'isoler plutôt que prendre le risque de blesser ou d'être blessée. Que ça soit psychologiquement ou physiquement. Je suis aussi plutôt taciturne et cynique... Oui, je sais, je dois pas être la personne que vous avez envie d'inviter à une fête. Peut-être pour un Contrat que vous voulez absolument voir rempli ? Mais bon, cependant, cela ne m'empêche pas de lier des amitiés, voire plus si affinités. Je suis froide et solitaire, même renfermée, certes, mais je ne suis pas non plus un cœur de glace. Je suis juste... plus ou moins difficile à atteindre. Je suppose... Peut-être que tout ce qui m'est arrivé l'explique ? Je ne sais pas... Je sais juste que je dois continuer sur la Voie.


get to know better

Quelles sont tes capacités physiques? Possèdes-tu des compétences magiques? Quel est ton petit plus ? Ayant étudié à l'académie d'Aretuza, je connais quelques sortilèges, ce qui me permet de compenser un peu les capacités spécifiques aux Sorceleurs hommes, notamment la télékinésie ainsi que les ondes choc. Ce sont les deux sortilèges que je connais le mieux, mais j'arrive également, même si très faiblement car je ne suis pas passionnée de magie, à user de deux sortilèges. L'un s'appelle «poignard de glace» et l'autre «poignard de feu», et servent à enflammer des objets. Je n'ai qu'une très faible maîtrise de ces sorts, alors je m'en sers sur la pointe de mes flèches, et pour un nombre très limité de fois jusqu'à ce que je retrouve mon énergie. Depuis que j'ai passé l'Épreuve, je possède les capacités classiques des Sorceleurs : longévité, sens aiguisés, régénération rapide, ainsi que la connaissance des Signes. Cependant, ma maîtrise n'est pas encore parfaite, et j'ai des difficultés à utiliser notamment Yrden et Axii. Aussi, ma vue n'est pas aussi perçante que mes collègues Sorceleurs.
Que peux-tu nous dire sur ton métier? Sur ce que tu fais au quotidien? Je suis une simple Sorceleuse, et je suis donc sur la Voie. J'aime parcourir les routes afin d'aider mon prochain, qui qu'il soit, contre une bourse de couronnes, bien entendu. Chaque jour est un défi, alors je passe le plus clair de mon temps libre à m'entraîner, quand je ne suis pas sous contrat. Mais il m'arrive parfois de me poser et de me détendre, souvent dans une taverne.
Possèdes-tu une épée en argent? Si oui, comment l'as-tu obtenue? Si non, quelle est ton alternative? Malheureusement, étant une femme, je n'ai pas eu droit à avoir mon épée en argent. Cependant, mon mentor m'a donné une Gwyhyr gnome pour que je puisse accomplir ma destinée de Sorceleuse. Je possède également un coutelas que je garde dans le dos, à ma ceinture, et qui me sert pour des travaux plus délicats, comme la récolte de composants pour mes potions et huiles, ou d'autres choses... Mais désormais, j'ai mes deux épées, celle en argent et celle en acier.
Quelles sont tes idéologies par rapport au groupe auquel tu appartiens ou veux appartenir? Les Sorceleurs sont là pour une raison bien particulière, et nos talents sont précieux. Personne ne peut et surtout ne veut faire ce que nous faisons, alors contre notre savoir-faire, il est bien normal qu'on demande une récompense. Mon épée est levée contre les monstres, qu'ils soient humains ou créatures.



Possèdes-tu des traits physiques particuliers? Tatouages? Piercings? Lunettes? Anormalité physique? Des bijoux? Des traits physiques particuliers... Eh bien, oui, j'en ai. On va commencer par les tatouages. Le mien est invisible aux yeux, pour la simple et bonne raison qu'il est recouvert par mes vêtements. Deux ailes de plumes dans mon dos, l'une blanche, immaculée, parfaite; et l'autre noire, brisée, souffrante. Je possède aussi plusieurs piercings, neuf au total sur l'oreille droite, un au lobe gauche, et un dernier à l'arcade sourcilière droite. J'ai également deux cicatrices, l'un tranchant mon sourcil droit, rejoignant mon œil, près de mon nez, alors que l'autre se dessine du côté droit de ma mâchoire, à quelques centimètres de mes lèvres. J'en possède également d'autres, vestiges de mes combats, mais encore faut-il que je vous laisse les voir, car elles sont dissimulées sous mes vêtements. Et je ne dois surtout pas oublier mon médaillon du loup, donné par mon mentor. Pour finir, je possède un bracelet de force en cuir noir et une bague que je porte à mon pouce droit, ainsi qu'une bague noire à l'autre pouce et une en argent au majeur gauche. Aussi, depuis que j'ai passé l'Épreuve, mes yeux ont le signe des mutations. Leur pupille est comme celle des chats et mon œil gauche possède la couleur jaunâtre caractéristique, contrairement à mon œil droit qui est resté bleu glace.
Possèdes-tu un animal de compagnie? Si oui, dis nous en un peu plus? Ah... Un animal de «compagnie»... Oui, il y a bien un ami qui m'accompagne à travers mes aventures. Un loup, maintenant adulte, que j'ai recueilli non loin de Kaer Morhen quand j'y suivais encore mon entraînement. Nous étions partis en forêt avec mon mentor, pour qu'il m'apprenne à me débrouiller seule, sans aide des grimoires et pour tester mes connaissances. C'est un de ces jours-là que j'ai découvert Kaynak, encore louveteau, blessé et seul, sans doute abandonné par sa meute. Mon mentor était contre le fait que je le recueille, pour lui, c'était une décision inutile, mais pas pour moi. Je ne sais pas, je me suis vue en lui, loin de chez moi, sans possibilité de retour avant d'être devenue plus forte. Je lui ai prouvé qu'il se trompait, et depuis, Kaynak et moi sommes inséparables.
Quelles sont tes activités favorites en dehors de ton travail? Oulà... Eh bien, je ne sais pas trop quoi dire pour ça. Je suis en recherche constante d'un nouveau Contrat, et pour les remplir toujours plus efficacement, je m'entraîne autant que possible. Kaynak ne me demande aussi beaucoup d'attention, mais il est un féroce combattant, désormais. Il n'hésite pas à se battre avec moi, alors du coup, nous nous entraînons ensemble. Sinon, il m'arrive parfois de retourner à Beauclair, pour me poser... Un peu de tranquillité loin de toute cette agitation ne fait pas de mal...
En trois mots, décris nous ton passé, ton présent et ton futur ? Choix. Voie. Destin.
Quel est ton opinion vis-à-vis de la Destinée? Je pense sincèrement que certaines choses ne sont pas dues au hasard, que certains événements de nos vies sont sensés se dérouler. Mais je pense tout autant que si la Destinée nous mets sur certains chemins, c'est à nous de décider si nous devons les emprunter ou non. Donc oui, je crois à la Destinée.
who are you?
Me ? Le RPGiste ? Ah bon, ok. On me connait sous le nom de Koize, j'suis un concept artist / illustrateur, gamer invétéré avec un gros penchant pour les RPGs (papier et console), et un japonisant futurement trilingue. Sinon euh... J'suis co-fondateur, spécialisé codage pour ce projet, dont je suis fier, avec Ivy / Tiabalyo !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Mer 20 Juin - 1:30
Voir le profil de l'utilisateur


Te voilà inscrit, cher citoyen ! Tout est à priori en ordre pour que tu puisses commencer ! Ton sauf-conduit, maintenant validé par les administrateurs, te permet de parcourir le forum à ta guise et d'ainsi explorer les options qui s'offrent à toi.

Mais la première chose qu'il te faudra faire, jeune citoyen, c'est d'aller rédiger ton activité rp histoire que l'on sache où regarder pour savoir que tu es actif. Seconde chose à faire, c'est d'aller t'inscrire dans les registres du bottin, pour qu'on ne t'oublie pas! Ensuite, il te sera sûrement nécessaire que de trouver des amis ou des ennemies, et pour cela, rien de mieux que de poster une fiche laissant l'opportunité aux autres de venir te trouver ou toi même d'aller les trouver ! Mais si tu crois la paperasse finie, ce n'est toujours pas le cas, malheureusement. La course aux documents ne fait que commencer car il te faut un toit même si tu es un voyageur et qu'il ne s'agit que d'une chambre. Il te faut également réclammer tes couronnes car elles te seront nécessaires pour bien des choses. Tu peux également déjà réclamer à trouver une aventure !

Si tu ne l'as pas déjà fait auparavant, on te conseille d'aller lire les cours d'histoire de l'ambassadeur Var Attre qui te seront possiblement utiles pour la suite. Tu peux aussi aller voir le panneau d'affichage si il y a des petites annonces. Et si tu te sens perdu, n'oublies pas que le guide sera toujours là pour t'orienter ! Mais, chose importante : n'oublie pas de t'amuser ! La chatbox est ouverte, ainsi que le flood et le graphisme si l'envie te vient. N'hésite pas non plus à venir taper aux fenêtres des administrateurs si tu as une question et maintenant.. Va t'amuser !
Bienvenue à bord !


   
   
Half a century of poetry
And the truth is thus: the event which gave rise to everything, to which I owe the first notes, from which my subsequent life's work was formed, was the accidental discovery of paper and pencil among the things that my company and I stole from the Lyrian military convoys. It happened...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: