AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Sauf conduit :: présentation :: Ô CITOYEN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Luella Nualnae - Even the Evil can hide softness inside
avatar
Race Race : Humaine
Mer 20 Juin - 23:16
Voir le profil de l'utilisateur
Even the Evil can hide softness inside

Luella Nualnae
ft. Emeraude Toubia
nom: Nualnae ; prénom: Luella ; âge: physiquement vous lui donneriez entre 35 et 40 ans. Biologiquement, Luella est âgée de 100 ans ; lieu de naissance: elle est née dans la vallée de la sans-retour à Toussaint ; lieu d'habitation: elle habite aujourd'hui à Beauclair, la ville du vin ; date de naissance: elle est né le 13 août 1174  ; race: humaine ; profession: elle gère le vignoble familial et vient en aide aux citoyens demandant les services d'une magicienne afin de résoudre leurs problèmes ; situation amoureuse: active, mais instable ; situation financière: plutôt à l'aise ; orientation sexuelle: hétérosexuelle ; groupe: mages

you're a storyteller
"Nul ne peut naître magicien. Et nul ne devrait naître magicien !" Tissaia de Vries, La source corrompue.

La vallée de la sans-retour. C'est là que je suis née. Au milieu des vignes, de l'odeur d'alcool de vin et de jus de raisin.  Je n'ai jamais eu à me plaindre de mon enfance. Née au sein d'une famille de vignerons, héritier d'un des vignobles les plus importants de la vallée, je ne manquais de rien. Sauf peut-être d'un père. Je ne l'ai quasiment pas connu. Et ma mère était une personne trop organisée et sévère, pour qu'elle soit capable de témoigner une véritable tendresse. Je ne m'en plaignais pas. J'avais appris à ne pas le faire. Ma mère était une véritable femme d'affaire, et elle ne cachait pas la fierté que la notoriété du vin familial lui apportait. Pouvoir avoir son vin à la table du duc et de la duchesse, il est possible qu'à un moment donné cela vous monte à la tête.

Ma mère cependant, n'était pas uniquement une femme d'affaire réputée. Elle était aussi magicienne. A cette époque, il était encore possible pour les femmes comme elle d'avoir et le rôle de mère et le rôle de magicienne. Mais les débats sur cette question étaient encore bien virulents. Etait-il possible ou non de transmettre ses dons à sa descendance, pouvions-nous naître véritablement magicien-ne ou non. Le temps décida qu'il n'était pas encore question de donner une réponse.

Je montrais cependant des signes qui donnait raison à cette théorie. Une réelle prédisposition pour la magie avait pointé le bout de son nez vers mes huit ans. Bien sûr, je trouvais cela amusant de faire des tours de passe passe, par ci par là. Mais cela n'amusait pas réellement ma mère. Car cette prédisposition annonçait mon départ. Mon départ pour la belle Téméria et plus exactement, pour l'Académie des mages, encore réservée aux jeunes filles à cette époque. Le voyage fut des plus désagréables. Par un portail. Autant vous dire, que je n'étais pas encore suffisamment habituée pour supporter un tel moyen de transport. Mais ces désagréments furent vite oubliés, lorsque je fus aux pieds des portes de l'Académie. Ma mère me serra pour la première fois, très fort, dans ses bras, me donna des conseils pour supporter ces longues années de formation à la magie. Elle me donna des conseils vis-à-vis de celle-ci, de faire attention à ce don, à la fois destructeur et bienfaiteur. Et puis elle me laissa entre les mains de mes formateurs.

Ce ne fut pas des années de plaisir. Ce fut des années de dur labeurs, d'apprentissage rude. J'en sortais toujours plus forte. Je ne prétends pas être la meilleure, car il y avait à l'académie, des mages et des futurs mages, bien meilleurs que moi. J'excellais dans la maîtrise des sorts élémentaires, surtout des sorts de destruction, mais également des sorts de conjuration. C'était là, mes spécialités. Je trouvais dans le chaos, quelque chose de plus, quelque chose qui me manquait dans les sorts de guérison et d'illusion. La conjuration m'apportait dans le chaos, les compagnons nécessaires, les soutiens qui pouvaient me manquer. Ma curiosité était grande, et l'est encore aujourd'hui. Je me suis perdue dans des tas de livres, pendant plus de vingt ans. Vingt années, au bout des quelles mon mentor finit par me laisser m'entraîner seule, et m'instruire seule. Je ne sais combien de temps je perdais dans les rayonnages de la bibliothèque, et les heures perdues à lire les livres anciens.

Je quittais l'Académie donc à 28 ans, en 1 207, pour rentrer à ma contrée natale. Ma mère était décédée et m'avait légué le vignoble entier. Mon père ? Je ne saurais toujours dire ce qu'il est advenu de lui, mais je considère qu'il est parti lui aussi. C'est à ce moment-là que je trouvais la réponse à la question qui faisait grand débat déjà quand je quittais ma mère pour venir ici. Tissaia de Vries avait donné la réponse, dans son ouvrage La Source corrompue. Pour moi, comme pour d'autres femmes mages, il allait maintenant être quasi impossible de pouvoir avoir de descendance naturelle et surtout magique. Ce fut un coup pour la jeune femme de 33 ans que j'étais. Un coup qui rendit mon coeur tendre en un coeur glacé, froid, et triste. Ma magie n'en devint sans doute aussi que plus cruelle. Oh cela ne m'empêcha pas d'aimer, et de m'enticher d'un beau sorceleur. Mais je ne fus pas dans le meilleur état d'esprit. Et j'en sortis que plus malheureuse encore.

En 1 214, je ne pouvais plus rester longtemps dans mon pays d'enfance. J'avais besoin d'air. Je laissais le vignoble entre les mains de celui qui avait aidé ma mère tout le temps où j'étais à l'Académie, et je partis sur les routes, pour aider de mon mieux les citoyens se trouvant en difficultés. Deux ans plus tard, en 1 216, au cours d'un de ces voyages en Velen, je vins en aide à un jeune couple de chasseurs. Le couple Vaelderis voulut me payer de quasiment toutes leurs économies. Je ne me sentais pas capable d'accepter un tel cadeau. Et étrangement, je prononçais une phrase, dont jamais je ne me serais doutée qu'elle pouvait être exaucée. Demander l'enfant surprise était, dans la croyance commune, une demande peu anodine, car faisant appel à la Destinée, ou à la Providence, selon comment on décide de la nommer. Et pourtant, moi, Luella Nualnae, connue pour n'y voir là dedans que des sornettes, finalement, fut bien mise à l'épreuve de cette Destinée.

Je revins en Velen en 1 243. Et c'est dans un bois ou un sentier, que je tombais sur une petite fille, les joues, les pieds et les mains noires, complètement perdue et désemparée, et pourtant pas farouche. En me voyant, elle se montra même méfiante. Ses traits me rappelaient certains que j'avais rencontrés, mais à ce moment-là, je ne me souvenais plus de ma promesse formulée 26 ans auparavant. Une fois rassurée à mon égard, j'aidais la fillette à rentrer chez elle. Je reconnus alors sa mère, mourante et fiévreuse. Et je fis tout mon possible pour la sauver. Mais mon esprit était aussi préoccupé par cette fille que j'envoyais chercher les herbes dont j'avais besoin. Elle ? L'enfant surprise ? Je n'y croyais guère. Pourtant, la mère me supplia de la prendre sous mon aile, me disant qu'elle m'était destinée à présent.

Je l'emmenais avec moi, à Lyria, en Téméria, et remarquais déjà que la petite Kéréell avait une prédisposition pour la magie. L'envoyer à l'Académie ? J'aurais pu le faire en effet. Mais finalement j'en décidais autrement, trouvant plus formateur de la former au cours de mes voyages. Et puis les temps devenant de plus en plus troublés, d'abord par la guerre Nilfgaardienne détruisant tout sur son passage, la chasse au sorcière ensuite où je n'y pris pas part, voulant par dessus tout protéger Kéréell, je nous installait définitivement et obligeaient Kéréell à vivre ainsi, presque contrainte et forcée, enfermée chez nous, sortant rarement pour voyager.

Malgré tout, je la formais comme l'on m'avait formée. Je développais sa curiosité pour toutes les formes de magie. Les sorts de destruction furent les premiers qu'elle maîtrisa sans mal. Je ne me berçais cependant pas d'illusions. Elle allait être affectée tout comme je l'avais été. Cela m'en rendit plus dure, et plus sévère. Je la voulais forte. Le monde n'était pas tendre. Surtout en ces périodes troublées, marquées par la guerre et les conjonctions. C'était le temps de la hache et de l'épée. Les sorceleurs ? Je m'en méfiais déjà. Et je ne voulais pas que Kéréell vive la même tristesse que j'avais connue. Je la laissais cependant apprendre du monde par elle-même. Se faire ses propres expériences, et développer ses propres croyances.

Cependant, c'est un sorceleur qui finit par nous séparer en 1 263. La deuxième guerre Nilfgaardienne faisait de nouveau des ravages. Nous rencontrâmes Callan, du côté de Novigraad, lors d'un des rares voyages que je faisais avec Kéréell. Il était en piteux états. Tout comme ma protégée, je ne me voyais pas le laisser là, bien qu'il soit un sorceleur et que je m'en méfiais déjà. Cependant, c'est elle qui sauva Callan, apprenant du même coup toutes les arcanes de la magie de guérison, et c'est lui qui, malgré elle, lui vola son coeur. Je ne peux que louer le fait que grâce à cet évènement, elle devint une grande guérisseuse. C'est indéniable. Mais ma méfiance me rendit plus aveugle encore que je ne l'aurais cru. Notre dispute sur le sujet fut suffisamment brutale pour que Kéréell s'en aille avec Callan. Cette séparation presque brutale me rendit triste et me fit prendre peur pour ma protégée, tant les mages dans ces temps troublés n'étaient pas vraiment bien vus. Nous étions même l'objet d'une vraie chasse aux sorcières.

Je quittais la Téméria et la sédentarité, pour reprendre une vie de voyage, pendant un temps, notamment pour me protéger, le temps que la nouvelle guerre Nilfgaardienne cesse, et surtout pour revenir cette fois à la Vallée de sans-retour, et reprendre d'une main de fer, les affaires familiales. Je m'installais donc à Beauclair, définitivement, et n'usait de magie que lorsque cela pouvait s'avérer plus que bénéfique.

Aujourd'hui, je continue de gérer le vignoble, et de produire le vin des Nualnae, et je me rends parfois sur les routes afin de venir en aide à ceux qui en ont le besoin. Je reste sur mes gardes, car je me médie des croyances. Elles peuvent être à notre égard encore bien tenaces. Il en va de même pour les sorceleurs. Et je ne sais si je reverrai un jour Kéréell, mais je souhaite que Kéréell ait pu trouver le bonheur auprès de son sorceleur, et surtout une réelle protection. Je souhaite que rien de grave ne lui soit arrivé et j'ose espérer qu'un jour nous nous reverrons, et puissions rester en bon termes cette fois.

state of mind
Salve, Terrae Magicae

Mélancolique, Luella est loin de le montrer ainsi. Elle le dissimule. Mais ça la ronge. La Source corrompue l'a mise à mal. Elle s'en veut d'avoir pu toucher à ce livre. Mais elle fait avec. Son premier amour blessé aussi l'a mise à rude épreuve. Malgré tout, elle essaie d'aller de l'avant. De ne pas non plus penser aux erreurs commises avec Kéréell. Pourtant, si vous êtes un meilleur ami, un confident, quelqu'un en qui elle voue une confiance quasi aveugle, vous savez combien le coeur de Luella est lourd.

Sociable, Luella connaît presque toute les auberges de la région. Du moins, elle est connue pour y avoir au moins mis une fois les pieds. C'est une personne qui aime sortir, pour se vider la tête avec un ou plusieurs verres de vin, et pourquoi pas aussi passer une nuit dans les bras d'un bel individu. Elle sait aller vers les autres, elle aime avoir des discussions sur l'époque, mais ne la lancez pas sur les preuves irréfutables de la Destinée.

Charmante, au sens propre même du terme, Luella a beau être biologiquement vieille, elle sait qu'elle plaît. Qu'elle est belle et qu'elle ne laisse pas souvent indifférente. Elle ne fait bien souvent rien de particulier pour séduire. Mais s'il le faut, elle n'hésite pas à le faire. C'est d'ailleurs aussi une chose qu'elle a su transmettre à Kéréell... peut être même indirectement.

Sérieuse, surtout dans son travail au vignoble familial. Il n'y a pas à dire, Luella tient beaucoup de sa mère à ce niveau là. Vraie femme d'affaire, elle sait rien qu'en étudiant la terre et la vigne, si le vin sera bon ou mauvais, si la nature sera clémente ou non. Elle demande rigueur et précision, mais c'est que ce vin a une longue réputation derrière lui, qu'il serait vraiment dommage de briser.

Sévère, elle l'a été avec Kéréell notamment. La petite Kéréell était incapable de rester en place trop longtemps, si bien que Luella a du se montrer plus que stricte avec elle par moment. Elle s'est montrée même très dure avec elle, surtout pour son bien, mais aujourd'hui, elle se demande si elle n'aurait pas du être aussi beaucoup plus flexible avec elle et moins intransigeante...

Car Luella est ainsi. Un paradoxe. Une contradiction. Elle se montre dure, sévère, impétueuse, presque sauvage. Mais elle est capable d'une infinie tendresse, de tendre une oreille attentive aux problèmes de ceux qui font appel à ses services, ou de ses proches. Elle peut se montrer aussi compatissante et faire preuve d'un réel soutien quand il le faut.

Très secrète, elle ne parlera jamais si aisément de ce qui la tracasse. Elle n'aime pas se montrer dans un instant de faiblesse, préférant toujours apparaître dans son meilleur jour. Elle s'impose trop de rigueur, se met d'elle même un poids sur les épaules que seuls finalement les voyages dans les royaumes du nord ou dans les régions avoisinantes de Beauclair, lui permettent d'évacuer et lui permettre de respirer véritablement. C'est pourquoi bien qu'étant installée à Beauclair, que ce soit dans sa vie ou en amour, elle ne sera jamais réellement stable. Peut être que pour le coup, c'est Kéréell qui lui aurait transmis cet amour pour la liberté absolue...


get to know better

Quelles sont tes capacités physiques? Possèdes-tu des compétences magiques? Quel est ton petit plus ? Luella est fille de magicienne et a hérité mystérieusement de la magie de sa mère. Elle est devenu mage de la destruction et de la conjuration après sa longue formation à l'Académie. Elle maîtrise donc les arcanes lui permettant de semer le chaos par le feu ou la foudre, mais également les sorts lui permettant de faire apparaître des animaux et autres créatures magiques, tels que des atronach, pour un temps donné.
Que peux-tu nous dire sur ton métier? Sur ce que tu fais au quotidien? Luella a hérité du vignoble de sa famille. Elle en gère aujourd'hui la production et les affaires semblent toujours bien marcher puisque le vin des Nuaelnae est toujours présent sur la plupart des grandes tables et dans les auberges les plus réputées du pays. Elle aime malgré tout voyager, et continue de parcourir souvent les routes pour aider les citoyens qui sont dans le besoin.
Possèdes-tu un catalyseur de magie, une arme permettant de contenir ta magie? Si oui, quelle est-elle et comment l'as-tu obtenue? Si non, que possèdes-tu? Luella possède un bracelet en argent, qui se présente sous la forme d'un serpent. Ce bracelet lui a été donné par sa mère avant qu'elle ne la place à l'Académie.
Quelles sont tes idéologies par rapport au groupe auquel tu appartiens ou veux appartenir? La liberté de pouvoir mener sa vie lui paraît essentiel, dans la vie comme dans les choix et les décisions à prendre, ainsi que dans les croyances. Elle considère la vieille génération trop refermée sur elle-même, trop à cheval sur la conception qu'ils ont de la magie, à mener des jugements trop hâtifs sur certaines races ou certains êtres. Trop croyants aussi en certaines vieilles légendes que d'autres ont déjà démontré comme étant réellement de l'ordre de l'imagination. Luella a donc toujours mis un point d'honneur à garder l'esprit ouvert et curieux sur ce qui l'entoure.



Possèdes-tu des traits physiques particuliers? Tatouages? Piercings? Lunettes? Anormalité physique? Des bijoux? Luella s'est passionnée pour la magie des runes au cours de ses voyages et a donc tatoué plusieurs d'entre elles sur son corps afin d'en tester les capacités.
Possèdes-tu un animal de compagnie? Si oui, dis nous en un peu plus? Elle ne se déplace jamais sans son cheval noir, Arvak. C'est un cheval particulier, puisqu'il est issu de sa magie de conjuration. Il est sans doute le seul issu de cette magie a pouvoir rester plusieurs jours d'affilé sans disparaître.
Quelles sont tes activités favorites en dehors de ton travail? Savourer un bon verre de vin, rencontrer de beaux jeunes hommes ci ou là, se perdre dans la lecture d'un livre ancien sur la magie runique... Vivre finalement.
En trois mots, décris nous ton passé, ton présent et ton futur ? Désenchantement, Vitalité,  Espérance
Quel est ton opinion vis-à-vis de la Destinée? La Providence, la Destinée... Luella n'y croit pas. Mais Kéréell a produit chez elle un doute. Ce qui l'a rendue profondément sceptique. Car pour elle, il n'y a pas de destinée, rien que du hasard et de belles coincidences.
who are you?
Moi c'est Noona, j'ai 27 ans, et j'ai connu le fofo grâce à Seodan.
Je suis fan de l'univers de the witcher que j'ai commencé à abordé avec The Witcher III sur PS4. En ce moment, je lis les livres, j'en suis au tome 3, mais n'ayez crainte, j'arriverai au 7e sans soucis xD
Par contre, cela fait maintenant 18 mois que je n'ai plus rp. Et... J'ai craqué pour vous, alors que j'ai quitté la plupart des forums sur lequel j'étais OwO PARCE QUE THE WITCHER QUOI. même si c'est juste inspiré de l'univers, Seodan peut témoigner, rien que de lire tout le blabla sur la destinée (dit la providence dans les livres) et voir Jaskier, et les images, et... Rah bref. Je vous aime déjà !
Je ferai de mon mieux niveau rp, aussi je ne vais pas avoir les yeux plus gros que le ventre hein ne m'en voulez pas iwi.
Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Elfe Aen Elle.
Mer 20 Juin - 23:23
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenuuuuuuue à toi belle demoiselle !
une keupine mage ! ça fait plaisir à voir :p
en tout cas, j'espère que tu te plairas parmi nous et que le forum t'inspirera autant que le jeu et les livres peuvent t'inspirés ! (tu nous diras quand tu auras fini tous les tomes, ce sera sujet à discussion :p)
je te souhaite bon courage pour ta fiche, que j'ai fortement hâte de lire, et encore une fois, bienvenue à toi ! :D

petit PS d'admin pointilleuse (sowwy ;; ) : le lieu d'habitation correspond à l'une des deux grandes villes du rp, donc soit Novigrad soit Beauclair. Il n'est pas interdit qu'elle habite à Lyria, seulement, pour les biens du bottin et de la création d'un foyer, il faudra choisir entre Novigrad et Beauclair, navrée ;;


Feainnewedd, elaine blath
For a moment something ached in me, something so deep-rooted that I knew to tear it out would be to undo the essence of what held me together. The feeling rose and splashed like the rain behind my eyes, swelling as the drumming on the roof panels grew and the glass ran with water. va en esseath.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Mer 20 Juin - 23:35
Voir le profil de l'utilisateur
Merci beaucoup Irness !
Ravie de te tenir compagnie dans le groupe des mages ! héhé
Je ferai de mon mieux pour la fiche !

HAN. FLUTE. CA CASSE NOTRE TRUC. XD Tant pis, on fera avec mdr... XD
T'excuse pas pour ça, au contraire, et puis la fiche n'est pas du tout terminée, donc t'inquiète, on peaufine petit à petit avec Kéréell XD (nos persos déménagent beaucoup surtout mdrrrrrr XDD)

Hésite pas en tout cas à revenir me souligner les éventuelles incohérences : 3 vu touuuut l'univers du fofo, il est possible que je zappe un ou deux détails xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Invité
Mer 20 Juin - 23:49
La joie quand j'ai vu Emeraude en avatar jpp
Bienvenue ! Je lirai ta fiche quand j'aurai fini la mienne et on se trouvera un lien ? Stp t'es d'accord ? **
Voilà voilà je me devais de passer, j'espère que tu t'amuseras bien ici ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Mer 20 Juin - 23:54
Voir le profil de l'utilisateur
Hello Soren~
Je t'avoue que hum... Daddario fait partie de mes chouchous de la série avec Emeraude aussi héhé ~
Je finirai ma fiche aussi pour que tu puisses la lire, et je lirai ta fiche aussi dans le détail, mais JE DIS OUI pour un futur lien *w*
Merciii je te souhaite la même chose ! :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Jeu 21 Juin - 14:45
Voir le profil de l'utilisateur


Te voilà inscrit, cher citoyen ! Tout est à priori en ordre pour que tu puisses commencer ! Ton sauf-conduit, maintenant validé par les administrateurs, te permet de parcourir le forum à ta guise et d'ainsi explorer les options qui s'offrent à toi.

Avant de t'attaquer aux corvées, nous te recommandons d'aller te notifier auprès du bottin. Ensuite, la première chose qu'il te faudra faire, jeune citoyen, c'est d'aller rédiger ton activité rp histoire que l'on sache où regarder pour savoir que tu es actif. Ensuite, il te sera sûrement nécessaire que de trouver des amis ou des ennemies, et pour cela, rien de mieux que de poster une fiche laissant l'opportunité aux autres de venir te trouver ou toi même d'aller les trouver ! Mais si tu crois la paperasse finie, ce n'est toujours pas le cas, malheureusement. La course aux documents ne fait que commencer car il te faut un toit même si tu es un voyageur et qu'il ne s'agit que d'une chambre. Il te faut également réclamer tes couronnes car elles te seront nécessaires pour bien des choses. Tu peux également déjà réclamer à trouver une aventure !

Si tu ne l'as pas déjà fait auparavant, on te conseille d'aller lire les cours d'histoire de l'ambassadeur Var Attre qui te seront possiblement utiles pour la suite. Tu peux aussi aller voir le panneau d'affichage si il y a des petites annonces. Et si tu te sens perdu, n'oublies pas que le guide sera toujours là pour t'orienter ! Mais, chose importante : n'oublie pas de t'amuser ! La chatbox est ouverte, ainsi que le flood et le graphisme si l'envie te vient. N'hésite pas non plus à venir taper aux fenêtres des administrateurs si tu as une question et maintenant.. Va t'amuser !
Bienvenue à bord !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: