AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Sauf conduit :: présentation :: Ô CITOYEN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kéréell Vaelderis
avatar
Race Race : Humaine
Mer 20 Juin - 23:32
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres et Sentiments

Kéréell Vaelderis
ft. Sarah MacDaniel
nom: Valdaeris ; prénom: Kéréell ; âge: 37 ans ; lieu de naissance: Velen ; lieu d'habitation: Beauclair ; date de naissance: Née le 16 décembre 1237   ; race: Humaine ; profession: Guérisseuse ; situation amoureuse: Célibataire mais attachée ; situation financière: A plutôt une bonne situation ; orientation sexuelle: hétérosexuelle ; groupe: Mage

you're a storyteller
Il était une fois... (très originale)

J’ai vécu une vie simple, une vie de chasse et de baies au milieu des contrées ravagées de Velen. Bien que la nourriture se fasse rare en ces temps de guerres et de haine ; mon palais se souvient toujours du goût doux-amer des petites billes rouges que je récoltais de temps à autres dans les buissons à l’aide de mes mains frêles.
J’étais fille unique, mes parents avaient longuement bataillé avant de finalement m’avoir sur le tard. Bien que mon arrivée est épuisée longuement ma mère elle s’en remit bien vite et prit soin de moi sans tarder. J’ai grandi dans un foyer aimant. Mon père était un homme brave dont la force m’éblouissait dès que je le regardais trancher du bois pour chauffer notre pauvre chaumière dont le bois craquait dès qu’une brise soufflait sur elle. Ses bras semblaient être aussi larges qu’un tronc dont on ne pouvait estimer l’âge, il avait également un tatouage sur la poitrine dont j’aimais observer le dessin au coin de la cheminée.
Je me souviendrais sans doute pour toujours de ses mains, de ses paroles aimantes qui me couchaient, et de ces deux êtres qui me nourrissaient alors qu’eux ne pouvaient plus remplir leurs assiettes, et de leurs yeux dont la pâle couleur trahissaient toute la bienveillance du monde.
Pourtant, un jour père ne revint jamais de la ville où il était allé vendre le peu de gibier qu’il avait capturé la veille .Dès lors, ma mère guetta sans cesse sa venue. Elle restait sagement assise sur un tonneau à l’entrée de la maisonnette, cousant, chantonnant dans le froid, la neige, la pluie ou même le soleil brûlant des étés trop cruels.
Ce fut quelques mois plus tard qu’elle tomba gravement malade ; j’étais à l’aube de mes 6 ans à cette époque. Survivre devint donc une tâche de plus en plus hardue. J’étais seule et je ne savais pas chasser. Je cueillais donc les baies que je savais comestibles, tentais de trouver quelques légumes ou autres condiments pour me nourrir et également nourrir la malade que je veillais sans cesse.
Je ne sais si c’était à l’orée d’un bois, ou bien au détour d’un sentier que j’eus rencontré Luella pour la première fois de mon existence. En tout cas je me souviens que je devais être noir de crasse après avoir crapahuter dans les bois et que nous fûmes toutes deux déconcertés de croiser une personne dans ce milieu sauvage et hostile.
J’avais été assez méfiante à son égard mais rapidement la jeune femme avait su gagner ma confiance. Elle m’avait demandé d’où je venais, si j’étais seule. Il ne m’en avait pas fallu davantage pour que je la traîne dans la misérable cahute où je vivais et ou ma mère, rongée par la fièvre, délirait chaque jour un peu plus.
A peine cette magicienne avait-elle passé l’entrée que je savais qu’elle serait quelque chose de bon pour moi ! Elle m’apaisait bien que sa froideur me glaça plus d’une fois. Pendant plus de trois jours elle me fit quérir différentes herbes, différentes choses qui devaient guérir ma mère mais rien n’y fit. Ma génitrice me confia à cette « dame », elle appellait Luella ainsi, avant de s’affaisser sur son lit de mort.
Une fois ma mère enterrée, j’avais suivi Luella dans ses voyages. Elle s’empressa de me former aux rudiments de la magie et elle m’éleva avec rudesse quoi que ses mots étaient tendres de temps à autres.
Vingt-quatre années s’étaient écoulées lorsque je dus me séparer de ma bienfaitrice. Luella et moi étions très proche néanmoins la venue d’un sorceleur dans ma vie chamboula mon existence. Nous rencontrâmes Thakgar aux alentours de Novigrad, son état était déplorable et demeurant impuissante face aux malheurs de cet homme, je m’étais plongé corps et âmes dans les livres pour devenir guérisseuse. Cela déplu fortement à mon mentor dont la magie était plus destructrice que réparatrice et une querelle éclata entre nous.De plus, plusieurs sentiments avaient commencés à naître en moi pour l'homme que je soignais, un coup de sang, un coup de folie... J'étais éperdument sous le charme. Plusieurs jours après cette dispute, j’avais fui avec celui que j’avais soigné, ne sachant pas si nous irions loin ensemble où même si notre relation changerai, nous demeurâmes de bons amis. Elle ne donc pas changea mais nous fûmes séparés par la vie et la guerre rapidement. Il me promit que je le reverrai... J'attends encore ce jour.
Désormais je vis à Beauclair. Je soigne les gens dans le besoin et aide si la dûchesse me fait quérir. Je vis simplement mais la vie de grand chemin me tente à nouveau et je sais que tôt ou tard je scellerais mon cheval pour retrouver les deux êtres que j’ai perdu de vu...

state of mind
Burn Baby Burn

Oh je sais que je ne suis pas une femme facile. Je suis plutôt un petit  feu follet qui ne cesse de voleter là où elle le désire, d’apprendre tout ce que je peux sans me soucier de ce qu’on peut me demander. Cela agaçait Luella, je pense que cela l’agacerait toujours d’ailleurs. Pour faire simple je suis : curieuse, spontanée, terriblement bornée et ça quoi que vous disiez ! Je suis également taquine, rusée et passionnée dans chaque chose que j’entreprends : je le fais avec précision et une extrême dévotion. Mon tempérament s’apparente au feu et cela me convient car c’est les premier sorts que j’ai su maîtrisés à la perfection. Mon cœur peut brûler d’amour autant que le plus haut des bûcher et détruire aussi sauvagement qu’il le désire, consumant la terre et ses occupants sans vergogne. J’ai l’âme noir parfois de ce passé cruel, de ces guerres amères et de cette odeur de chair rôtie cuisant mes narines. Je ne suis donc pas aussi tendre qu’on pourrait le penser sous mes airs de jeune demoiselle aux traits fins mais c’est ce qui fait ma force ; bien que des années de soins et de tendres mots aux patients de Beauclair m’aient un peu adouci le cœur.
Pourtant, ce fait de demeurer stoïque, installée dans cette ville confortablement me rappelle pourquoi j’avais fui mon mentor autrefois : la liberté. Car oui, je veux demeurer un être libre et cela tout le long de mon existence ! Les règles, les lois, les religions, tout ceci n’est pas mon fort ! Je veux respirer l’air que je souhaite et vivre aux cotés de ceux que j’aime sans que des reproches ne déferlent sur moi. Je veux vivre.  


get to know better

Quelles sont tes capacités physiques? Possèdes-tu des compétences magiques? Quel est ton petit plus ? Kéréell a rapidement appris à utiliser la magie et selon Luella, la petite avait déjà des prédispositions pour briller dans ce domaine. Kéréell a rapidement maîtrisé le feu avant de finalement délaisser cette magie violente voir destructrice pour se tourner vers une magie plus bénéfique. Les années passant, la jeune femme est devenu une guérisseuse mais elle n’a pourtant pas perdu son talent pour manier les flammes, elle le fait juste taire jusqu’à ce qu’il ne ressurgisse .
Que peux-tu nous dire sur ton métier? Sur ce que tu fais au quotidien? Kéréell soigne mais pas seulement. En plus de prendre soin de la population de Beauclair qui en a les moyens (ou non), cette jeune femme peut aider la duchesse si celle-ci réclame son aide sur certaines affaires du duché.
Possèdes-tu un catalyseur de magie, une arme permettant de contenir ta magie? Si oui, quelle est-elle et comment l'as-tu obtenue? Si non, que possèdes-tu? Oui, l'anneau que porte Kéréell est son catalyseur. C'est un anneau fait d'argent que lui a offert Thakgar après qu'elle lui ai sauvé la vie. Il est de taille moyenne et d'environ 2 cm de diamètre.
Quelles sont tes idéologies par rapport au groupe auquel tu appartiens ou veux appartenir? Je veux reste libre et personne ne m'enchaînera mais cela ne m'empêche pas de demeurer solidaire auprès de mes consœurs.



Possèdes-tu des traits physiques particuliers? Tatouages? Piercings? Lunettes? Anormalité physique? Des bijoux? Kéréell a les yeux vairons : un bleu et un vert (vous pouvez le constater sur les images). Elle possède également une boucle d’oreille au lobe gauche offert par Callan.
Possèdes-tu un animal de compagnie? Si oui, dis nous en un peu plus? Non.
Quelles sont tes activités favorites en dehors de ton travail? >Kéréell aime les ballades en forêt, dormir à la belle étoile et lire de nombreux livres de magies qu’importe l’heure de la journée.
En trois mots, décris nous ton passé, ton présent et ton futur ? Perte Bravoure et Passion
Quel est ton opinion vis-à-vis de la Destinée? Je n’y crois pas réellement… Luella n’y croyant que peu elle m’a élevé de la même façon et cela ne me gêne nullement.
who are you?
Bonjouuur ! je m’appelle Seodan mais appelez-moi Seo !J’ai connu le fo grâce à Asian Café et j’ai de suite craqué blblblblbl !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race Race : Humaine
Jeu 21 Juin - 1:53
Voir le profil de l'utilisateur


Te voilà inscrit, cher citoyen ! Tout est à priori en ordre pour que tu puisses commencer ! Ton sauf-conduit, maintenant validé par les administrateurs, te permet de parcourir le forum à ta guise et d'ainsi explorer les options qui s'offrent à toi.

Avant de t'attaquer aux corvées, nous te recommandons d'aller te notifier auprès du bottin. Ensuite, la première chose qu'il te faudra faire, jeune citoyen, c'est d'aller rédiger ton activité rp histoire que l'on sache où regarder pour savoir que tu es actif. Ensuite, il te sera sûrement nécessaire que de trouver des amis ou des ennemies, et pour cela, rien de mieux que de poster une fiche laissant l'opportunité aux autres de venir te trouver ou toi même d'aller les trouver ! Mais si tu crois la paperasse finie, ce n'est toujours pas le cas, malheureusement. La course aux documents ne fait que commencer car il te faut un toit même si tu es un voyageur et qu'il ne s'agit que d'une chambre. Il te faut également réclamer tes couronnes car elles te seront nécessaires pour bien des choses. Tu peux également déjà réclamer à trouver une aventure !

Si tu ne l'as pas déjà fait auparavant, on te conseille d'aller lire les cours d'histoire de l'ambassadeur Var Attre qui te seront possiblement utiles pour la suite. Tu peux aussi aller voir le panneau d'affichage si il y a des petites annonces. Et si tu te sens perdu, n'oublies pas que le guide sera toujours là pour t'orienter ! Mais, chose importante : n'oublie pas de t'amuser ! La chatbox est ouverte, ainsi que le flood et le graphisme si l'envie te vient. N'hésite pas non plus à venir taper aux fenêtres des administrateurs si tu as une question et maintenant.. Va t'amuser !
Bienvenue à bord !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: