AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Administration :: histoire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
V. PISTE SANGLANTE ; LE BESTIAIRE
avatar
Race Race : Humaine
Lun 5 Mar - 16:48
Voir le profil de l'utilisateur

LE BESTIAIRE

INTERLUDE

Les monstres, voyez-vous, sont notre lot quotidien. Nous les croisons au loin, derrière nos remparts, ou dans les prés près de nos villages, ils sont là, ils rodent. Ils sont maudits, élémentaires ou de simples tueurs d'hommes. Les monstres sont présents partout, attendant que nous sortions de notre maison pour nous attaquer et nous saigner comme des porcs jusqu'à plus soif.

Comme pour le chapitre concernant nos mythes et nos cultes, ce chapitre sur les monstres est optionnel ; sans doute plus utiles aux futurs sorceleurs même si il est de notoriété publique que les nombreux bestiaires publiés par les professeurs expérimentés sont d'une plus grande utilité. Néanmoins, peut-être est-il utile d'en savoir un peu plus sur les monstres à nos portes?


- Extrait du sixième chapitre de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.

LES MONSTRES A NOS PORTES
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 5 Mar - 18:11
Voir le profil de l'utilisateur

Les Nécrophages et Insectoïdes

Les nécrophages sont des chasseurs, que ce soit de gibier ou de chair humaine. Bien sûr, les nécrophages se nourrissent de cadavres et là où il y a des cadavres, vous pouvez être sûrs de tomber sur une bande de noyeurs ou de goules en train d'arracher les quelques lambeaux de chair qui restent. Les nécrophages, ainsi, se trouvent généralement près des eaux, des marais, des égouts mais également dans les cimetières et près des villes et villages. Laissez moi ainsi vous lister les quelques nécrophages notables que vous pourriez trouver sur vos chemins sinueux.

Les premiers sont les goules, les algoules et leurs cousins, les plus puissants de leur espèce. Ce sont des créatures décharnées, se tenant à quatre pattes, aux griffes acérées et aux mâchoires puissantes. De puissantes bêtes qu'il ne faut pas sous-estimer. Aux côtés des goules et algoules se présentent leurs lointains parents, les putréfacteurs, des charognards se tenant sur deux pattes et dont l'odorat est particulièrement plus développé, à défaut de leur vision. Tout aussi proche des putréfacteurs, on retrouve les noyeurs qui habitent dans les étendues d'eaux. Ils se nourrissent essentiellement de poissons mais sont surtout très friands de créatures au sang chaud. Ce sont d'excellents nageurs alors si jamais vous avez un doute sur la présence d'un nid de noyeurs, ne vous en approchez pas. Dans la même veine, vous trouverez les guenaudes sépulcrales et les guenaudes aquatiques sont des créatures complexes qui arrivent à élaborer des pièges pour pouvoir se nourrir de chair humaine, savant même cuisiner. Tandis que les gueunaudes sépulcrales habitent plus régulièrement les cimetières, les gueunaudes aquatiques sont plus présentes dans les lieux humides ou les marécages. La dernière bête que vous pouvez trouver sont les brumelins qui se tapissent dans des brouillards épais pour pouvoir piéger leurs victimes.

Pour ce qui est des monstres dits "insectoïdes", on se retrouve avec un large panel de monstres qui sont semblables à des insectes que l'on connaît naturellement, mais sous des formes beaucoup plus grandes. C'est notamment le cas avec les arachas, de gigantesques formes d'araignées végétales qui peuvent vous empoisonner à distance, se cachant dans les grottes et les fonds de forêt. Une autre catégorie est celle des Endriagues, que l'on trouve sous le format des guerrières et des ouvrières ; ce sont de puissants monstres autant en force qu'en poison. Pour ces deux dernières catégories, elles sont présentes quasiment partout sur le continent, mais à l'instar de ces deux ci, la dernière n'est présente qu'à Toussaint, dans les bois qui sont parsemés sur les terres. Je parle donc des Kikimorrhe, des créatures aux multiples pattes, particulièrement rapides, vivant en colonie après avoir annihiler toute vie animale autour de leur zone. Prenez-garde à ses créatures. 


- Extrait du sixième chapitre de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.

Dans les marais et les herbes ils se tapissent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 5 Mar - 18:41
Voir le profil de l'utilisateur

Les Vampires et les Spectres

Bien évidemment, les spectres et les vampires auraient mérités leurs propres chapitres à eux-tout seul, mais voyez-vous, c'est justement pour ça que j'ai décidé de ne les réduire qu'à quelques paragraphes. Il y a beaucoup à dire et pourtant si peu d'informations à leur sujet. Commençons par les vampires. Nous avons vu les vampires supérieurs, forme divinement intelligentes et puissantes, attaquons nous à leur formes inférieures. Ils sont, à l'inverse de leurs amis supérieurs, vulnérables aux rayons du soleil et à se nourrissent uniquement de sang et de chair humaine. Nous trouvons ainsi les grands vampires, avec les Alpyres, les Brouxes et les Katakans qui possèdent des traits particulièrement uniques, capables de transformations et de pouvoirs télépathiques. Ce sont ses capacités qui les distinguent de leurs cousins inférieurs, les garkains, les noctules et les ekimmes. Si les contes populaires narrent des buveurs de sang, c'est faux pour les vampires supérieurs mais vrai pour les vampires inférieurs.

Pour ce qui est des spectres, ces créatures éthérées qui peuplent les prés et les bois en quête d'êtres à dévorer et à terrifier, que ce soit au beau milieu de la nuit ou au plein cœur du jour. Ce sont, dans bien des cas, des femmes, maudites par leur mort, qui viennent hanter les villageois, les maisons et autres demeures inhabitées par la civilisation. Dans ce dernier cas, il s'agit de Pesta. Dans de nombreux cas, un sorceleur est nécessaire pour pouvoir s'en débarrasser. On trouve notamment le spectre de midi, qui n'apparaît que de jour et le spectre de minuit, qui apparaît seulement lorsque la nuit est tombée. Des spectres coriaces qu'il faut bien évidemment éliminer pour garantir la sécurité d'un village ou d'un champ. On retrouve également des Banshee qui sont énormément présentes à Toussaint.


- Extrait du sixième chapitre de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.

Dans l'ombre ils se cachent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 5 Mar - 19:47
Voir le profil de l'utilisateur

Les Hybrides et Draconides

Les Hybrides et les Draconides sont les véritables ennemis provenant du ciel, sillonnant les nuages en quête de proies sur la terre ferme, fonçant droit sur elles dans l'espoir de leur arracher chair et sang. Ce sont des ennemis à ne pas prendre à la légère, déjà par leur taille mais également par leurs capacités. Les hybrides, comme leur nom l'indique, sont des mélanges de races qui ont donnés forme à des monstres particulièrement puissants. Il y a, dans un premier temps, le griffon. La véritable terreur des campagnes puisqu'il vole assez bas pour pouvoir fondre plus facilement sur sa proie si elle est dans les parages. C'est le même problème avec le Cocatrix. Près des points d'eaux et plages, vous trouverez plus facilement les harpies, reconnaissables par leur hurlement à vous briser les deux tympans d'un seul coup. Sur la mer, notamment à Skellige, ce sera les Sirènes que vous trouverez, bien loin d'être aussi belles et gentilles que dans les contes pour enfant. Elles n'hésiteront pas à broyer votre bateau, en s'y mettant à plusieurs, pour pouvoir vous dévorer. Il se peut également que vous trouviez des créatures plus sympathisantes, essentiellement présentes en ville, se nourrissant de la luxure et du plaisir charnel. Et je parle bien sûr des Succubes. Si la majorité vous seront agréables, n'oubliez pas qu'elles peuvent vous tuer.

Pour ce qui est des Draconides, là aussi vous devez vous méfier. Ils sont partout et nul part à la fois ; pouvant fondre sur vous sans un bruit ou en créant un brouhaha infernal rien que pour pouvoir vous désorienter dans leur traque. Mais il y a une chose à savoir sur eux, c'est que les draconides supérieurs, où les Dragons, sont des créatures que même les sorceleurs se refusent le droit d'occire. Les Dragons ne viennent pas attaquer les villages et villes, ce sont des voleurs, aimant récupérer de l'or et de la joaillerie pour leur plaisir personnel. C'est pour cela aussi que la majorité des expéditions qui visent à attaquer les dragons sont liés à la cupidité et l'avidité d'être riche. Il faut également savoir que les Dragons, pour certains, sont capables de prendre forme humaine. Mon ami le Sorceleur en rencontra deux : Saesenthessis, une femme se prétendant chasseuse de dragon, et Villentretenmerth. Revenons-en aux dragons inférieurs, ceux qui sont tuables par les sorceleurs. Dans nos contrées, ce sont essentiellement le foënard et la wyvern qui sont présentes.


- Extrait du sixième chapitre de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.

Dans le ciel ils guettent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 5 Mar - 21:04
Voir le profil de l'utilisateur

Ogroïdes et Créatures Élementaires

Parlons d'une autre catégorie ! Celle des créatures dites élémentaires ainsi que des ogroïdes, une est rare tandis que l'autre est récurrente sur nos terres. Commençons ainsi avec les créatures dites élémentaires, et dans ce cas-ci, il s'agit généralement de créatures créées par des mages, enchaînées à la magie de ces derniers mais quand ils se libèrent, c'est ici que cela se complique et que ces créatures deviennent problématiques. On retrouve ainsi les golems ainsi que les gargouilles, des êtres qui n'ont ni volonté ni conscience, réalisés à partir de matériaux divers ; ce sont des créatures fidèles à leur poste et aux ordres qu'on leur a un jour donné. Dans les autres créatures, on retrouve également les D'jinn. Ce sont des créatures puissantes, mineures, mais généralement invoquées par des mages, et encore, seulement des mages particulièrement puissants. Plus le mage est puissant, plus le génie est puissant et difficile à combattre et à gérer. On peut également noter les molosses de la Chasse Sauvage dans ses créatures élémentaires.

Partons du côté des ogroïdes, une classification faite à partir d'une recomposition d'éléments semblables, notamment au niveau de leur structure osseuse. On trouve ainsi les nekkers, qui sont de petites créatures difformes qui vivent dans des contrées plus ou moins reculées, vivant la majorité du temps dans des galeries souterraines. Il arrive, parfois, qu'on trouve un chef de groupe qui dirige tout un régiment de nekker. On trouve également les trolls, mais la question qui reste en suspens avec ses créatures, c'est leur catégorisation en temps que monstre. Au fil du temps, les trolls ont montrés qu'ils pouvaient vivre avec les autres espèces puisqu'ils sont dotés d'une conscience et d'une certaine volonté, montrant ainsi des trolls assez pacifistes. Mais il demeure des trolls qui n'hésiteront pas à vous fracasser le crâne avec un caillou.


- Extrait du sixième chapitre de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.

Les chaînes ils brisent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Lun 5 Mar - 21:59
Voir le profil de l'utilisateur

Les Vestiges et les Créatures Maudites

Dernières catégories de créatures et non pas des moindres, celles de vestiges et des créatures maudites, par malédiction voulue ou non. Commençons par les Vestiges, des créatures dont leur dangerosité est équivalente à leur rareté, que ce soit pour les Sorceleurs mais aussi par le peuple. Même le plus puissant des sorceleurs devra se préparer en conséquence lorsqu'il sait qu'un contrat le mènera à un combat contre un vestige. Mais il existe des créatures faisant parti des vestiges dont le pacifisme lui rappellera celui d'un humain lambda. On peut notamment citer le Doppler, une créature dont la particularité est le polymorphisme, lui donnant la capacité de prendre la forme de qui il veut mais également d'entrer en contact avec ses pensées, le rendant dangereux ou pacifiste. On peut également citer le Célicole, des créatures vivant très généralement dans les zones non habitées par peur des réactions humaines. Néanmoins, il connaît la langue commune et la pratique parfois mieux que certains bardes. Mais comme je vous l'ai dis, la majorité des créatures sont loin d'être aussi pacifistes que ces deux dernières. On retrouve notamment le Leshen, le maître des bois, ne vivant que pour tuer et ayant les loups et les corbeaux à sa merci. On trouve également le Fiellon, bête aux trois yeux ayant la capacité de désorienter ses ennemis grâce à son troisième œil et ses puissantes attaques. Dans le même ordre de grandeur et de dangerosité, le Tschart est également un ennemi à ne pas sous-estimer.

Passons aux créatures maudites, en bien ou en mal, même si dans la majorité du cas, la malédiction les rendent particulièrement violent auprès d'autrui. La première à soulever est le loup-garou, présent sur toute les terres. La Lycanthropie peut-être dû à une malédiction ou un problème dans les gênes, donnant ainsi lieu à des hommes ou femmes se transformant en créature mi-loup, mi-homme. Certains hommes, conscients de leur condition, arrivent à maîtriser cette lycanthropie, mais ce cas reste rare. La lycanthropie a également été considérée comme un maladie héréditaire, faites donc attention à vos enfants. On trouve également des créatures maudites au niveau des enfants, avec le cas du Couvin ; ce cas résulte généralement d'une fausse couche d'un enfant non désiré, mourant ainsi prématurément et étant enterré sans prendre en compte les traditions. L'enfant devient ainsi un couvin, de petite taille mais particulièrement féroce. Si la malédiction est levée, il devient ainsi un Sommeillard, une créature éthérée, pouvant aider à tracer ceux qui lui sont liés par le sang et lui permettant aussi de partir en paix. A Skellige, la malédiction du Berserker est quelque chose de courant, mais on le considère tout de même comme une créature maudite car si il n'est pas contrôlé, cette créature peut tout de suite devenir votre pire cauchemar. Le cas du Berserker est possiblement une malédiction héréditaire qui est liée à la pleine lune, transformant l'homme ou la femme concernée en Ours. D'autres créatures dites maudites existent, comme l'ékinoppyre, à Toussaint, une créature végétale dévorant tout ce qui se trouve autour d'elle. Comme quoi, Toussaint, aussi idyllique soit-il, n'est pas peuplé que de fées et de chevaux.


- Extrait du sixième chapitre de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.

De malédiction en malédiction
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: