AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Sauf conduit :: présentation :: Ô CITOYEN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Katarina Farah - The quest for Power
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Mer 20 Juin - 19:40
Voir le profil de l'utilisateur
The Quest For Power

Katarina Farah
ft. Gal Gadot
nom: Farah  
prénom: Katarina  
âge: 84 ans. En apparence, mi-vingtaine.    
lieu de naissance: Dol Blathanna  
lieu d'habitation: Beauclair et tout en gardant Temeria comme demeure principale.
date de naissance: 28 juillet 1190  
race: Elfe Aen Seidhe  
profession: Enseignante de Magie à l'académie d'Aretuza
situation amoureuse: Célibataire  
situation financière: Aisée, sans être considéré dans la richesse pour autant
orientation sexuelle: Bisexuelle  
groupe: Mage

you're a storyteller
This is the path I have walked

Née à Dol Blathanna, j'ai eu une vie des plus paisible jusqu'à mes 8 ans. Un jour, mes parents m'ont amenée en Temeria. Un périple qui dura des semaines et c'est avec les pieds meurtris que j'avais franchi les grandes portes de la ville accompagnée de mes parents. Mes yeux brillants observaient la ville, l'action et ses citoyens. Une véritable fourmilière, comme celle que j'écrasais avec mon bâton dans la forêt.  Lorsque je demandais à maman et papa ce qu'on faisait ici, les réponses étaient toujours vagues. Toujours évasive et sans réponse au fond, je ne cherchais pas à approfondir le sujet. Toujours dans la confiance aveugle qu'un enfant accorde à ses parents.

Quelques jours plus tard, je franchissais le seuil des portes de l'académie d'Aretuza. Mes parents m'y laissaient et alors que je pleurais dans leurs bras pour ne pas les quitter, ma mère me murmurait qu'ils viendraient me voir à l'occasion. Douce naïveté chez une petite fille qui les a attendus pendant plusieurs années. Qui a pleuré leur départ seul dans la nuit la première année et qui ne les a jamais revus. J'étais naïve à cette époque, très jeune également. Mais j'ai fini par abandonner l'idée de les revoir et par les oublier. Ne pouvant retirer la petite voix dans ma tête qui me dictait '' Ils t'ont abandonné, parce que tu es trop faible ''.

Au fond, il avaient fait la bonne chose. Ce n'est qu'avec le recul que je peux dire de tel mot toutefois. Même à la maison, je montrais certaines affinités magiques. Comme lorsque j'arrivais à faire danser les flammes avec le mouvement de ma main ou à parfois arriver à ressentir les émotions d'autrui. Ce n'était qu'une question de temps avant que je ne perde le contrôle sans éducation à proprement dit pour m'aider à gérer cette énergie en moi. Ils avaient payé mes études entièrement d'un seul paiement et le fait qu'ils ne soient jamais revenus me laisse toujours penser qu'il leur est arrivé quelque chose sur le chemin du retour.  

 ***

Mes années d'études à Aretuza se passaient sans encombre. J'étais une étudiante assidue et persévérante. Toujours assoiffé de plus de pouvoir et de connaissance, jusqu'à m'amener à l'épuisement parfois. Stimulé et encouragé par une soif de vengeance en quelques sortes envers mes parents. Je voulais leur montrer qu'ils avaient eu tort de m'abandonner et jamais, au grand jamais, l'idée qu'ils aient pu être tués ne m'était venue en tête. Comme une sorte de fixation dans ma maturité émotive d'adolescente alors que l'égoïsme était le plus présent.

J'arrivais toutefois à m'attirer la sympathie et le regard d'un homme en particulier. Un mage qui m'a pris sous son aile et m'a aidé canaliser toute cette énergie de façon positive. M'aidant à me dépasser, à surpasser mes limites tout en assurant mes arrières. J'ai réussi à me démarquer comparé aux autres élèves principalement en magie élémentaire et ensuite en magie de l'esprit.

Plus jeune, je ne pouvais nier que je m'étais principalement concentrée sur ce qui créer de gros effet. Sur les sorts qui se remarquent plus fortement et sur ceux qui selon moi, auraient le plus d'impact. Encore une façon de me faire remarquer, d'obtenir l'admiration et possiblement, en mettre plein les dents à mes parents. Oui, je voulais montrer que j'étais puissante et que je pouvais mettre à feu une forêt si je le désirais.

En grandissant, mon mentor m'a aidée à prendre une avenue moins sombre et plus sage. J'ai réalisé en discutant avec ce vieil homme et en voyageant avec lui à l'occasion que le vrai pouvoir réside dans les hommes. Que les mots ont beaucoup de pouvoir et même plus qu'une explosion au final. Car les mots restent et créer des mouvements sociopolitiques. C'est alors que j'ai commencé à m'intéresser plus particulièrement à une magie plus discrète, celle qui permet de contrôler les hommes. Mon mentor s'impliqua beaucoup dans cet apprentissage, alors que j'étais tout près de pouvoir voler de mes propres ailes.

***

À mes 22 ans, mon mentor et mes enseignants m'indiquaient que mes apprentissages en leur compagnie étaient terminés. L'homme restait toujours disponible pour me conseiller au besoin et m'éclairer de sa sagesse, mais je pouvais désormais voler de mes propres ailes. En cadeau, il me remit mes Bracelets aux avant-bras, servant de catalyseurs. Un petit cadeau de graduation qui fut fortement apprécié.

Je profitais des années suivantes pour apprendre de nouvelle chose, tout en perfectionnant mon art de la magie. Apprenant à combattre avec des rapières, voyageant à travers les villes à cheval et élargissant mes connaissances sur ce monde. Les chemins étaient dangereux et non sans risque, je profitais donc souvent de départ de caravane pour me joindre aux groupes, profitant d'une certaine protection de cette façon.

Je ne peux nier avoir ressenti une affection particulière pour la ville de Novigrad. Ayant entendu parler de l'académie d'Oxenfurt, j'ai été y suivre une formation sur la biologie. Intérêt que j'ai développé lors de mes voyages en croisant diverses bêtes, mais dont je voulais acquérir une certaine base avant de me lancer dans ce type d'étude seule. Continuant de pratiquer ma magie et mes compétences avec mes rapières également, j'ai également fait créer mes armes avec des runes sur celles-ci pour pouvoir les manier adéquatement en combat tout en utilisant mes pouvoirs.

***

Après cinq ans d'étude et ayant appris la base nécessaire, je rentrais à la maison. Âgé de 27 ans, il y a une chose que je devais encore faire. Dû à ma race, mon vieillissement était déjà ralenti, mais devait le rester indéfiniment. Comme promis, lorsque je retrouvais mon mentor et père adoptif, l'élixir de Mandragore était prêt. Je le buvais et c'est à ce moment que mon corps cessait complètement de vieillir malgré les années passantes.

***

Je passais les années suivantes à Wyzima. Du haut de mes 34 ans, je m'y sentais chez moi et je décidais de m'y établir officiellement. Continuant mes études, mes apprentissages et la pratique dans mes divers champs d'intérêt. Une routine au quotidien, pour ne rien oublier et m'améliorer en biologie, magie, équitation et maniement d'armes.

Je capturais à l'occasion de petits spécimens de créatures, celle que j'étais capable selon mes capacités pour les observer, analyser et disséquer une fois les tests terminés. Mon père adoptif un jour me joignait dans l'un de mes périples.

Alors que nous étions dans un chemin boisé près de Vengerberg, j'écrivais les résultats de mon observation d'un Nécrophage dans mon bouquin. Notant mes observations, la description de la créature et les réactions de celle-ci. Elle n'avait pas fait long feu devant nos deux jets de flamme et la malheureuse avait brûlé vive. Relevant le visage de mes notes, je souriais en soufflant à l'égard de l'homme,

-La pauvre n'a réellement eu aucune chance.

-Effectivement, mais il ne faut jamais les sous-estimer Katarina. La plupart du temps, elles ne sont pas seules et sont redoutables une fois près de toi.

Mon sourire ne quittait mes lèvres, alors que je refermais mon livre et observait l'homme près du feu. Sa barbe blanche taillée, ses oreilles rondes et bien humaines. Ce regard d'acier, protecteur et bienveillant. J'avais réellement eu le meilleur des mentors à l'académie, du moins, à mes yeux. Il représentait cette image paternelle que je n'avais pas eue durant mon adolescence et il ne m'avait pas laissée tombée, malgré mon impulsivité à l'occasion.

-Dors en premier, je veille sur ton sommeil.

Hochant la tête, je n'argumentais pas, alors qu'un lourd bâillement quittait mes lèvres. Me couchant au sol en utilisant mon sac comme un oreiller, je fermais les yeux et laissait l'éclat du feu me border en cette magnifique nuit, qui deviendrait bientôt un cauchemar... Car dans cette zone qui avait récemment été victime de la peste régnait une dangereuse menace.

Ce qui me réveillait était la sensation d'une griffe le long de ma joue. Une caresse douce, à la pointe tranchante. Remuant dans mon sommeil, j'imaginais une branche d'arme et lorsque j'essayais de repousser la chose sur ma joue paresseusement, rien ne se produisit. Quelques secondes plus tard, je sentais maintenant une chose humide, sur ma nuque. Ouvrant à demi les yeux pour voir la source de ce dérangement, je tombais alors nez à nez avec un Pesta. À ce moment, je ne savais le nom de cette créature, je ne reconnaissais que sa laideur et l'effroi qui m'animaient, alors que sa langue se retirait de mon cou. Mon hurlement rejoignait le sien et terrifié, je roulais sur le côté pour m'éloigner d'elle.

Mon preux chevalier intervenait alors aussitôt, bondissant sur ses pieds alors qu'il s'était endormi dans son tour de garde. La suite de la lutte fut acharnée, mais le spectre ne faiblissait pas. Nos coups étaient inefficaces et notre magie également, non suffisants. La mort semblait nous guettait à chaque instant que les griffes passaient près de nous faucher et même la fuite ne pouvait nous sauver.

Lorsque les griffes du monstre transperçaient l'épaule de mon maître dans un râle de douleur, je savais déjà ce qu'il allait me dire,

-FUI! COURS! NE RESTE PAS LÀ!

Refusant de le laisser seul, je faisais un pas dans sa direction avec un air attristé et effrayé. L'idée de le perdre me nouait les entrailles,

-J'AI DIT, RETOURNE À LA VILLE!

Ses mots claquaient dans ma tête comme un coup de fouet. Moulant mon esprit à sa commande. Et je prenais alors la fuite. Courant dans les bois, je laissais mon sac à dos derrière moi et abandonnait l'homme qui était pour moi un père aux griffes de la créature. Sentant les larmes tièdes couler le long de mes joues alors que ce choix n'était pas le mien, mais la volonté de mon mentor.

Le lendemain au levé du jour, j'étais retournée sur les lieux de l'attaque avec un groupe de soldat en provenance de la ville de la capitale. Évidemment, nous ne retrouvions que la dépouille du mage et notre matériel abandonné près du feu de camp aux braises flamboyantes. Des soigneurs m'examinaient pour prévenir toute blessure ou maladie, puis je rentrais ensuite à la maison.

Quelques jours plus tard, j'assistais aux funérailles de Abdel Engueran. Mage d'expérience et particulièrement attentionné envers ses élèves.  Vieil homme reconnu dans l'académie d'Aretuza, qui reposerait en paix dans le cimetière pour l'éternité.

***

J'ai pleuré sa mort durant de nombreuses semaines. Malgré mes tentatives de me changer les idée, ce fut un coup dur et un deuil que même l'alcool ne put résoudre. Seul le temps put faire son emprise, mais Dieu que c'était long. Je faisais des recherches sur cette créature qui m'avait tant effrayée, désirant ne jamais en croiser une de nouveau.

Deux ans plus tard, je passais une audition pour devenir enseignante à l'académie d'Aretuza, comme Abdel. Je fus heureuse d'être sélectionnée et acceptée. Pouvant donc enseignez mon art et mes connaissances aux plus jeunes générations. Enseignant principalement dans les classes de magie élémentaires et mentale.

Quoi dire de cette guerre récente et chasse aux sorcières. Je n'y ai pas participé volontairement et j'ai surtout tenté de sauver le plus d'étudiants possible. La Guerre contre Nilfgaard s'est déroulée en trois parties. La première 1239, secondé de 1263 et se terminant en 1267. Je me suis défendu et j'ai fait ce que j'ai pu contre les invasions, essayant de sauver le maximum d'élève lors de la destruction de l'académie. Encore aujourd'hui les mages sont persécutés, mais je persiste à dire que cela n'est qu'un manque de connaissance des hommes, qui se laisse guider par la peur de l'inconnu.  

Continuant mes passions et intérêts lors de mes temps libres, j'enseigne depuis l'âge de 36 ans à de jeunes étudiants et je continue de persévérer pour augmenter ma puissance. Car qui sait, si j'avais été plus forte ce jour-là, Engueran serait peut-être encore vivant aujourd'hui?

state of mind
Fear is caused by a lack of knowledge

Ambitieuse :
Son ambition se traduit par un certain manque de discernement entre le bien et le mal lorsqu'il est question de ses passions et de son travail. Elle connait les normes sociales, mais dans un monde aussi tordu, il est difficile de savoir clairement ce qui est acceptable ou non socialement. Elle veut accroître son pouvoir magique, ses connaissances et à soif de s'améliorer en tant qu'individus dans ce qu'elle entreprend. Un exemple étant qu'elle pourrait créer de la douleur volontairement sur une créature inconnue pour voir comment elle réagit face à celle-ci, mais n'oserait faire cela à un élève. Quelques fois ses expériences et tentatives de rituels peuvent donner l'impression d'une mauvaise utilisation de la magie.

Patiente/ Passionné :  
Son travail est quelque chose qui la valorise et la stimule activement au quotidien. Avec ses élèves, elle peut être d'une patiente démesurée si elle voit les efforts. Elle cherchera divers moyens pédagogiques si le premier ne fonctionne pas et s'investit tout autant dans ses propres passions.

Persévérante / Discipliné :
Cette femme s'investit corps et âme dans ce qu'elle entreprend. Elle sera prête à prendre de grand risque et se dévouera entièrement à la tâche jusqu'à l'accomplissement de celle-ci. Elle est toutefois consciente du temps et de l'entraînement nécessaires souvent pour atteindre ses objectifs. La magicienne prend donc souvent les moyens qui s'offrent à elle pour réussir et éviter un échec.

Orgueilleuse et fière:
Ce qu'elle  a obtenu, elle a toujours travaillé très fort pour l'avoir. Et encore aujourd'hui, elle continue de persévérer avec la même intensité pour atteindre ses buts. Lui donnant une certaine arrogance dans les champs d'expertises qu'elle possède actuellement. Un certain relâchement de sa vigilance dans ce qu'elle maîtrise, qui peut lui donner un air nonchalant à l'occasion.

Tolérance:

Face à l'idiotie de l'homme, elle est très faible. Ses réactions en lien avec celle-ci se traduisent souvent par une colère bien visible sur ses traits. Elle considère le racisme et la peur de la magie comme un manque d'intellect et d'information. Peur injustifiée de ceux-ci face à l'inconnu tout simplement, faible d'esprit qu'ils sont.

Désir de pouvoir:
Son mentor est mort peu après sa formation. Ayant assisté à de multiples guerres entre les hommes, elle a eu un désir de les aider dans ses jeunes années. Des tremblements de terre, les flammes, la foudre et l'eau semblaient être le meilleur moyen de les séparer sur les champs de bataille. Commençant par la magie élémentaire, elle s'est rapidement plutôt spécialisée dans la magie de l'esprit. Apprenant avec les années que le vrai pouvoir réside dans le mental. Dans la gestion de soi et la diplomatie lors de grande guerre. Pourquoi toujours vouloir devenir de plus en plus puissante? Pour diminuer sa peur de l'abandon? Hypothèse plausible, alors que l'orpheline ne cesse de vouloir faire ses preuves, comme pour prouver et repousser l'idée d'avoir été abandonné, car elle n'était pas assez forte.

Manipulatrice:
Elle connait l'art de la séduction. Quoi dire et quoi faire pour parvenir à ses fins. Son ambition peut l'amener à faire usage de manipulation pour obtenir ce qu'elle désire. Et lorsque le charme naturel et son jeu d'acteur exemplaire ne sont pas suffisants, elle n'a aucun scrupule à faire usage de sa spécialité en affectant l'esprit d'autrui à l'aide de la magie.

Peurs:
En lien avec sa situation d'orpheline, la peur de l'incompétence et du rejet. L'inquiétude que l'abandon de sa personne par ses parents a été à cause de sa faiblesse étant plus jeune. Rendant l'attachement envers autrui beaucoup plus difficile, alors qu'une petite voix lui dicte toujours de se méfier pour protéger son coeur.

Il y a bien une créature en ce monde qui l'a fait trembler de peur lorsqu'elle avait environ 30 ans. Un Pesta, alors qu'elle était en compagnie de son mentor. À ce moment, elle était indépendante et ses apprentissages étaient terminés, mais la vision de ce monstre hideux, drainant la vie du mage hors de son corps lui est toujours resté en mémoire. Elle n'a pas recroisé de telle créature depuis et espère que ce jour n'arrivera jamais.


get to know better

Quelles sont tes capacités physiques? Possèdes-tu des compétences magiques? Quel est ton petit plus ? Loin d'être une novice, Katarina à un certain éventail de sort. Elle n'irait pas au point de se considérer comme une magicienne extrêmement expérimentée, mais plutôt comme une lanceuse de sort intermédiaire. Comme tous ses collègues, elle connait la base de la magie de façon générale. Ses forces sont toutefois la magie élémentaire et la magie de l'esprit. Ayant toujours eu soif de pouvoir, l'elfe à toujours cru étant plus jeune que les gros dégâts était signe de force. Ce n'est qu'en vieillissant qu'elle à compris l'importance de la diplomatie et des émotions humaines. Soit, contrôler les émotions d'autrui, percevoir leurs pensées, les apaiser et les contrôler au besoin. Sur le plan des compétences, elle ne peut nier être douée en biologie. Étudiant le corpus des diverses races et montre de l'univers.

Son plus sur le plan magique est la magie de l'esprit. Contrôler, manipuler et imposer ses désirs à ses adversaires.


Que peux-tu nous dire sur ton métier? Sur ce que tu fais au quotidien? Enseignante à l'académie de magie Aretuza : Quotidiennement, elle enseigne à des étudiants la magie. Elle s'occupe des classes qu'on lui assigne et étant elles-mêmes de niveau intermédiaire à avancer, arrive à bien gérer les demandes des divers étudiants et niveaux qu'on lui assigne.  Elle est reconnue par les élèves comme une femme douce et patiente, mais qu'il ne faut pas énerver inutilement. Le dernier étudiant à avoir fait le pitre trop longtemps, a perdu l'usage de la parole durant des heures après qu'elle lui a ordonné de se taire.

Biologiste : Son intérêt pour la biologie est bien marqué. Dans son bureau se trouvent plusieurs carnets de notes bien remplis, avec ses observations de plusieurs créatures. Que cela soit après une dissection ou non. Elle aime connaître ses adversaires et leur mystère. Apprendre comment fonctionnent certains mécanismes de défense ou encore plus simplement, comme le venin dans le serpent peut se créer. Ce qu'elle peut faire à ses sujets vivants parfois est digne de torture et cruauté. Mais le tout est dans l'intérêt de comprendre, ce qui ne lui engendre aucun conflit moral même durant leurs cris d'agonie.

Équitation : Elle est une très fine cavalière. Participant parfois à des courses ou jeux sur le dos de sa monture. Le tout lui permettant de se changer les idées au besoin et également de prendre de l'air.


Possèdes-tu une arme avec toi? Si oui, comment l'as-tu obtenue et quelle est sa valeur pour toi? Avec ses économies, elle s'est acheté il y a quelques années un magnifique arc long elfique en provenance de Dol Blathanna. Décorée de symboles elfiques, elle apprend présentement à l'utiliser avant de songer à y ajouter des runes. Avec l'arc, venait un magnifique carquois pouvant contenir 30 flèches environs et qui s'ajuste dans son dos.

Possèdes-tu un catalyseur de magie, une arme permettant de contenir ta magie? Si oui, quelle est-elle et comment l'as-tu obtenue? Si non, que possèdes-tu? Deux protections se posant à ses avant-bras lui servent de catalyseur. Ceux-ci sont décorés de rune elfique et le temps ne semble avoir d'emprise sur ses bracelets protecteurs. Ils lui ont été remis par son mentor à cette même académie où elle travaille, lorsqu'il la jugea prête à faire cavalier seul. Solides, ils peuvent supporter quelques coups tant que cela reste raisonnable évidemment et réaliste.

Avec les années, elle s'est fait fabriquer deux rapières arborant le même type de symboles sur les lames dans la grande ville de Novigrad. Très utile en combat d'ailleurs.


Possèdes-tu une arme de prédilection lors des combats? Si oui, quelle est-elle et comment l'as-tu obtenue? Si non, est-ce que tu te considères comme polyvalent? Son arme de prédilection est la rapière. Elle a toujours été rapide, agile et peu accès sur la force physique. Lorsque son art de la magie fut exemplaire à ses 22 ans, c'est à ce moment qu'elle a commencé à apprendre le combat avec cette arme. En utilisant maintenant deux à la fois  avec une très bonne habilité et de façon ambidextre.

Le tire à l'arc est une passion soudaine qu'elle a découverte il y a environ 10 ans. Elle le pratique pour le plaisir, parfois sur sa monture et s'amuse à essayer de perfectionner son art. Toutefois, elle est loin de pouvoir l'utiliser en combat avec confiance et de façon fiable.


Quelles sont tes idéologies par rapport au groupe auquel tu appartiens ou veux appartenir? Katarina a toujours eu une vision neutre de la magie. Elle considère qu'elle n'est pas bonne ou mauvaise, mais qu'il y a des bons et mauvais moments pour l'utiliser. La discrétion est parfois de mise selon les contextes sociopolitiques et pour éviter de créer de la crainte chez les non-connaisseurs. De son point de vue, les mages sont un atout pour ce monde et la magie devrait être apprivoisé au lieu d'être crainte.



Possèdes-tu des traits physiques particuliers? Tatouages? Piercings? Lunettes? Anormalité physique? Des bijoux? Sous son grand manteau sombre se trouve un corps à l'apparence fragile, mais endurant dans les faits. Mesurant environ 1,78 mètre, elle dépasse la moyenne des femmes sur ce plan. Elle doit cela à ses longues jambes, lui donnant ainsi une musculature longue et plus forte. L'ensemble de son corpus n'est pas imposant ni impressionnant à vue, elle se spécialise surtout dans l'agilité et la vitesse de réaction. Un corps fin, des muscles saillants ne brisant pas l'image de sa féminité et un entraînement axé sur la vitesse. Sachant qu'elle n'arriverait jamais à surpasser sur le plan de la force physique les hommes même normaux, elle a préféré les surpasser sur un domaine qu'il était possible de le faire. Respectant ainsi les limites de son corps tout en prenant avantage de celles-ci, elle a choisi la magie.

Son visage est proportionnel à son corpus. Fin avec de petites pommettes, son nez légèrement en trompette vient bien harmoniser le tout. Deux sourcils bien taillés encadrent les yeux, aussi sombres que les ténèbres. Ils ne sont pas réellement noirs, mais ses pupilles d'un marron sombre portent parfois à la confusion selon l'éclairage et l'émotion qui anime ses traits. Ses lèvres rosées apportent une certaine douceur à ses traits. Délicate, légèrement pulpeuse, cela arrive parfois à détourner l'attention de son regard et à rendre le portrait final plus inoffensif, chantant.

Sa chevelure est presque identique à la couleur de ses yeux, étant marron et portée vers un teint plus sombre encore. Presque aussi noir que la nuit, seul le soleil permet de distinguer le léger ton de brun. Naturellement plats, ses cheveux lui arrivent normalement un peu plus bas que les épaules et cachent parfois ses deux oreilles pointues, lorsque voulues. Lorsqu'elle en ressent la motivation ou que le contexte social le demande, elle adapte ceux-ci en les faisant boucler. Hormis quelques petites cicatrices au fil du temps, sa peau à le mérite d'être pratiquement parfaite. Son teint est mate naturellement et parfait pour faire face aux rayons du soleil sans brûler.

Âgée de 84 ans, elle en a en apparence une vingtaine. Pour cela, elle remercie la magie et sa race.

Possèdes-tu un animal de compagnie? Si oui, dis nous en un peu plus? Sa monture est à la fois son moyen de transport et son animal de compagnie. Il est grand et catégorisé comme un Quarter Horse pur race. Rapide avec une excellente capacité d'accélération, elle l'a trouvé alors qu'il allait être vendu à l'abattoir étant Poulin. Voulant l'utiliser pour essayer un sort au départ, il a su gagner l'affection de la mage qui en a fait sa monture avec les années. Le poil beige avec du blanc au dessus des sabots, dans la crinière et sur la queue, une dernière ligne de la même couleur décors son visage. Il arrive parfois que sa maîtresse à l'aide de magie lui donne la taille d'un chat pour l'amener avec elle, le considérant à la fois comme un animal de compagnie. Elle a nommé celui-ci Aïsy.

Quelles sont tes activités favorites en dehors de ton travail? Lorsqu'elle ne perfectionne pas son art, festoyer, boire et danser. Elle aime bien profiter de la vie en général. Dormir tard le matin, sortir en bonne compagnie et manger un bon repas. Des choses simples, mais tellement satisfaisantes.

Sinon, elle aime bien tirer à l'arc. Loin d'être une experte toutefois, elle se pratique lorsque l'occasion se présente et a comme objectif d'arriver à tirer une cible en plein galop sur sa monture.


En trois mots, décris nous ton passé, ton présent et ton futur ? Abandon - Accomplissement - Ambition

Quel est ton opinion vis-à-vis de la Destinée? La destinée est un mal nécessaire. Un narrateur absent qui se joue des hommes pour le meilleur et pour le pire. Pour sa part, Katarina l'attend de pied ferme. Car de son humble point de vue, elle est maître de sa destinée et personne ne pourra changer l'œuvre qu'elle peint présentement.
who are you?
Bonjour! Premièrement, c'est Artorias qui m'a donné le lien de votre forum, alors qu'il était encore en construction. Je fais du RP depuis plus de 10 ans, mais cela sera la première fois dans le cadre de la thématique The Witcher! J'ai bien hâte de découvrir cet univers en votre compagnie ;)

Sinon j'ai 25 ans et je suis hyperactive IRL! Je fais beaucoup de sport divers, participe à des grandeurs nature et administre un forum également :)

J'ai pu observer la transformation de votre forum depuis la première fois que mon ami m'a donné votre lien et je dois dire que vous avez fait un très beau travail ;) Le résultat est magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Elle.
Mer 20 Juin - 19:56
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, bienvenue à toi jeune demoiselle ! (avec la sublime Gal Gadot !)
Artorias m'avait prévenue de ton arrivée et nous sommes ravis de t'avoir parmi nous pour cette aventure ! :D
J'espère que tu te plairas ici ! :)
Merci pour ces jolis compliments sur le forum, ravie qu'il te plaise ! :)

Je te souhaite bon courage pour l'écriture de ta fiche ! et encore bienvenue ! :D


Feainnewedd, elaine blath
For a moment something ached in me, something so deep-rooted that I knew to tear it out would be to undo the essence of what held me together. The feeling rose and splashed like the rain behind my eyes, swelling as the drumming on the roof panels grew and the glass ran with water. va en esseath.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Invité
Mer 20 Juin - 20:03
Hellooo! On se connaît pas encore mais j'espère que ça va changer *smirk*
Bienvenue ici, même si je suis arrivée après ! Bon courage pour ta fiche, quel choix d'avatar blblblbl :affraid:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Jeu 21 Juin - 4:32
Voir le profil de l'utilisateur
Merci beaucoup pour cet accueil chaleureux :)

En espérant que ma fiche convienne à vos critères ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Jeu 21 Juin - 6:25
Voir le profil de l'utilisateur
Je t'ai déja souhaiter la bienvenue, et donc, je m'occupe de ta fiche. *Met sa casquette de la Gestapo Nilfgaardienne*

Alors alors, on va commencer par l'histoire.

Ce serait bien de préciser davantage pourquoi ses parents auraient pu l'abandonner, et comment avait-elle pu montrer un signe de magie, car c'est un tournant dans son histoire, pour etre accepter dans l'Académie d'Aretuza de magie, ou généralement, il faut être de bonne famille pour pouvoir y aller, étant une académie bien chère, et c'est une école de jeune fille. 

Pour le professeur qui est un homme, a Aretuza, faute de preuves qu'il n'y ait pas que des femmes en tant que professeur, je pense qu'on peut le garder ainsi.

La Pesta ne semble pas mal placée, mais il serait sage de faire remarquer que la région dans lequel cette Pesta est apparue ait été victime d'une récente peste, car de mémoire d'hommes, elles sont toujours apparues en présence de pestes, ou de maladies en tout genre. Et qu'elles peuvent donner une maladie. Bon, avec de la magie, elle peut en guérir probablement, ou avec l'aide de médecins, mais voila.

Divers événements n'ont pas été mentionnés dans la fiche. Bon, je sais que tout le monde ne lit pas l'univers du Sorceleurs et n'a pas forcément tous jouer aux jeux, mais il serait bon de faire mentions de plusieurs choses, comme ceci : les guerres contre Nilfgaard, le camp qu'elle avait prise, la persécution des mages lors de la dernière guerre avec une véritable chasse aux mages et la mauvaise opinion qu'on a encore aujourd'hui d'eux, aux vu des événements. Elle a quand même vécue longtemps. Si tu veux, je pourrais te donner les pages wiki.

Pour l'instant, je crois bien que c'est tout, le reste semble correct. Du coup, je te laisse effectuer les ajouts/modifications, etc, et si tu as des questions, pose en au staff ou a moi, comme tu le veux o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Jeu 21 Juin - 7:17
Voir le profil de l'utilisateur
Voilà les modifications faites, en espérant que tout soit conforme désormais ;)

1) Ce serait bien de préciser davantage pourquoi ses parents auraient pu l'abandonner, et comment avait-elle pu montrer un signe de magie, car c'est un tournant dans son histoire, pour etre accepter dans l'Académie d'Aretuza de magie, ou généralement, il faut être de bonne famille pour pouvoir y aller, étant une académie bien chère, et c'est une école de jeune fille. :
-Au fond, il avaient fait la bonne chose. Ce n'est qu'avec le recul que je peux dire de tel mot toutefois. Même à la maison, je montrais certaines affinités magiques. Comme lorsque j'arrivais à faire danser les flammes avec le mouvement de ma main ou à parfois arriver à ressentir les émotions d'autrui. Ce n'était qu'une question de temps avant que je ne perde le contrôle sans éducation à proprement dit pour m'aider à gérer cette énergie en moi. Ils avaient payé mes études entièrement d'un seul paiement et le fait qu'ils ne soient jamais revenus me laisse toujours penser qu'il leur est arrivé quelque chose sur le chemin du retour.

2) La Pesta ne semble pas mal placée, mais il serait sage de faire remarquer que la région dans lequel cette Pesta est apparue ait été victime d'une récente peste, car de mémoire d'hommes, elles sont toujours apparues en présence de pestes, ou de maladies en tout genre. Et qu'elles peuvent donner une maladie. Bon, avec de la magie, elle peut en guérir probablement, ou avec l'aide de médecins, mais voila.:
-Hochant la tête, je n'argumentais pas, alors qu'un lourd bâillement quittait mes lèvres. Me couchant au sol en utilisant mon sac comme un oreiller, je fermais les yeux et laissait l'éclat du feu me border en cette magnifique nuit, qui deviendrait bientôt un cauchemar... Car dans cette zone qui avait récemment été victime de la peste régnait une dangereuse menace.

-Le lendemain au levé du jour, j'étais retournée sur les lieux de l'attaque avec un groupe de soldat en provenance de la ville de la capitale. Évidemment, nous ne retrouvions que la dépouille du mage et notre matériel abandonné près du feu de camp aux braises flamboyantes. Des soigneurs m'examinaient pour prévenir toute blessure ou maladie, puis je rentrais ensuite à la maison.


3) Divers événements n'ont pas été mentionnés dans la fiche. Bon, je sais que tout le monde ne lit pas l'univers du Sorceleurs et n'a pas forcément tous jouer aux jeux, mais il serait bon de faire mentions de plusieurs choses, comme ceci : les guerres contre Nilfgaard, le camp qu'elle avait prise, la persécution des mages lors de la dernière guerre avec une véritable chasse aux mages et la mauvaise opinion qu'on a encore aujourd'hui d'eux, aux vu des événements. Elle a quand même vécue longtemps. Si tu veux, je pourrais te donner les pages wiki.:
-Quoi dire de cette guerre récente et chasse aux sorcières. Je n'y ai pas participé volontairement et j'ai surtout tenté de sauver le plus d'étudiants possible. La Guerre contre Nilfgaard s'est déroulée en trois parties. La première 1239, secondé de 1263 et se terminant en 1267. Je me suis défendu et j'ai fait ce que j'ai pu contre les invasions, essayant de sauver le maximum d'élève lors de la destruction de l'académie. Encore aujourd'hui les mages sont persécutés, mais je persiste à dire que cela n'est qu'un manque de connaissance des hommes, qui se laisse guider par la peur de l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humain
Jeu 21 Juin - 7:25
Voir le profil de l'utilisateur
Salut ! o/

Donc, ils ont payés en une seule fois son éducation. Je dois donc conclure que tes parents etaient des elfes fortunés. On va dire que ça marche, après tout, pas impossible, y'a des tas de marchands non-humains.

Pour les mentions, aucun soucis. On peut dire qu'elle a eu une resistance aux maladies en raison de sa maladie contre la Pesta.

Pour les guerres, pour moi, les descriptions me vont bien, je laisserais mes collègues voir s'il y a une coquille quelque part ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Jeu 21 Juin - 7:29
Voir le profil de l'utilisateur
Good ! :) Contente que les descriptions soit passable, je voulais trop pas écrire n'importe quoi <_< Mon esprit rationnel comprend rien lorsqu'il n'y a pas de date XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Elle.
Jeu 21 Juin - 10:41
Voir le profil de l'utilisateur
eh bien eh bien, je vois qu'Artorias a pas lésiné sur les choses à modifier ahah. En tout cas, ta fiche est parfaite avec ces modification mais je me dois d'être d'admin pointilleuse malgré tout. Comme je l'ai dis à Luella, le lieu d'habitation dans le bloc d'identification doit correspondre soit à Novigrad soit à Oxenfurt soit à Beauclair. Il n'est absolument pas interdit d'habiter ailleurs, d'ailleurs vu son emploi c'est même logique que son habitation soit en Temeria, seulement, pour les biens de la demande de foyer et pour le bottin, il faudra choisir entre ses trois villes qui sont les principales ici, tout en gardant ta demeure principale à Temeria dans le lot :)

Je suis désolée pour cette petite demande de modification mais c'est tout ce qu'il te manque pour arriver à la validation complète ;)


Feainnewedd, elaine blath
For a moment something ached in me, something so deep-rooted that I knew to tear it out would be to undo the essence of what held me together. The feeling rose and splashed like the rain behind my eyes, swelling as the drumming on the roof panels grew and the glass ran with water. va en esseath.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Seidhe
Jeu 21 Juin - 14:14
Voir le profil de l'utilisateur
Voilà! Modification faite!

Merci beaucoup pour les avatars également *_* Ils sont très jolie <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: